Langues sémitiques


ASSYRO-BABYLONIENNE LITTÉRATURE

  • Écrit par 
  • René LABAT
  •  • 4 630 mots

Cet akkadien qui, sous Sargon, acquiert enfin droit de cité appartient à la famille des langues sémitiques. Il en constitue le rameau oriental, le plus anciennement attesté, et assez isolé des autres. Il doit certainement une part de sa singularité à sa longue et étroite coexistence avec la langue sumérienne. L'influence de celle-ci marqua son phonétisme, sa morphologie et sa s […] Lire la suite

NABATÉENS

  • Écrit par 
  • Laïla NEHMÉ
  •  • 6 771 mots
  •  • 5 médias

Le nabatéen fait partie de la famille de langues dite du sémitique du Nord-Ouest, qui comprend également le phénicien, l’hébreu et les différentes catégories d’araméen. Le nabatéen, comme le palmyrénien utilisé dans l’oasis syrienne de Palmyre ou le hatréen utilisé dans l’oasis de Hatra, au nord de l’Irak, est une variante dialectale de l’araméen. Ce dernier […] Lire la suite

PHÉNICIENS

  • Écrit par 
  • Hélène BENICHOU-SAFAR, 
  • Paul PETIT
  •  • 6 287 mots
  •  • 2 médias

Aux écritures alors courantes (hiéroglyphique égyptien et cunéiforme babylonien d'une part, linéaire B mycénien de l'autre), toutes fondées sur des symboles schématisés et un système syllabique exigeant un grand nombre de signes, les Phéniciens eurent l'adresse technique de substituer une écriture aux signes simplifiés, et surtout alphabétique (vingt-deux signes seulement) et consonantique (seules […] Lire la suite