LERNER ALAN JAY (1918-1986)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le librettiste et parolier américain Alan Jay Lerner naît le 31 août 1918 à New York, dans une famille de commerçants prospères. Il est d'abord scolarisé en Angleterre, à la Bedales School (Hampshire). De retour aux États-Unis, il fréquente la Choate School de Wallingford (Connecticut), avant de poursuivre ses études à la Juilliard School of Music de New York puis à l'université Harvard. Il participe alors à la création de spectacles joués par la troupe de l'université, dont il sort diplômé en 1940. En deux ans, il écrit plus de 500 scripts pour la radio. En 1942, il fait la connaissance de Frederick Loewe, qui n'a jusqu'alors pas rencontré le succès avec les chansons qu'il compose pour des revues de Broadway. Le premier spectacle monté par Lerner et Loewe à Broadway, What's Up ? (1943), est un échec, le deuxième, The Day Before Spring (1945), reste à l'affiche pendant cinq mois. Le succès est enfin au rendez-vous avec Brigadoon (1947), puis avec Paint Your Wagon (1951).

Leur cinquième comédie musicale, My Fair Lady (1956), d'après Pygmalion de George Bernard Shaw, connaît un triomphe sans précédent dans l'histoire du spectacle musical aux États-Unis. Produite par la Columbia Broadcasting System, elle établit à l'époque le record de la comédie musicale restée le plus longtemps à l'affiche à Londres et à New York. Le spectacle est monté dans plus de vingt pays, traduit en onze langues... Le film que George Cukor tirera de la comédie musicale en 1964 remportera sept oscars. Brigadoon (1954), Paint Your Wagon (1969, La Kermesse de l'Ouest) et Camelot (1967, tiré de la comédie musicale du même nom, créée en 1960) deviendront également des films à succès. Lerner et Loewe participent directement à la réalisation, par Vincente Minnelli, du film Gigi (1958), qui se verra décerner neuf oscars.

Julie Andrews et Rex Harrison dans My Fair Lady

Photographie : Julie Andrews et Rex Harrison dans My Fair Lady

Julie Andrews (rôle d'Eliza Doolittle) et Rex Harrison (Henry Higgins) dans la production originale de My Fair Lady, de Frederick Loewe et Alan Jay Lerner, au Mark Hellinger Theatre de Broadway, en 1956. My Fair Lady connaîtra 2 717 représentations consécutives dans trois théâtres de... 

Crédits : Broadway Musical/ D.R.

Afficher

Sans Loewe, Lerner écrit le livret de la comédie musicale Love Life (1948) de Kurt Weill, ainsi que les scénarios de plusieurs films, dont An American in Paris, de Vincente Minnelli (1951, Un Américain à Paris), pour lequel on lui décerne un oscar. Dans les années 1960, il tente de travailler avec Richard Rodgers, mais leur partenariat ne fonctionne pas bien, aussi Lerner se joint-il au compositeur Burton Lane pour écrire On a Clear Day You Can See Forever (Melinda), qui connaît le succès en tant que comédie musicale jouée à Broadway en 1965 puis en tant que film, réalisé par Minnelli en 1970. Lerner collabore également avec Burton Lane pour écrire Carmelina (1979), ainsi qu'avec les compositeurs André Previn pour Coco (1969), Leonard Bernstein pour 1600 Pennsylvania Avenue (1976) et Charles Strouse pour Dance a Little Closer (1983).

En 1978, Lerner publie sa autobiographie, The Street Where I Live, dont le titre est inspiré de On the Street where you Live, l'une des plus célèbres chansons de My Fair Lady.

Alan Jay Lerner meurt le 14 juin 1986, à New York.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Classification

Autres références

«  LERNER ALAN JAY (1918-1986)  » est également traité dans :

LOEWE FREDERICK (1901-1988)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 510 mots
  •  • 1 média

Compositeur américain d'origine allemande, collaborateur d'Alan Jay Lerner dans une série de comédies musicales à succès, notamment My Fair Lady (1956  ; portée à l'écran par George Cukor en 1964) qui a connu un triomphe phénoménal. Né le 10 juin 1901 à Berlin, fils d'un acteur et ténor d'opérette viennois, Loewe est un enfant prodige. Il joue du piano à l'âge de cinq ans, à sept ans compose pou […] Lire la suite

Pour citer l’article

« LERNER ALAN JAY - (1918-1986) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 janvier 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/alan-jay-lerner/