Claude LAURIOL

historienne d'art

BAUGIN LUBIN (vers 1610-1663)

  • Écrit par 
  • Claude LAURIOL
  •  • 915 mots

Ce peintre français, fort recherché de son temps, émerge peu à peu de l'oubli dans lequel il était tombé, surtout grâce aux travaux de Jacques Thuillier. Cette méconnaissance est due en partie à la rareté des données (documents, signatures, dates, dessins préparatoires) et en partie à la critique, qui s'exerça contre lui dès le dernier tiers du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lubin-baugin/#i_0

DÉRUET ou DES RUETS CLAUDE (1588-1660)

  • Écrit par 
  • Claude LAURIOL
  •  • 361 mots

Né probablement à Nancy, où il passa la plus grande partie de sa vie, avec de longs séjours à Paris, ordonnateur de fêtes pour l'une et l'autre cour, Déruet illustre bien une tendance archaïque, à la fois provinciale et liée au monde de la préciosité, dans la peinture française du xviie siècle. À son maître […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/deruet-des-ruets/#i_0

LAGNEAU ou LANNEAU NICOLAS (fin XVIe-1re moitié XVIIe s.)

  • Écrit par 
  • Claude LAURIOL
  •  • 252 mots

Si l'abbé de Marolles n'avait consacré deux vers de son Livre des peintres (1677) à Lagneau, et si Lagneau n'avait vendu au roi un recueil de ses dessins (Bibliothèque nationale, Paris), on ignorerait tout de cet artiste français ; seuls les costumes représentés révèlent l'époque où il travaillait. Son œuvre, même expurgée des nombreuses im […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lagneau-lanneau/#i_0

LALLEMANT ou LALLEMAND GEORGES (1575 env.-env. 1635)

  • Écrit par 
  • Claude LAURIOL
  •  • 311 mots

Peintre français dont l'œuvre ne nous est parvenue qu'à l'état fragmentaire, Georges Lallemant aurait probablement sombré dans l'oubli si son atelier, ouvert à Paris dès 1601, n'avait été fréquenté par des artistes de plus grande envergure : Poussin, Philippe de Champaigne, La Hyre et Claude Vignon […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lallemant-lallemand/#i_0

MACCHIAIOLI LES

  • Écrit par 
  • Claude LAURIOL
  •  • 1 476 mots

Lorsqu'en 1862 un critique italien baptisa par dérision certains peintres du nom de macchiaioli (tachistes), il ne faisait que reprendre le mot de macchia déjà employé par eux, et sanctionner la recherche, qui s'était concrétisée dans le milieu florentin vers 1858-1860, d'une vérité directe traduite en un langage pictural synthétique, par juxtaposition de ma […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-macchiaioli/#i_0

VALENTIN DE BOULOGNE (1591-1632)

  • Écrit par 
  • Claude LAURIOL
  •  • 544 mots

Romain d'adoption, habitué des milieux louches, affilié à l'association des Bentvogels (la joyeuse compagnie des artistes nordiques), mais solitaire dans son art et fidèle à l'austérité passionnée de Caravage, Valentin de Boulogne est, en fait, un des peintres français les plus énigmatiques du xviie siècle.Les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/valentin-de-boulogne/#i_0

VIGNON CLAUDE (1593-1670)

  • Écrit par 
  • Claude LAURIOL
  •  • 746 mots

Certaines audaces de la touche et de l'éclairage donnent à Claude Vignon l'apparence d'un peintre très moderne, et même d'un précurseur de Rembrandt. Or il est plutôt un artiste éclectique qui, dans ses meilleurs moments, a su combiner, tantôt sous la magie des scintillements, tantôt avec une vigueur populaire, les suggestions du Nord et celles du Midi. So […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/claude-vignon/#i_0