HAIG ALEXANDER (1924-2010)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Secrétaire d'État sous la présidence de Ronald Reagan, le général américain Alexander Haig a occupé de nombreux postes officiels.

Né le 2 décembre 1924 à Philadelphie (Pennsylvanie), Alexander Meigs Haig Jr. sort diplômé de l'académie militaire de West Point (New York) en 1947. Il sert sous les ordres du général Douglas MacArthur au Japon durant l'occupation, puis pendant la guerre de Corée. Haig reprend ensuite ses études à l'université Columbia de New York, puis à l'école de guerre navale de Newport (Rhode Island), avant de fréquenter l'université Georgetown à Washington, où il obtient en 1961 une maîtrise en relations internationales. Recruté par le Pentagone, il est assistant du secrétaire à la Défense Robert McNamara et intègre l'Army War College (l'école de guerre de l'armée de terre) de Carlisle (Pennsylvanie). Chef de bataillon puis de brigade de la première division d'infanterie envoyée au Vietnam en 1966-1967, ses états de service lui valent la Distinguished Service Cross. Nommé en 1969 adjoint d'Henry Kissinger qui dirige le Conseil de sécurité nationale (National Security Council), il gravit rapidement les échelons, jusqu'à sa promotion au rang de général quatre étoiles en 1973. Entre-temps, il travaille à la reprise des relations entre les États-Unis et la Chine, qui a lieu en 1972.

Nommé secrétaire général de la présidence en mai 1973 après avoir été durant quatre mois chef d'état-major adjoint, Alexander Haig parvient à maintenir le bon fonctionnement de la Maison-Blanche durant la période qui entoure la démission de Nixon, en août 1974 – exploit qui lui vaudra la reconnaissance générale ; en outre, c'est lui qui a convaincu Richard Nixon de démissionner afin d'éviter une procédure en destitution. Il quitte cependant cette fonction en septembre 1974, peu après que le nouveau président Gerald Ford a accordé l'amnistie présidentielle à son prédécesseur. Désigné commandant en chef des forces américaines en Europe et commandant suprême des forces de l'O.T.A.N. en Europe en 1974, Alexander Haig prendra sa retraite militaire cinq ans plus tard. En janvier 1981, il est nommé secrétaire d'État de Ronald Reagan mais ses relations avec les conseillers politiques du président ne sont pas bonnes et celui-ci lui demande de démissionner en juin 1982. Alexander Haig meurt le 20 février 2010 à Baltimore (Maryland).

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« HAIG ALEXANDER - (1924-2010) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexander-haig/