LOUKACHENKO ALEXANDRE (1954- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Homme politique biélorusse, président de la République depuis 1994.

Né le 30 août 1954 à Kopys, dans l'oblast de Vitebsk (Nord-Est), Alexandre Loukachenko effectue ses études à l'Institut d'enseignement de Moguilev et à l'Académie d'agriculture de Biélorussie. Dans les années 1970, il occupe le poste d'instructeur politique et sert dans l'armée durant cinq ans. Il est actif au sein des organisations de la jeunesse communiste et des structures locales du parti. De 1982 à 1990, il exerce des fonctions administratives et politiques dans des fermes d'État, ainsi que dans une usine de matériaux de construction. En 1990, il est élu au Parlement où il crée le groupe des Communistes pour la démocratie.

En décembre 1991, Loukachenko, qui maintient des relations étroites avec les communistes conservateurs tant biélorusses que russes, est le seul député à voter contre la dissolution de l'URSS. En 1994, invité à s'exprimer devant le Parlement russe à Moscou, il appelle à la formation d'une nouvelle union des États slaves.

Loukachenko, qui a mené campagne sur le thème de la lutte contre la corruption, est élu président de la République le 10 juillet 1994, avec 80 p. 100 des voix. Il met en œuvre une politique de rapprochement entre Minsk et Moscou, et signe avec son homologue russe Boris Eltsine plusieurs accords qui prévoient diverses formes d'union entre les deux pays (union douanière, de défense commune, etc.), et une forte intégration économique et politique. En 1996, il fait adopter une nouvelle Constitution qui lui confère des pouvoirs étendus, lui donnant le droit de prolonger son mandat, de gouverner par décrets et de nommer directement le tiers des membres de la Chambre haute. Il se fait appeler le « batka », père de la nation. Son caractère autoritaire et imprévisible marque de plus en plus fortement son action politique. Loukachenko rejette toute idée de réformes économiques et politiques, réprime l'opposition et met au pas les médias. En juillet 1999, il prolonge son mandat présidentiel de deux ans, malgré les fortes contestations. Cette politique aboutit à l'isolement diplomatique de la Biélorussie en Europe et dans le monde.

Loukachenko est réélu le 9 septembre 2001. Ses relations avec la Russie de Vladimir Poutine, qui met fin aux accords d'union entre les deux pays, se rafraîchissent. Le 17 octobre 2004, il organise un référendum pour changer la Constitution et pouvoir briguer un troisième mandat. Dans le même temps, aucun candidat de l'opposition n'obtient de siège au Parlement lors des élections législatives tenues le même jour. Le 19 mars 2006, puis le 19 décembre 2010, il est réélu au premier tour de la présidentielle avec environ 80 p. 100 des voix, à l’issue de scrutins contestés, malgré la présence d'observateurs de l'OSCE. La vague d’arrestations d’opposants après l’élection présidentielle incite l’Union européenne (UE) et les États-Unis à adopter, au début de 2011, des sanctions contre la Biélorussie, notamment des interdictions de visas et des gels d’avoirs, qui concernent directement le président Loukachenko.

Après sa médiation dans la crise ukrainienne de 2014, il libère durant l’été de 2015 des prisonniers politiques à l’approche de l’élection présidentielle d’octobre, qu’il remporte avec plus de 83 p. 100 des voix face à une opposition qui a appelé au boycott du scrutin.

Sa réélection contestée en août 2020, marquée de fraudes massives, après la neutralisation de ses concurrents potentiels, déclenche la plus grande vague de manifestations dans le pays depuis l'effondrement de l'URSS.

(Voir également BIÉLORUSSIE, chronologie contemporaine)

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Classification

Autres références

«  LOUKACHENKO ALEXANDRE (1954- )  » est également traité dans :

BIÉLORUSSIE

  • Écrit par 
  • Yann RICHARD, 
  • Ioulia SHUKAN
  •  • 7 678 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Un régime autoritaire »  : […] Après l'adoption, le 15 mars 1994, par le Soviet suprême, d'une nouvelle Constitution qui instaurait une présidence de la République, Alexandre Loukachenko, ex-directeur de sovkhoze, s'est servi de sa fonction de président du Comité temporaire de lutte anticorruption pour mener sa campagne pour l'élection présidentielle de juin-juillet 1994. Opposé à Viatcheslav Kebitch, Premier ministre sortant, […] Lire la suite

FRANCE - L'année politique 2020

  • Écrit par 
  • Nicolas TENZER
  •  • 6 732 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Devant les turbulences du monde »  : […] Particulièrement engagé depuis le début de son mandat dans l’action européenne et internationale, Emmanuel Macron est plongé au cours de l’année 2020 dans de nouvelles turbulences. Le couple franco-allemand est à l’origine d’un plan de relance exceptionnel. Porté par l’Union européenne, celui-ci est destiné à faire face à la crise pandémique et à limiter l’effondrement des économies européennes. […] Lire la suite

Les derniers événements

3 août 2021 Ukraine – Biélorussie. Mort d'un opposant biélorusse à Kiev.

Alexandre Loukachenko. Les enquêteurs étudient l’hypothèse d’un assassinat déguisé en suicide. L’opposante biélorusse et ex-candidate à l’élection présidentielle Svetlana Tikhanovskaïa, elle-même en exil en Lituanie, déclare que « les Biélorusses ne peuvent pas être en sécurité, même à l’étranger ». […] Lire la suite

2 août 2021 Lituanie. Dénonciation de l'afflux de migrants en provenance de Biélorussie.

Alexandre Loukachenko avait réagi à l’imposition de sanctions européennes contre son pays, en mai, à la suite de l’arrestation du journaliste d’opposition Roman Protassevitch, en menaçant « d’inonder l’Union européenne de drogues et de migrants ». Une pression migratoire similaire est enregistrée aux frontières de la Pologne et de la Lettonie avec  […] Lire la suite

6 juillet 2021 Biélorussie. Condamnation de Viktor Babaryko.

Alexandre Loukachenko à l’élection d'août 2020, qui avait été arrêté avant le scrutin, est condamné pour corruption à quatorze ans de prison et au versement de lourds dommages et intérêts. Alors que Minsk a annoncé en juin la suspension de sa participation au Partenariat oriental de l’Union européenne, Bruxelles exige la libération de Viktor Babaryko […] Lire la suite

23-31 mai 2021 Biélorussie – Russie. Enlèvement de l'opposant Roman Protassevitch.

Alexandre Loukachenko rencontre son homologue russe Vladimir Poutine à Sotchi pour évoquer le renforcement de l’« intégration » des deux pays prévue par le traité sur la création de l'Union de la Biélorussie et de la Russie signé en décembre 1999. Le 31, le FSB russe arrête l’opposant russe Andreï Pivovarov, dans un avion de la compagnie polonaise […] Lire la suite

Pour citer l’article

« LOUKACHENKO ALEXANDRE (1954- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 01 décembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/alexandre-loukachenko/