CHAMISSO ADELBERT VON (1781-1838)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Peu d'écrivains furent aussi écartelés entre deux pays, deux siècles, deux traditions que Louis Charles Adélaïde Chamisso de Boncourt (connu sous le prénom d'Adelbert). Les suites de 1789 placèrent ce gentilhomme champenois au carrefour de la France et de la Prusse, de l'Aufklärung et des nationalismes du xixe siècle, du romantisme et de la Jeune-Allemagne. Son instabilité fut aggravée par les contrastes de son caractère : bohème, mais rêvant de se fixer, bourru et sentimental, meurtri mais plein d'humour, son pittoresque lui valut plus de solitude que d'affection et de succès. Comment comprendre, en effet, cet aristocrate ennemi des privilèges, qui se réclamait de Rabelais en imitant Schiller, chantait les Peaux-Rouges et le progrès, aimait Rousseau et Béranger ? Sans biographie précise, les contradictions du personnage sont insurmontables. Sa seule constante : une belle spontanéité.

Les exils

Le problème de Chamisso fut toujours celui de sa vraie patrie. Devait-il choisir son pays natal, où son célèbre château Boncourt (Das Schloss Boncourt) avait été rasé, et s'accommoder de Napoléon et de la Restauration, comme sa famille rentrée d'exil ? Devait-il opter pour l'Allemagne qui avait formé son esprit ? Au cours de sa vie, ses crises successives provoqueront trois va-et-vient entre la France et Berlin, soit autant d'exils.

Si Chamisso eut tant de mal à s'établir, c'est qu'il subit tous les aléas de l'époque, vécut longtemps en porte à faux, voyant ses idées réalisées là où il ne résidait précisément pas. Alors que l'Allemagne cosmopolite avait séduit l'émigré de 1792, il la retrouva, en 1808, humiliée et revancharde et, en 1814, triomphante mais chauvine. Adopté par la Prusse de 1830, il penchait alors pour les libéraux français. « Je suis partout étranger », dit-il un jour.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

  • : maître assistant d'allemand à l'université de Rennes-II-Haute-Bretagne

Classification


Autres références

«  CHAMISSO ADELBERT VON (1781-1838)  » est également traité dans :

EXPLORATIONS

  • Écrit par 
  • Jean-Louis MIÈGE
  •  • 13 774 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le mal de vivre du voyageur romantique »  : […] Le romancier, poète et voyageur Aldebert von Chamisso de Boncourt qui, comme naturaliste sur le Riourik , participa de 1815 à 1818 au tour du monde d'Otto von Kotzebue, était de même animé par la recherche d'un autre milieu, comme par la recherche de son ombre perdue : « Exclu de la société humaine [...], j'étais par compensation invité à me tourner vers la nature, [...] la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/explorations/#i_4196

Pour citer l’article

Paul LAVEAU, « CHAMISSO ADELBERT VON - (1781-1838) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/adelbert-von-chamisso/