Gilles ORTLIEB

écrivain

EMBIRÍKOS ANDRÉAS (1901-1975)

  • Écrit par 
  • Gilles ORTLIEB
  •  • 474 mots

Poète et écrivain grec dont le nom est régulièrement, et parfois abusivement, associé dans son pays à celui du surréalisme, Embiríkos, philosophe de formation puis psychanalyste, fut, il est vrai, le premier, en Grèce, à mettre en pratique certains des mots d'ordre lancés par les surréalistes français. Il n'a jamais renié sa dette envers André Breton dont la rencontre, en 1927, est abondamment évo […] Lire la suite

HATZÍS DIMÍTRIS (1913-1981)

  • Écrit par 
  • Gilles ORTLIEB
  •  • 398 mots

Nouvelliste et romancier grec, Hatzís a écrit une œuvre d'inspiration largement autobiographique mais qui est en même temps inséparable de l'histoire récente de la Grèce, dont elle nous fait partager les incertitudes et les déchirements. Hatzís lui-même ne fut guère épargné : militant du Parti communiste, puis responsable de l'Armée démocratique de libération, il fut contraint de s'exiler à la fin […] Lire la suite

IOÁNNOU YÓRGOS (1927-1985)

  • Écrit par 
  • Gilles ORTLIEB
  •  • 510 mots

Poète et écrivain grec, originaire de Salonique, et dont l'œuvre est saluée dans son pays comme l'une des plus originales de la littérature contemporaine, Ioánnou, que l'on a parfois comparé à Joyce pour son investigation attentive, et sans complaisance, de l'univers intérieur, a débuté comme lui par une production poétique parcimonieuse (Hèliotropia, 1953 ; « Héliotropes », su […] Lire la suite

KARYOTAKIS KÓSTAS (1896-1928)

  • Écrit par 
  • Gilles ORTLIEB
  •  • 449 mots

Poète grec, auteur d'une des œuvres les plus singulières de son temps, Karyotakis a exercé une profonde influence sur les poètes majeurs, tels Séféris ou Ritsos, de la « génération de 1930 ». Après avoir mené une vie rangée de fonctionnaire durant une dizaine d'années, condition qu'il a stigmatisée dans plusieurs de ses poèmes, Karyotakis s'est donné la mort à l'âge de trente-trois ans, en laissan […] Lire la suite

LEYRIS PIERRE (1907-2001)

  • Écrit par 
  • Gilles ORTLIEB
  •  • 775 mots

Traducteur prolifique (on estime qu'il a signé la traduction d'une centaine d'ouvrages), Pierre Leyris fut aussi l'introducteur en France d'auteurs réputés difficiles – voire, comme Gerard Manley Hopkins, « intraduisibles » – et, parallèlement à ses traductions d'œuvres classiques – les Œuvres complètes de Shakespeare dont il dirigea, […] Lire la suite

VÁRNALIS KÓSTAS (1883-1974)

  • Écrit par 
  • Gilles ORTLIEB
  •  • 478 mots

Poète officiel d'un parti pour les uns, modèle de l'écrivain engagé pour d'autres, Várnalis se situe résolument à gauche sur l'échiquier de la littérature grecque contemporaine. Après un premier recueil d'inspiration romantique, Kêrêthres (1905 ; « Gâteaux de cire »), il semble hésiter longtemps entre divers registres, du chant patriotique au sonnet parnassien, et se contente d […] Lire la suite

XÉNOPOULOS GRIGORIOS (1867-1951)

  • Écrit par 
  • Gilles ORTLIEB
  •  • 556 mots

Pratiquement inconnu hors des frontières de son pays, Grigorios Xénopoulos est pourtant, par l'ampleur et la diversité de sa production, la figure dominante, la plus populaire aussi, de la littérature grecque de l'entre-deux-guerres. Né à Istanbul, auteur d'une vingtaine de romans, d'autant de recueils de nouvelles, il s'est en effet illustré dans tous les genres, du théâtre au journalisme, avec u […] Lire la suite