1917 (exposition)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Des regards éloignés

La juxtaposition de centaines d'objets issus de l'art des tranchées avec la Fontaine de Duchamp permet de repenser le concept du ready made. Mais ces confrontations mènent aussi vers d'autres réflexions. Ainsi du regard des artistes en temps de guerre. Tandis que les États-Unis entrent dans le conflit et qu'éclate la révolution russe, nombre de peintres ne reflètent en rien ces événements dans leur art : Chagall, Picasso, Modigliani, Braque ou Monet semblent indifférents et poursuivent leur chemin loin des « images » de la guerre. D'autres, de toutes tendances, ne résistent pas à l'impact du conflit. De Maurice Denis à George Grosz, de Max Pechstein à un Max Ernst plein de dérision triste (Combat de poissons), ces peintres intègrent le spectacle de la guerre à leur pratique, ici par le sujet, là dans une inspiration que le chaos nourrit de ses formes. La manière dont les images de combat et de destructions influent directement sur le traitement plastique trouve un remarquable exemple dans les toiles de Félix Vallotton.

Verdun. Tableau de guerre interprété, Félix Vallotton

Photographie : Verdun. Tableau de guerre interprété, Félix Vallotton

Photographie

Félix Vallotton, Verdun. Tableau de guerre interprété [sic], projections colorées noires bleues et rouges terrains dévastés, nuées de gaz, 1917. Huile sur toile, 114 cm × 146 cm. Musée de l'Armée, Paris. Dans son journal, le 20 décembre 1917, Félix Vallotton écrit : « Je termine... 

Crédits : AKG images

Afficher

En incluant dans le parcours de l'exposition des documents photographiques et graphiques, des images du conflit (ruines, cadavres), ainsi que les moulages de « gueules cassées » détenus par le musée du Service de santé des armées, les commissaires de 1917 on choisi la franchise du propos : l'année est livrée au visiteur dans sa totalité, mais on ne saurait en donner une interprétation définitive. Derrière les peintures et les sculptures, que celles-ci représentent un vase de fleurs ou un soldat blessé, se cache un moment de l'histoire humaine. Si l'exercice prend une dimension particulière dans le contexte d'un conflit dévastateur, il donne aussi une leçon de méthode. 1917 montre que l'on pourrait appliquer à toutes les années le même principe : le regard sur l'art et l'histoire y gagnerait beaucoup. Ce n'est pas un des moindres intérêts de cet événement.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean-David JUMEAU-LAFOND, « 1917 (exposition) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 29 octobre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/1917-exposition/