ACTÉON

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Par son père, Aristée, Actéon (Aktaion : « Celui qui appartient au rivage ») descend d'Apollon et de Cyrène, une nymphe thessalienne, arrière-petite-fille d'Océan et de Gaïa. Par sa mère, Autonoé, il descend d'Harmonie, fille d'Arès et d'Aphrodite, et de Cadmos, fils de Libye et de Poséidon. Élevé par le centaure Chiron qui avait favorisé l'union de ses grands-parents paternels et, peut-être aussi, participé à l'éducation de son père, Actéon figure parmi ces nombreux héros chasseurs auxquels la rencontre d'Artémis est fatale. Pour sa part, il eut ce que le sens commun s'accorde à considérer comme le malheur d'apercevoir la vierge farouche alors qu'elle se baignait nue dans une source. Cette offense lui valut d'être transformé en cerf et d'être dévoré par ses propres chiens, au nombre de cinquante. La meute aurait ensuite cherché éperdument son maître et serait ainsi arrivée à la caverne du centaure Chiron qui, pour la consoler, aurait façonné une statue à l'image de son ancien disciple. Dans la légende d'Actéon, certains ont voulu lire l'histoire du déclin d'une économie primitive, fondée tout entière sur la chasse et la cueillette, et de son remplacement par une économie reposant sur l'agriculture. Marcel Detienne a dans son ouvrage Dionysos mis à mort (1977) démoli les interprétations de ce genre, très platement historicisantes, qui ne nous éclairent, en fait, que sur notre propre mythologie. Dans le prolongement de son analyse, il conviendrait de tenir les malheurs d'Actéon pour les malheurs mêmes de l'adolescence, dans cet espace ambigu, initiatique et marginal par excellence qu'est l'espace cynégétique, espace par lequel il faut passer, mais auquel il faut aussi mourir pour entrer dans la société des adultes, et qui est le lieu privilégié de toutes les transgressions et de toutes les subversions.

Sarcophage d'Actéon, art romain

Sarcophage d'Actéon, art romain

photographie

Sarcophage à guirlandes et scène illustrant le mythe de Diane et d'Actéon. Vers 130 après J.-C. Art romain. Marbre. Musée du Louvre, Paris. 

Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

Afficher

—  Robert DAVREU

Écrit par :

  • : enseignant en littérature générale et comparée à l'université de Paris-VIII, poète et traducteur

Classification

Pour citer l’article

Robert DAVREU, « ACTÉON », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/acteon/