FERRABOSCO I ALFONSO (1543 env.-1588)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Compositeur italien, baptisé le 18 janvier 1543, à Bologne, alors dans les États pontificaux, mort le 12 août 1588, à Bologne, Alfonso Ferrabosco I, ou l'Ancien, pour le distinguer de son fils Alfonso Ferrabosco II, doit sa réputation à ses nombreux madrigaux et motets, à ses pièces pour luth et à ses œuvres sacrées.

Fils aîné du maître de chapelle, chantre et compositeur Domenico Maria Ferrabosco (1513-1574), Alfonso Ferrabosco s'installe en Angleterre en 1562, où il se met au service de la reine Élisabeth Ire. Il se rend à plusieurs reprises sur le continent, utilisant ses entrées auprès des cours étrangères afin de les espionner pour le compte de la Couronne britannique. Élisabeth Ire lui accordera à ce titre une pension à vie pour les services qu'il a rendus à la nation. En 1578, Alfonso Ferrabosco rentre en Italie ; de 1582 à 1588, il vit à Turin, où il est au service du duc de Savoie Charles-Emmanuel. Compositeur très influent, Alfonso Ferrabosco a joué un rôle déterminant dans l'évolution de la musique anglaise, en y apportant le style musical italien. Il est l'auteur de motets particulièrement expressifs. Plusieurs de ses madrigaux (sur des textes en anglais) figurent dans le célèbre recueil Musica transalpina, édité à Londres par Nicholas Yonge (2 vol. 1588, 1597), ainsi que dans l'anthologie Madrigals to Five Voyces publiée par Thomas Morley en 1598. Dans le domaine instrumental, on lui doit des fantaisies, des pavanes, des gaillardes, des passamezzos...

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« FERRABOSCO I ALFONSO (1543 env.-1588) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 octobre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/alfonso-ferrabosco-i/