SCHILLING ALFONS (1934-2013)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Né en 1934 à Bâle (Suisse), Alfons Schilling quitte sa ville natale en 1956 pour suivre les cours de l’Académie des arts appliqués de Vienne (Autriche). Avec Günter Brus, il s’impose rapidement comme l’un des pionniers de l’actionnisme viennois, la principale contribution autrichienne à l’élargissement de la notion d’art au cours des années 1960. Dans un climat politique et culturel restrictif, plusieurs artistes prennent position contre l’ordre incarné par la société. Ils cherchent à dépasser l’illusionnisme qui caractérise le tableau de chevalet au profit d’un travail direct avec le corps.

Alfons Schilling se détache rapidement du groupe par son désir de dématérialiser l’objet pictural et de le transformer en machine de vision ou en catalyseur de l'image.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

  • : docteure en histoire de l'art, conférencière au Centre Georges-Pompidou, enseignante à l'université de Paris-Est-Marne-la-Vallée et à l'École supérieure des arts appliqués Duperré

Classification


Autres références

«  SCHILLING ALFONS (1934-2013)  » est également traité dans :

ACTIONNISME VIENNOIS

  • Écrit par 
  • Matthias SCHÄFER
  •  • 2 244 mots

Dans le chapitre « Porter la peinture dans la troisième dimension »  : […] Dès 1960, Günter Brus et Alfons Schilling abandonnent toute forme d'académisme dans leur art pour se consacrer à la « peinture d'action ». Ils posent la toile ou le papier sur le sol ou sur des murs et y appliquent, en plus de la peinture, des substances et objets divers qu'ils collent, cousent ou nouent. Ensuite, ils attaquent l'œuvre au couteau ou avec un fouet. Avec la disparition du chevalet, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/actionnisme-viennois/#i_28855

Voir aussi

Pour citer l’article

Christina TSCHECH, « SCHILLING ALFONS - (1934-2013) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 04 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/alfons-schilling/