RAZAK ABDUL (1922-1976)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Tun Abdul Razak bin Hussein fut l'un des deux principaux architectes de la Malaisie indépendante.

Né à Pekan, dans une famille assez modeste, il était entré à dix-sept ans dans l'administration après de brillantes études secondaires. Il alla alors se perfectionner à Singapour (1939). Pendant l'occupation japonaise (1941-1945), il participa au mouvement de résistance. Une bourse britannique lui permit en 1947 de faire son droit à Cambridge et à Londres, où il devint le secrétaire de la Malay Society of Great Britain (organisation des résidents malais). Une solide amitié allait s'établir entre lui et le président de l'association, le prince du Kedah, Tunku Abdul Rahman.

Revenu en Malaisie en 1950 pour des raisons familiales, il entre dans le Civil Service et parvient en quelques années aux plus hautes fonctions dans son État, le Pahang ; mais il adhère aussi immédiatement à l'U.M.N.O. (United Malays National Organization), le grand parti nationaliste malais qui lutte pour l'indépendance. Quatre mois après son adhésion, Razak est élu président de l'organisation de jeunesse du parti et lorsque, à la fin de 1951, Abdul Rahman devient président de l'U.M.N.O., Razak en est élu président adjoint. Pour empêcher les Britanniques de retarder l'heure de l'indépendance en profitant de la division des communautés ethniques, l'U.M.N.O. conclut en 1952 un pacte électoral avec les conservateurs chinois et indiens. Ce rassemblement, l'Alliance, l'emporte aux élections générales de juillet 1955. Abdul Rahman, son chef, forme alors le premier cabinet fédéral, où Razak prend le portefeuille de l'Éducation : il s'agit de faire du malais la langue nationale.

L'indépendance obtenue (31 août 1957), Razak est vice-Premier ministre et ministre de la Défense. En trois ans, il liquide l'insurrection communiste que les Britanniques combattaient depuis 1948. Il assume alors la direction du Développement rural, un poste où il gagne la confiance de la paysannerie malaise, c'est-à-dire de la majorité de l'électorat. Son autorité s'affirme, tout comme sa rép [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : docteur ès lettres (histoire), historien, professeur (relations internationales)

Classification


Autres références

«  RAZAK ABDUL (1922-1976)  » est également traité dans :

MALAISIE

  • Écrit par 
  • Philippe DEVILLERS, 
  • Nathalie FAU, 
  • Denys LOMBARD
  • , Universalis
  •  • 17 179 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « La crise de mai 1969 et ses suites »  : […] Dans la nouvelle fédération de treize États, le problème principal demeurait néanmoins celui du rapport de forces entre Malais et Chinois. Les milieux dirigeants malais s'inquiétaient de la puissance croissante du capitalisme local chinois, mais redoutaient davantage encore le dynamisme de nouveaux partis chinois, de gauche cette fois, qui s'adressaient aux classes moyennes et aux masses pauvres a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/malaisie/#i_82698

Les derniers événements

9-21 mai 2018 • MalaisieAlternance au pouvoir.

nasional (« Front national ») regroupée autour de l’Organisation nationale pour l’unité malaise (UMNO), au pouvoir depuis l’indépendance en 1957, qui obtient 33,8 p. 100 des voix et 79 élus. La coalition Gagasan Sejahtera (« Idées de prospérité ») dirigée par Abdul Hadi Awang, qui regroupe [...] Lire la suite

28-29 novembre 2016 • États-UnisAttaque sur un campus, revendiquée par l’État islamique.

Le 28, un étudiant d’origine somalienne de l’université de Columbus (Ohio), Abdul Razak Ali Artan, percute en voiture des passants sur le campus avant d’en agresser d’autres à l’arme blanche. Il est tué par un policier. Il avait précédemment posté un message de menace contre les États-Unis sur le réseau Facebook. Le 29, l’organisation État islamique (EI) revendique l’attentat.  [...] Lire la suite

Pour citer l’article

Philippe DEVILLERS, « RAZAK ABDUL - (1922-1976) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 juillet 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/abdul-razak/