BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

RAT

Rongeur de taille moyenne vivant dans les prairies, les forêts, les montagnes, les maisons et les égouts d'Europe, d'Afrique et d'Australasie. Classe : Mammifères ; ordre : Rongeurs ; famille : Muridés.

Les vrais rats sont en fait les rongeurs de la famille des Muridés appartenant au genre Rattus. Par extension, on a aussi appelé rats de nombreux mammifères qui se rapprochent de ces animaux, par la taille et la forme du corps, mais qui appartiennent à d'autres genres de cette famille (Micromys, Hapalomys, Acomys, Cricetomys, Bandicota...) ou d'autres familles (par exemple, Cricétidés et Arvicolidés).

Les rats possèdent un corps allongé, une longue queue écailleuse et une tête ornée d'oreilles rondes, de petits yeux noirs et de longues vibrisses qui se termine par un museau pointu. Les pattes sont adaptées au milieu de vie de ces animaux (préhensiles chez les rats arboricoles, allongés chez les rats terrestres...). Le pelage est de teinte brune et grise chez les formes sauvages, blanche et tachetée chez les formes domestiques.

Leur taille et leur poids varient suivant les espèces : de 15 centimètres de longueur, queue comprise, et 5 grammes pour le rat des moissons (Micromys minutus) à 80 centimètres et 1 kilogramme chez le rat géant de Gambie (Cricetomys gambianus). Leur espérance de vie est d'un à deux ans pour les petites espèces, quatre à sept pour les plus grosses.

Les rats sont essentiellement nocturnes, parfois diurnes, surtout à l'état domestique ou lors de surpopulation. Ils se nourrissent principalement de végétaux (baies, fruits, graines) mais aussi d'insectes, d'escargots et de déchets. Ils peuvent même consommer des petits mammifères et oisillons. Sans cesse actifs, ils ont colonisé les villes et les habitations humaines. Le rat noir (Rattus rattus), originaire du Proche-Orient, a vraisemblablement colonisé l'Europe occidentale vers le xiie siècle, apportant avec lui les épidémies de peste. Le rat gris (Rattus norvegicus), encore appelé surmulot ou rat d'égout, provenant d'Asie, a prospéré à partir du xviiie siècle à la faveur du développement des transports maritimes. P [...]

1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  1 page…

 

Pour citer cet article

Marie-Claude BOMSEL, « RAT  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/rat/

Classification thématique de cet article :

  

Offre essai 7 jours

« RAT » est également traité dans :

INVASIONS BIOLOGIQUES

Écrit par :  Alain ZECCHINI

Dans le chapitre "Le coût des perturbations"  : …  peut s'exercer sur l'ensemble des organismes vivants peuplant le biotope conquis. Par exemple, les conséquences des invasions de rats sont particulièrement graves car elles peuvent affecter l'ensemble des écosystèmes insulaires. Les rats du Pacifique (Rattus exulans), introduits en Nouvelle-Zélande il y a peut-être deux mille… Lire la suite
LEPTOSPIROSES

Écrit par :  Henri-Hubert MOLLARET

Dans le chapitre "Leptospirose majeure"  : …  à partir des animaux infectés. Dans le cas de la leptospirose ictéro-hémorragique, c'est essentiellement le rat qui héberge et dissémine les leptospires. Le rat fait, en effet, une infection inapparente et élimine pendant des mois les leptospires dans ses urines. La maladie se transmet à l'homme principalement selon deux modes : par voie… Lire la suite
PESTE

Écrit par :  UniversalisHenri-Hubert MOLLARET

Dans le chapitre "Épidémiologie"  : …  Parmi les hôtes de l’infection, il faut distinguer, après le rat noir, Rattus rattus, initialement incriminé comme seul réservoir et seul propagateur de la peste… Lire la suite
RICKETTSIES ET RICKETTSIOSES

Écrit par :  Marcel CAPPONIMonique THIBON

Dans le chapitre "Fièvre des tranchées"  : …  R. typhi), est répandu dans le monde entier, surtout en Afrique et en Amérique. Il est véhiculé par les rats (et d'autres Rongeurs) et par leurs puces, Xenopsylla cheopis principalement. Le réservoir du virus n'est pas l'homme, mais le Rongeur, qui est très sensible à cette rickettsiose. Le typhus murin est une maladie des… Lire la suite
RONGEURS ET LAGOMORPHES

Écrit par :  Robert MANARANCHEPierre-Antoine SAINT-ANDRÉ

Dans le chapitre "Les Myomorphes"  : …  La superfamille des Muroidea compte tous les rongeurs à l'allure dite « murine », dont le rat est l'exemple typique. Les Muroidea (plus de 270 espèces) peuplent la quasi-totalité du globe ; certaines d'entre elles sont ubiquistes. C'est le cas du surmulot (Rattus norvegicus) et du rat noir (Rattus Lire la suite
TYPHUS MURIN

Écrit par :  Marcel CAPPONI

Depuis Hermann Mooser (1891-1971), le typhus murin désigne surtout la maladie des Muridés. Or, de nombreux animaux, notamment des Rongeurs et leurs puces peuvent véhiculer la rickettsie. Il s'agit donc d'une zoonose largement répandue, principalement en Afrique. On sait depuis longtemps que de nombreux Rongeurs africains,… Lire la suite

  

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2017, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.