ABAQUE, architecture

Le terme d'abaque désigne, dans sa première acception, une table à calculer. Déjà connu des Égyptiens, perfectionné par les Romains qui en firent un boulier portatif, l'abaque servait à faire les diverses opérations de calcul.

Au sens architectural du terme, l'abaque désigne la partie supérieure du chapiteau d'une colonne sur laquelle repose l'architrave.

L'abaque apparaît dans les différents ordres de l'art égyptien (protodorique, hathorique, palmiforme, lotiforme, papyriforme, campaniforme et composite). Situé entre l'échine, coussin aplati ou rebondi de même épaisseur placé sur le fût de la colonne, et l'architrave, l'abaque est une tablette carrée très simple dans l'ordre dorique grec. Dans l'ordre ionique, cette dalle plus mince est rectangulaire, sa bordure est décorée d'une moulure lisse ou sculptée (oves, rais-de-cœur, parfois palmettes et fleurs de lotus, comme au trésor du Silaris près de Paestum). Dans l'ordre corinthien, les côtés de l'abaque sont incurvés et les angles saillants. L'ordre toscan retrouve la simplicité du dorique ; mais, dans le dorique romain, l'abaque reçoit deux moulures, un talon et un réglet du côté de l'architrave. Dans le corinthien romain, l'abaque est surmonté, en outre, d'une cymaise et d'un listel, comme dans l'ordre composite. Puis l'abaque s'élargira et s'épaissira pour mener au chapiteau d'imposte byzantin.

Dans le vocabulaire de l'architecture médiévale, on utilise généralement le terme de tailloir, synonyme d'abaque. Cette tablette polygonale ou circulaire est placée sur la corbeille du chapiteau et reçoit la retombée des voûtes ou des arcs. À la Renaissance, les architectes s'inspireront des modèles d'abaques antiques.

—  Alain MAHUZIER

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

  • : assistant des fouilles d'Eboli (Campanie), moniteur à la bibliothèque de l'Institut d'art et d'archéologie de Paris

Classification


Autres références

«  ABAQUE, architecture  » est également traité dans :

CORINTHIEN ORDRE

  • Écrit par 
  • Gilbert-Charles PICARD
  •  • 472 mots
  •  • 1 média

Bien que le chapiteau corinthien apparaisse en Grèce au ~ ve siècle, l'ordre corinthien se constitue seulement à Rome sous Auguste. Mais il devient alors si populaire qu'il élimine presque totalement les autres ordres. Après avoir joué un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ordre-corinthien/#i_28733

Pour citer l’article

Alain MAHUZIER, « ABAQUE, architecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 septembre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/abaque-architecture/