Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

Auteurs latins chrétiens

Articles

  • NOVATIEN (200?-? 258)

    • Écrit par Pierre Thomas CAMELOT
    • 318 mots

    Prêtre de l'Église de Rome, Novatien y tenait un rôle important durant la vacance du siège qui suivit le martyre du pape Fabien (janv. 250). Au nom du clergé romain, il écrivit deux lettres à Cyprien au sujet de la conduite à tenir à l'égard des chrétiens qui avaient apostasié (les ...

  • PAULIN DE NOLE saint (353-431)

    • Écrit par Pierre Thomas CAMELOT
    • 250 mots

    Né à Bordeaux dans une famille sénatoriale chrétienne, élève d'Ausone, Paulin entre dans la carrière des honneurs : consul à Rome (378), proconsul en Campanie (379 ou 381). Instruit dans la foi chrétienne par Ambroise de Milan, il retourne en Aquitaine, où il épouse une pieuse Espagnole,...

  • PRUDENCE, lat. AURELIUS PRUDENTIUS CLEMENS (348 env.-env. 410)

    • Écrit par Pierre Thomas CAMELOT
    • 419 mots

    Né à Calagurris (Calahorra), en Espagne, il eut une brillante carrière juridique et politique ; deux fois gouverneur de province en Espagne, il exerça de hautes fonctions à la cour de Théodose II. Retiré du monde, il se voua à la piété et à la composition de poèmes chrétiens.

    Le Cathemerinon...

  • RUFIN D'AQUILÉE (340 env.-410)

    • Écrit par Richard GOULET
    • 371 mots

    Né à Concordia aux environs d'Aquilée (Vénétie), Tyrannius Rufinus étudia à Rome, puis, attiré par la vie monastique, il se retira dans un couvent près d'Aquilée, où vint le rejoindre Jérôme, qui avait été son condisciple. Il effectua ensuite en compagnie d'une noble Romaine,...

  • SIDOINE APOLLINAIRE saint (431/32-env. 487)

    • Écrit par Pierre Thomas CAMELOT
    • 180 mots

    Né à Lyon, d'une famille chrétienne de l'aristocratie gallo-romaine, fils et petit-fils de préfets du prétoire des Gaules, gendre de l'éphémère empereur Avitus, il vit dans son domaine d'Avitacum en Auvergne, où il s'adonne à la littérature (Panégyriques officiels...

  • SULPICE SÉVÈRE (360 env.-env. 420)

    • Écrit par Pierre Thomas CAMELOT
    • 221 mots

    Né d'une famille distinguée d'Aquitaine, Sulpice Sévère abandonne sa carrière d'avocat après le décès de sa femme (399) et mène la vie monastique à Primuliacum (dans l'actuel département de l'Aude ?) jusqu'à sa mort. Attiré par la renommée de saint Martin, il avait fait le pèlerinage de Tours. Auteur...