ROUSSEL ALBERT (1869-1937)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'esthétique

L'écriture roussélienne se caractérise par son rythme dominateur, une pulsation toujours présente qui commande les structures, les développements. Les thèmes sont nettement dessinés, les harmonies mouvantes comme la mer, les mélodies d'une riche envolée, rénovées par l'emploi de modes anciens (grecs) ou orientaux. L'orchestration simplifiée ignore les ornements superflus, se résume à l'essentiel tout en sonnant à la perfection. À l'esprit méditatif des profonds adagios, où se reflète la contemplation des vastes horizons marins, s'oppose l'esprit le plus vif, la truculence toute flamande des scherzos rapides. Loin de la séduction facile, il faut aller vers l'œuvre, l'approfondir pour en saisir toute la beauté malgré ses attraits évidents. Art parfois douloureux dans sa quête à considérer le chemin parcouru, il s'impose par son authenticité. Et si l'on songe à l'enfance meurtrie par les deuils, aux aléas d'une santé délicate, une antithèse apparaît : celle du malheur inspirant une production où se mêlent à l'évocation poétique la force et la joie de vivre.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages


Écrit par :

  • : compositeur de musique, lauréat du Conservatoire de Paris, membre de l'Académie de Belgique, ancien attaché culturel à la Société des nations pour les questions musicales, ancien professeur à l'École normale de musique, ancien chargé de cours de musicologie en Sorbonne

Classification


Autres références

«  ROUSSEL ALBERT (1869-1937)  » est également traité dans :

BASSE, musique

  • Écrit par 
  • Henry BARRAUD
  •  • 3 508 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La basse chiffrée »  : […] Devant ces faits, on peut comprendre que, à un certain moment et pendant une période limitée de l'histoire, tout l'essentiel d'une œuvre musicale ait pu paraître se réduire à la ligne mélodique et à la basse, les sons situés entre ces deux extrêmes ne participant plus qu'à un remplissage harmonique étroitement déterminé par ces deux éléments. On se contente dès lors de fixer par l'écriture ces de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/basse-musique/#i_4855

Pour citer l’article

Arthur HOÉRÉE, « ROUSSEL ALBERT - (1869-1937) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/albert-roussel/