BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

SONGHAÏ ou SONGHAY EMPIRE

Média

Média de cet article dans l'Encyclopædia Universalis :

 

Comme celle du Mali, l'origine du Songhaï est obscure. C'est à Koukia, sur le Niger, en aval de Gao que vit la population Songhaï. La chefferie appartient aux Dia. Vers l'an 1000, l'un d'eux se convertit à l'islam et transfère la capitale à Gao, mieux située sur le Niger, au débouché d'une des grandes voies du commerce transsaharien. Le Songhaï passe dans l'obédience du Mali à la fin du xiiie siècle, sauf sa partie méridionale où se trouve l'ancienne capitale, Koukia. Une nouvelle dynastie, celle des Sonni, s'y établit. Profitant de la décadence du Mali, Sonni Madogo pille, vers 1400, la capitale malienne. Mais c'est sous le règne de Sonni Ali (1464-1492) que le Songhaï étend, de façon décisive, sa domination sur tout le cours moyen du Niger1400 - 1500. Poussée ottomane et grandes découvertes. À sa mort, l'empire s'étend du Dendi à Mopti et relègue au second plan le Mali moribond. Le fils de Sonni Ali, chef du parti antimusulman, comme son père, est évincé par la faction pro-islamique de son armée, dirigée par Askia Mohammed, et se réfugie à Ayorou, en aval de Koukia, où il constitue avec ses partisans le noyau du Dendi.

1400 - 1500. Poussée ottomane et grandes découvertesVidéo

1400 - 1500. Poussée ottomane et grandes découvertesPrise de Constantinople. Voyages maritimes du Chinois Zheng He, de Vasco de Gama, de Christophe Colomb. Les Ming en Chine. Gutenberg. Renaissance en Europe.
Le XVe siècle marque la fin du Moyen Âge.
Les grands empires nomades : la Horde d'or et l'ancien empire de Tamerlan, se…

Crédits: Encyclopædia Universalis France Consulter

Askia Mohammed continue la politique de conquêtes de Sonni Ali, combattant le Mali et les Peul à l'ouest, annexant la majeure partie du pays Haoussa à l'est. Vers 1516, le Songhaï contrôle, directement ou indirectement, tous les pays de la savane, du Sénégal au Tchad. Mais cet empire tient surtout grâce à la supériorité des armées de Gao et à la terreur que leurs saccages et leurs massacres inspirent. Askia Mohammed, presque aveugle, est déposé en 1528. Ses successeurs s'emploient à maintenir par les armes l'unité de l'empire et à lutter contre les attaques des Marocains. Ces derniers s'emparent des salines de Taghaza en 1585, puis traversent le Sahara et écrasent l'armée du Songhaï à la bataille de Tondibi, en 1591. Cette défaite n'est pas seulement due à la médiocrité des derniers souverains du Songhaï, mais aussi à des conditions économiques défavorables. Les guerres continuelles nuisent à un commerce déjà gravement affaibli par le détournement vers l'Atlantique du trafic de l'or et des esclaves au profit des Portugais.

La défaite de Tondibi marque la fin du Songhaï et le début d'une décadence qui durera trois siècles, les Marocains ayant été incapables de prendre la succession des Askia et s'étant bornés à contrôler Gao et Tombouctou, sous les attaques incessantes des Touareg, des Peul et des Bambara.

Alfred FIERRO

Pour citer cet article

Alfred FIERRO, « SONGHAÏ ou SONGHAY EMPIRE  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/songhai-songhay/

Classification thématique de cet article :

 

Offre essai 7 jours

« SONGHAÏ ou SONGHAY EMPIRE » est également traité dans :

CHUTE DE L'EMPIRE SONGHAY

Écrit par :  Jean BOULEGUE

L'Empire songhay avait été fondé à partir de Gao , dans la seconde moitié du xve siècle, par Sonni Ali . Il s'étendait sur la moyenne vallée du Niger et ses confins sahariens. Sans posséder les régions aurifères, plus méridionales, il exportait une partie de l'or par les villes commerçantes de Jenné… Lire la suite
EMPIRE SONGHAY - (repères chronologiques)

Écrit par :  Jean BOULEGUE

1353 Passage d'Ibn Battuta à Gao , qui dépend alors de l'empire du Mali . 1400 Un roi de Gao attaque le Mali, ce qui indique que le royaume s'est détaché de l'empire. 1464-1492 Règne de Sonni Ali à Gao. Conquête de Tombouctou et de Jenné. 1493Lire la suite
AFRIQUE (Histoire) - De l'entrée dans l'histoire à la période contemporaine

Écrit par :  Hubert DESCHAMPSJean DEVISSEHenri MÉDARD

Dans le chapitre "Les Portugais"  : …  Le Songhay a cru pouvoir profiter de l'affaiblissement marocain pour s'emparer des mines de sel du désert et renforcer sa domination sur le commerce saharien. L'Empire songhay, qui a relégué vers le sud la puissance du Mali, a développé ses relations avec l'Égypte et l'Orient ; la victoire d'une dynastie musulmane – celle… Lire la suite
AFRIQUE NOIRE (Culture et société) - Religions

Écrit par :  Marc PIAULT

Dans le chapitre "Conquêtes marocaines dans l'Ouest africain (XIe-XVIe s.)"  : …  toutes parts et notamment par les Mossi et les Bambara que l'islam n'avait pas atteints, le Mali s'effondre peu à peu, laissant la place à l'empire des Songhaï qu'il avait soumis au xiiie siècle. Le véritable fondateur de l'empire songhaï est Sonni Ali (1464-1492), défenseur des formes africaines de religion et considéré comme un grand roi-… Lire la suite
ASKIA MOHAMMED (1443-1538) empereur du Songhaï (1493-1529)

Écrit par :  Alfred FIERRO

À peine Sonni Ali est-il mort (1492) que l'empire Songhaï connaît un changement de dynastie. Son fils, Sonni Baro, est évincé par la faction pro-islamique de son armée dès 1493. L'empereur, Mohammed Silla ou Touré, prend le titre d'askia et fonde une nouvelle dynastie. Il adopte une politique d'islamisation, s'entoure de… Lire la suite
GAO

Écrit par :  Universalis

viie siècle, Gao est l'un des plus anciens comptoirs marchands d'Afrique occidentale. Érigée au rang de capitale de l'empire Songhaï au début du xie siècle, la ville devint une escale majeure pour les caravanes transsahariennes faisant le commerce de l'or, du cuivre, des esclaves et du sel. L'empereur du… Lire la suite
HAOUSSA ROYAUMES (XIVe-XVe s.)

Écrit par :  Alfred FIERRO

Quoique obscurcie par la légende, l'histoire des États haoussa, qui occupaient le nord-est du Nigeria actuel, est connue depuis le xiie siècle. Il y aurait eu sept États « légitimes » (Biram, Daoura, Kano, Gobir, Katsena, Rano et Zaria) et sept États «… Lire la suite
MALI

Écrit par :  Pierre BOILLEYFrançois BOSTChristian COULON

Dans le chapitre "Les grands empires soudanais"  : …  l'empire du Mali, à la suite de difficultés de succession et de la poussée touarègue en particulier, le royaume Songhay prit un essor remarquable. Sonni Ali fonda pendant les vingt-huit années de son règne (1464-1492) un empire qui allait de Kebbi (au Niger) à Ségou ; la région retrouva une grande expansion économique, et la culture islamique fit… Lire la suite
NIGER

Écrit par :  UniversalisMamoudou GAZIBOSadou GAZIBOEmmanuel GRÉGOIRE

Dans le chapitre "Les formations politiques précoloniales"  : …  À l'ouest, la période précoloniale est surtout marquée par l'affirmation de l'empire Songhay dont le berceau se trouve au Mali actuel. Deux importants mouvements de migrations vont accroître la présence songhay dans l'ouest du Niger et le nord du Bénin actuel : le premier après l'éviction de la… Lire la suite
SONNI ALI (1464-1492)

Écrit par :  Alfred FIERRO

Le plus grand souverain de l'empire Songhaï. Sonni Ali est surtout connu à travers des textes qui lui sont hostiles. Les auteurs musulmans le dépeignent comme un tyran débauché et impie, tout en reconnaissant qu'il fut toujours invaincu. En fait, Sonni Ali s'étant attaqué à la caste des lettrés musulmans de… Lire la suite

Afficher la liste complète (10 références)

 

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2017, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.