Henri PEYRE

ancien élève de l'École normale supérieure, professeur honoraire à l'université Yale, Connecticut, États-Unis

ROMANTISME

  • Écrit par 
  • Henri PEYRE, 
  • Henri ZERNER
  •  • 22 170 mots

Le vaste mouvement de sensibilité et d'idées appelé « romantisme » a embrassé tant de domaines divers (histoire, politique, réforme sociale, philosophie, littérature, musique et arts plastiques) qu'il dépasse tous les efforts de synthèse entrepris pour le saisir dans sa totalité. La variété des romantismes nati […] Lire la suite

CLASSICISME

  • Écrit par 
  • Henri PEYRE, 
  • Pierre DU COLOMBIER
  •  • 13 810 mots

Comme d'autres termes généraux et vagues qui désignent une époque littéraire et artistique, un idéal esthétique et quelque groupement d'hommes poursuivant un objet analogue (Renaissance, âge des Lumières, romantisme, symbolisme), le mot « classicisme » défie toute précision. Il y a des classiques dans toutes les li […] Lire la suite

KEATS JOHN (1795-1821)

  • Écrit par 
  • Henri PEYRE
  •  • 3 575 mots

Keats, issu d'un milieu londonien très humble, menacé très tôt par la tuberculose, disparut avant sa vingt-sixième année. Il s'était voué très jeune au culte de la beauté. Il salua les Grecs, qu'il ne connaissait que par des traductions, comme ses inspirateurs et sut faire revivre leur mythologie. Plus tard, Milton fut son modèle. Il redonna une vie originale à la poésie narrative, et ses fragment […] Lire la suite

MAURIAC FRANÇOIS (1885-1970)

  • Écrit par 
  • Henri PEYRE
  •  • 2 565 mots

Mauriac est sans conteste l'un des plus importants romanciers français du xxe siècle. Son domaine est limité. Le décor, les personnages, les thèmes, les procédés (rétrospection, monologue intérieur) varient peu d'un livre à l'autre. Il est essentiellement le peintre de la province française, des combats entre la chair et l'esprit, entre la sensualité […] Lire la suite

SHELLEY PERCY BYSSHE (1792-1822)

  • Écrit par 
  • Henri PEYRE
  •  • 3 406 mots

Shelley est le plus romantique des poètes anglais de la première moitié du xixe siècle ; il exerça longtemps une puissante fascination sur les lyriques de son pays, de Tennyson à Swinburne et à Yeats. Révolutionnaire dans sa jeunesse, accusé d'athéisme et d'immoralité, il fut en vérité l'une des plus pures figures du […] Lire la suite

TAINE HIPPOLYTE (1828-1893)

  • Écrit par 
  • Henri PEYRE
  •  • 1 549 mots

Taine a été l'un des maîtres à penser de la France dans le dernier tiers du xixe siècle, et il a été admiré hors de France par les Anglais, dont il avait interprété la littérature avec maîtrise et quelque dogmatisme, par Nietzsche en Allemagne, par Brandes en Scandinavie, par nombre d'Italiens et d'Américains. Ses théories trop absolues ont été mainte […] Lire la suite