TOSCAN ORDRE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Adaptation occidentale de l'ordre dorique, l'ordre toscan conserve le chapiteau avec une échine fortement bombée, dont le profil ne sera jamais rectiligne ; le chapiteau proprement dit, avec son abaque et son échine, est souligné par un astragale (moulure) lisse qui marque la fin du fût. Cet ordre fut utilisé dans les structures et dans les décors architecturaux des tombes et, sans doute, des monuments étrusques. Il fut conservé par les Romains, parallèlement à l'ordre dorique, mais sans se confondre avec lui. Vitruve a donné en détail les proportions de l'ordre toscan (Livre IV, De architectura) qui se distingue du dorique, non seulement par la présence de l'astragale et la forme de l'échine, mais aussi par la présence d'une base, comme dans l'ordre ionique. Cependant, la base toscane reste stricte et n'adopte pas les modénatures de la base ionique. Le chapiteau est, lui aussi, dénué de décor ; seules des moulures lisses seront parfois introduites (canet, quart-de-rond, boudin) dans les variantes de l'ordre toscan qui sont empruntées par les provinces de l'Empire romain, la Gaule en particulier.

Au Moyen Âge et à la Renaissance, l'ordre toscan n'est plus clairement distingué de l'ordre dorique, mais certaines de ses particularités survivent dans les interprétations « doriques » de la Renaissance italienne.

—  Alain MAHUZIER

Écrit par :

  • : assistant des fouilles d'Eboli (Campanie), moniteur à la bibliothèque de l'Institut d'art et d'archéologie de Paris

Classification


Autres références

«  TOSCAN ORDRE  » est également traité dans :

ALBERTI LEON BATTISTA (1404-1472)

  • Écrit par 
  • Frédérique LEMERLE
  •  • 3 106 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Humanisme et architecture : le théoricien »  : […] Alberti a défini en théorie le nouvel idéal artistique de la Renaissance : son De pictura , rédigé en latin et traduit en italien par Alberti lui-même, qui le destinait aux artistes (la version italienne est d'ailleurs dédiée à Brunelleschi), exposait la théorie de la perspective qui venait de déclencher une révolution dans la peinture florentine. Dans le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leon-battista-alberti/#i_40516

ÉTRUSQUES

  • Écrit par 
  • Françoise-Hélène MASSA-PAIRAULT
  •  • 13 416 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « L’art et l’artisanat archaïques »  : […] Le cadre complexe des échanges et les tendances nouvelles de la société éclairent l'histoire de l'art et de l' artisanat archaïques. La création d'un domaine public, bien caractérisé par les temples et les édifices d'utilité commune, donne une impulsion prodigieuse à l'architecture et à la coroplathie (art de travailler l'argile). Les formes du temple «  toscan », décrites par Vitruve, sont invent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etrusques/#i_40516

ORDRES, architecture

  • Écrit par 
  • Bernard HOLTZMANN, 
  • Claude MIGNOT, 
  • Éliane VERGNOLLE
  •  • 13 398 mots
  •  • 23 médias

Dans le chapitre « Le langage des ordres : rhétorique et symbolique »  : […] Outil plastique, à la fois structural et ornemental, l'ordre est redevenu l'un des fondements du langage architectural. Certaines ordonnances dérivent directement des ordonnances antiques : portiques à la manière des frontispices de temples comme le Panthéon (chapelle de la villa Maser, villas Rotonda et Malcontenta, façade sur cour de la chapelle de la Sorbonne), ou ordres adossés à des arcades […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ordres-architecture/#i_40516

ROME ET EMPIRE ROMAIN - L'art romain

  • Écrit par 
  • Gilbert-Charles PICARD
  •  • 14 633 mots
  •  • 33 médias

Dans le chapitre « L'essor de l'architecture romaine »  : […] C'est vers le milieu du ii e  siècle avant J.-C. que l'architecture romaine acquiert les moyens qui vont lui permettre de s'affirmer comme fondamentalement différente de l'architecture grecque. Ces moyens sont d'abord d'ordre technique. Désormais, le matériau de base sera le blocage, composé d'un ciment très dur dans lequel sont noyés des moellon […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rome-et-empire-romain-l-art-romain/#i_40516

Pour citer l’article

Alain MAHUZIER, « TOSCAN ORDRE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/ordre-toscan/