HAIG ALEXANDER (1924-2010)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Secrétaire d'État sous la présidence de Ronald Reagan, le général américain Alexander Haig a occupé de nombreux postes officiels.

Né le 2 décembre 1924 à Philadelphie (Pennsylvanie), Alexander Meigs Haig Jr. sort diplômé de l'académie militaire de West Point (New York) en 1947. Il sert sous les ordres du général Douglas MacArthur au Japon durant l'occupation, puis pendant la guerre de Corée. Haig reprend ensuite ses études à l'université Columbia de New York, puis à l'école de guerre navale de Newport (Rhode Island), avant de fréquenter l'université Georgetown à Washington, où il obtient en 1961 une maîtrise en relations internationales. Recruté par le Pentagone, il est assistant du secrétaire à la Défense Robert McNamara et intègre l'Army War College (l'école de guerre de l'armée de terre) de Carlisle (Pennsylvanie). Chef de bataillon puis de brigade de la première division d'infanterie envoyée au Vietnam en 1966-1967, ses états de service lui valent la Distinguished Service Cross. Nommé en 1969 adjoint d'Henry Kissinger qui dirige le Conseil de sécurité nationale (National Security Council), il gravit rapidement les échelons, jusqu'à sa promotion au rang de général quatre étoiles en 1973. Entre-temps, il travaille à la reprise des relations entre les États-Unis et la Chine, qui a lieu en 1972.

Nommé secrétaire général de la présidence en mai 1973 après avoir été durant quatre mois chef d'état-major adjoint, Alexander Haig parvient à maintenir le bon fonctionnement de la Maison-Blanche durant la période qui entoure la démission de Nixon, en août 1974 – exploit qui lui vaudra la reconnaissance générale ; en outre, c'est lui qui a convaincu Richard Nixon de démissionner afin d'éviter une procédure en destitution. Il quitte cependant cette fonction en septembre 1974, peu après que le nouveau président Gerald Ford a accordé l'amnistie présidentielle à son prédécesseur. Désigné commandant en chef des forces américaines en Europe et commandant suprême des forces de l'O.T.A.N. en Europe en 1974, Alexander Haig prendra sa retraite militaire cinq ans plus tard. En janvier 1981, il est nommé secrétaire d'État de Ronald Reagan mais ses relations avec les conseillers politiques du président ne sont pas bonnes et celui-ci lui demande de démissionner en juin 1982. Alexander Haig meurt le 20 février 2010 à Baltimore (Maryland).

—  Universalis

Classification

Les derniers événements

25 juin 1982 • États-UnisRemplacement d'Alexander Haig par George Shultz au poste de secrétaire d'État

Alexander Haig démissionne de ses fonctions de secrétaire d'État. George Shultz, économiste, ancien ministre de Richard Nixon et ami personnel de Ronald Reagan, est aussitôt désigné pour le remplacer. L'entente du général Haig avec les conseillers de Ronald Reagan n'avait jamais été très bonne [...] Lire la suite

2-30 avril 1982 • Argentine - Royaume-UniConflit à propos des îles Malouines

des Malouines pourra être attaqué. Le 8, Alexander Haig, secrétaire d'État américain chargé par le président Reagan d'une mission de bons offices, se rend à Londres, puis, le 9, à Buenos Aires, mais les positions argentine et britannique restent inconciliables, la junte militaire exigeant la reconnaissance [...] Lire la suite

6 janvier - 5 février 1982 • Israël - O.N.U.Désaccords à l'O.N.U. après l'annexion du Golan par Israël

À partir du 6, le Conseil de sécurité des Nations unies se réunit à la demande de la Syrie pour débattre de sanctions contre Israël après l'annexion du Golan décidée le 14 décembre 1981. Du 12 au 15, puis à nouveau du 27 au 29, Alexander Haig se rend au Caire et à Jérusalem où il tente sans succès [...] Lire la suite

4-31 janvier 1982 • États-Unis - U.R.S.S.Tension accrue dans les rapports Est-Ouest et remise en question du modèle soviétique par les P.C. italien et espagnol

affaiblir le socialisme ». En réponse, le P.C.I. critique le refus du dialogue et de la discussion qui confirme, selon lui, que Moscou exclut toute « véritable démocratie politique ». Le 26, Alexander Haig et Andreï Gromyko se rencontrent à Genève. À la demande du secrétaire d'État américain [...] Lire la suite

5-12 novembre 1981 • États-Unis - Cuba - NicaraguaIntensification de la campagne américaine contre Cuba et le Nicaragua

pour envoyer des Américains combattre où que ce soit dans le monde », restent fermement résolus à « protéger les Amériques de la révolution exportée ». Le 12, Alexander Haig, interrogé par la commission des Affaires étrangères de la Chambre des représentants, refuse d'écarter la possibilité [...] Lire la suite

4-30 novembre 1981 • Europe de l'Est - O.T.A.N.Réduction éventuelle des armements et problèmes de sécurité

Le 4, relançant la controverse sur l'éventualité d'une « guerre nucléaire limitée à l'Europe » soulevée en octobre par le président Ronald Reagan, le secrétaire d'État américain Alexander Haig évoque la possibilité d'un coup de semonce nucléaire « à des fins démonstratives » en cas d'attaque [...] Lire la suite

6-24 octobre 1981 • ÉgypteAssassinat du président Anouar el-Sadate et désignation d'Hosni Moubarak à la présidence

ou de gouvernement et de nombreuses personnalités assistent aux funérailles du président Sadate, dont Menahem Begin, Alexander Haig, secrétaire d'État américain, les anciens présidents Nixon, Ford et Carter, les présidents Nimeyri du Soudan et Ziyad Barre de Somalie, ainsi que François Mitterrand et Valéry [...] Lire la suite

13 septembre 1981 • États-Unis - République fédérale d'AllemagneVisite du secrétaire d'État américain Alexander Haig à Berlin-Ouest

Le secrétaire d'État américain, Alexander Haig, arrive à Berlin-Ouest, venant de Belgrade où il a eu des entretiens avec les dirigeants yougoslaves. Sa venue provoque de violentes manifestations, au cours desquelles plusieurs dizaines de policiers sont blessés. Les manifestants scandent [...] Lire la suite

10-29 juillet 1981 • Israël - LibanReprise des bombardements israéliens au Liban et cessez-le-feu précaire

, Alexander Haig, secrétaire d'État américain, annonce que la suspension des livraisons de chasseurs-bombardiers F-16 à Israël est prolongée : quatre appareils avaient déjà été retenus le 10 juin après la destruction du réacteur irakien de Tamuz et six autres devaient être livrés le 21. D'autre part [...] Lire la suite

Pour citer l’article

« HAIG ALEXANDER - (1924-2010) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexander-haig/