KROEBER ALFRED LOUIS (1876-1960)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Place et but de l'anthropologie

Ce double effet, déjà présent dans les premières publications de Kroeber, éclaire aussi un autre aspect de son œuvre. « Il m'a fallu longtemps, écrit-il, pour me rendre compte que je n'étais pas un spécialiste des sciences sociales... » Ce n'est pas un paradoxe. Kroeber a toujours soutenu que le véritable modèle de l'anthropologie est constitué par les sciences naturelles ; il a reconnu très tôt la nécessité d'organiser le corps des connaissances sous une forme systématiquement comparable, comme la géologie ou la biologie, tout en reconnaissant que le point de vue naturaliste insiste pour traiter les coutumes, les sociétés, les langues et surtout les idéaux et les valeurs comme des phénomènes naturels. L'anthropologie représente un effort pour étendre la méthode scientifique des sciences naturelles au domaine traditionnellement tenu par les humanités classiques : la linguistique, par exemple, a montré le chemin en se dégageant de la philologie et en se constituant comme science pure. C'est dans cette extension que Kroeber voit l'avenir de l'anthropologie. Certes, il a, là encore, de grands devanciers (Tylor, Boas) avec lesquels il partage déjà sa conception relativiste, pluraliste de la culture, mais il se distingue aussi nettement des représentants de l'anthropologie sociale britannique (E. E. Evans-Pritchard, M. Fortes) dont l'influence à partir des années cinquante est devenue grandissante.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  KROEBER ALFRED LOUIS (1876-1960)  » est également traité dans :

DIFFUSIONNISME

  • Écrit par 
  • Roger BASTIDE
  •  • 2 819 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les problèmes actuels du diffusionnisme »  : […] On a cherché à établir des typologies du diffusionnisme : celle de Wissler distingue diffusion spontanée, au hasard des contacts, et diffusion volontaire, sous l'effet de la conquête et de la contrainte ; celle de Kroeber distingue la diffusion par contact et emprunt et la diffusion par stimulation (le principe seul du trait diffusé est retenu, mais à partir de ce principe, la société réceptrice […] Lire la suite

MODE, sociologie

  • Écrit par 
  • Philippe BESNARD, 
  • Olivier BURGELIN
  •  • 5 674 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Forme et sens de la mode »  : […] La mode peut être considérée comme définissant un certain système social : on cherchera en ce cas, comme l'ont fait les sociologues, à situer la mode dans l'interaction d'un certain nombre de groupes ou d'acteurs sociaux. Mais on peut également considérer la mode comme une forme plastique ou comme un ensemble signifiant. En l'absence d'une tradition de recherche en ce domaine, on ne peut que se ré […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jean-Paul LATOUCHE, « KROEBER ALFRED LOUIS - (1876-1960) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 01 décembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/alfred-louis-kroeber/