SÉNANQUE ABBAYE DE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'abbaye cistercienne de Sénanque (Vaucluse) a été fondée en 1148 par des moines venant de Mazan-en-Vivarais. Installée dans le creux d'un vallon, dans un site extrêmement retiré, elle prospéra jusqu'à la fin du xive siècle. Une grande partie des bâtiments, disposés sur le bras est du transept, ont échappé aux destructions révolutionnaires : le cloître avec ses quatre galeries, la salle du chapitre, le chauffoir avec son magnifique pilier central et le dortoir couvert en berceau brisé. L'église orientée sud-nord ne fut terminée que dans les premières années du xiiie siècle. Comme au Thoronet, de part et d'autre de l'abside centrale, deux chapelles semi-circulaires, prises dans un mur plat, ouvrent sur le transept. La nef, couverte d'un berceau brisé sans doubleau, est bordée de collatéraux couverts de berceaux rampants qui s'ouvrent sur la nef par de grands arcs. L'absence de tout décor sculpté, la perfection de la taille de la pierre, la beauté des lignes et la juxtaposition de volumes géométriques très simples en font un des chefs-d'œuvre de l'architecture cistercienne.

—  Alain ERLANDE-BRANDENBURG

Écrit par :

Classification


Autres références

«  SÉNANQUE ABBAYE DE  » est également traité dans :

CISTERCIENS

  • Écrit par 
  • Marie-Madeleine DAVY, 
  • Placide DESEILLE, 
  • Anselme DIMIER
  •  • 8 633 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Constantes de l'architecture cistercienne »  : […] La voûte d'ogives fit bientôt son apparition dans les constructions des Cisterciens. Les maîtres d'œuvre de l'Ordre répandirent le nouveau style dans les fondations qui eurent lieu à travers toute l'Europe, ce qui leur valut d'être appelés « missionnaires du gothique ». Ils continuèrent pendant quelque temps encore à surplomber la nef de leurs églises d'une voûte en berceau, le plus souvent légèr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cisterciens/#i_8701

LUBERON

  • Écrit par 
  • Lucien TIRONE
  •  • 637 mots
  •  • 2 médias

Le Luberon s'étend entre Cavaillon et Manosque, sur plus de soixante kilomètres. Au nord, la montagne est longée par le Calavon, rivière qui sépare le Luberon central des monts de Vaucluse et traverse le pays d'Apt, terre de l'ocre et des cerises. Au sud, le piémont méridional s'abaisse vers la Durance, et porte des vignobles et des vergers dans le pays d'Aigues. Le Luberon s'organise en pays qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/luberon/#i_8701

Pour citer l’article

Alain ERLANDE-BRANDENBURG, « SÉNANQUE ABBAYE DE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 juillet 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/abbaye-de-senanque/