Politique théâtrale


GUY MICHEL (1927-1990)

  • Écrit par 
  • Raymonde TEMKINE
  •  • 512 mots

Né le 28 juin 1927 dans une famille d'horticulteurs, Michel Guy est horticulteur lui-même de 1950 à 1970 tout en constituant une collection d'œuvres d'art qui réunit en particulier les peintres américains des années 1960 et Bram Van Velde. Georges Pompidou, son ami, qui a comme lui le goût de l'art contemporain, en fait son conseiller pour la modern […] Lire la suite

LAURENT JEANNE (1902-1989)

  • Écrit par 
  • Raymonde TEMKINE
  •  • 666 mots

Jusqu'en 1959 (date de création d'un ministère chargé des Affaires culturelles et attribué à Malraux), le sous-secrétariat d'État des Beaux-Arts dépendit du ministère de l'Éducation nationale. Le théâtre y relevait d'une sous-direction des spectacles et de la musique. À la tête de cette sous-direction, se trouva placée en 1946 Jeanne Laurent.Née le 7 mai 190 […] Lire la suite

PICCOLO TEATRO

  • Écrit par 
  • Jean CHOLLET
  •  • 917 mots

Créé à Milan en mai 1947 par Paolo Grassi et Giorgio Strehler, le Piccolo Teatro doit son nom à l'exiguïté du lieu dans lequel il s'installe : un cinéma désaffecté de 450 places disposant d'une scène étriquée, via Rovello. En créant cette structure, les fondateurs ont pour ambition de promouvoir un théâtr […] Lire la suite

THÉÂTRE OCCIDENTAL - L'École du spectateur

  • Écrit par 
  • Dominique PAQUET
  •  • 2 547 mots

L'école du spectateur est en passe de devenir un concept clé de la politique culturelle française malgré les difficultés que rencontre sa mise en place. Ce n'est pas le moindre de ses paradoxes. En effet, il n'est pas un établissement culturel qui ne se dote de dispositifs culturels et artistiques en direction des jeunes, des adultes et des élèves. Dans le même temps, la nécessité de l'éducation a […] Lire la suite

THÉÂTRE OCCIDENTAL - Théâtre et politique culturelle

  • Écrit par 
  • Robert ABIRACHED
  •  • 5 126 mots
  •  • 1 média

Dès son apparition en Grèce, le théâtre a suscité l'intérêt du pouvoir. Intégré dans le fonctionnement même de la cité athénienne, il fut d'abord un instrument de la démocratie, puis, quelques siècles plus tard à Rome, un moyen de canaliser les ardeurs du peuple et de le distraire de la réalité. Revenu au cœur de la vie urbaine, à l'époque médiévale, il eut partie liée avec l'imaginaire collectif […] Lire la suite