Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

E-book

  • Nom masculin singulier

Définition

  1. en informatique, livre électronique

"e-book" dans l'encyclopédie

  • LA GRANDE GRAMMAIRE DU FRANÇAIS (A. Abeillé et D. Godard) Fiche de lecture

    • Écrit par Catherine FUCHS
    • 10 366 mots

    Proposée en version imprimée et en versions numériques (e-book, PDF), la GGF est également consultable en ligne (sur abonnement), avec une écoute des exemples sonores enregistrés et une interface de navigation à des fins de recherche et d’usage personnalisé. À parcourir les vingt chapitres (riches de 30 000 exemples écrits et oraux, annotés quant aux jugements d’acceptabilité des locuteurs, à leur origine géographique et à leur conformité ou non à la norme), et à consulter les presque 300 pages d’annexes (51 fiches récapitulatives, un glossaire de 600 termes, la liste des 500 tableaux, listes et figures, les sources des exemples littéraires, une bibliographie générale et un index de 4 500 termes), on mesure l’ampleur de la tâche accomplie par les deux responsables scientifiques et éditoriales.

  • BIBLIOTHÈQUES NUMÉRIQUES

    • Écrit par Yannick MAIGNIEN
    • 28 586 mots
    • 1 média

    Curieusement, l'apparition de supports nomades (e-book) et de formats de lisibilité et de structuration de documents (open e-book par exemple) sont des tentatives pour reconstituer un modèle économique solvable du livre (le « livre électronique ») par déchargement et accès payants à des éditions en ligne. Ces supports nomades parient à l'évidence sur une baisse de leurs coûts à venir et sur la croissance exponentielle de mémoire des composants électroniques (on parle du stockage possible de l'ensemble de la Bibliothèque du Congrès en 2020 sur un support de mémoire de masse de quelques centimètres) ou de débits des réseaux.

  • ÉDITION ÉLECTRONIQUE

    • Écrit par Alexandra SAEMMER
    • 22 064 mots
    • 3 médias

    Lancé dès 1998 aux États-Unis, puis en 2001 en France et en Europe sous le nom d’« e-book », qui désignait à la fois le support « liseuse » ou « tablette » et l’ensemble de documents à lire sur ce support, le livre numérique homothétique ou enrichi constitue aujourd’hui le dernier maillon d'une chaîne éditoriale numérisée depuis longtemps. Si ces productions éditoriales ont longtemps tourné le dos aux nouvelles écritures nées de l'informatique (hypertextes, textes animés, textes en réseau, textes générés), elles déploient aujourd’hui leurs potentiels sur des supports mobiles de plus en plus performants et confortables.

  • ÉDITION

    • Écrit par Robert ESCARPIT, Philippe SCHUWER
    • 61 658 mots
    • 1 média

    Quand il s'agit d'exprimer l'idée d'édition, les langues hésitent entre deux racines qui sont représentées en français respectivement par le verbe « publier » et le verbe « éditer ». L'un vient du latin publicare, qui signifie « mettre à la disposition d'un public anonyme », l'autre du latin edere, qui signifie « mettre au monde ». Le français parle d'éditeur, et l'anglais de publisher, réservant editor au rédacteur en chef des journaux.

  • JAPON (Arts et culture) La littérature

    • Écrit par Jean-Jacques ORIGAS, Cécile SAKAI, René SIEFFERT
    • 111 282 mots
    • 2 médias

    Dans le domaine des lettres comme en bien d'autres, les Chinois avaient été les initiateurs des Japonais. Avec l'écriture, en effet, ceux-ci avaient importé, entre le ive et le viiie siècle, à peu près tous les écrits de ceux-là. Mais après une période d'apprentissage relativement brève, où le pastiche l'emporte, ils en viennent à s'exprimer dans leur propre langue et, dès le viiie siècle pour la poésie, dès le ixe siècle pour le roman, s'élaborent des chefs-d'œuvre qui, hormis quelques allusions, ne doivent plus rien aux maîtres continentaux.

Recherche alphabétique

Le Dictionnaire Cordial comporte plus de 120 000 entrées. Il reconnaît les formes fléchies (féminin, pluriel, conjugaison des verbes). Les noms propres ne sont pas pris en compte.