BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

PROPORTION

Le terme proportion désigne un concept mathématique qui appartient à l'héritage grec et dont l'application s'étend à tous les savoirs quantifiables. « Cette partie, écrivait justement le père J. Prestet dans ses Élémens de mathématiques (1675), est si vaste, si féconde et ses usages ont une telle étendue dans la plupart des sciences qu'il n'y en a peu qui puisse estre expliquée sans elle. » En fait, ce concept dégénère souvent dans le langage commun, et le prestige de sa fécondité dans les sciences mathématisables l'a parfois fait utiliser présomptueusement dans certaines théorisations. Tel est bien le cas des esthétiques mathématiques dont on s'occupera principalement dans la première partie de cet article, la notion de proportion en architecture étant l'objet de la seconde.

L'ouvrage bibliographique publié par Hermann Graf en 1958 contient deux cents titres portant sur la proportion. Même si l'on était convaincu, comme certains architectes, qu'il s'agit là d'un débat purement académique, il n'en reste pas moins un problème, celui d'expliquer la patience des uns à chercher le secret de beauté des édifices antiques dans des tracés régulateurs, la fébrilité des autres à sous-tendre l'aspect de leurs projets par une règle (« le choix d'un tracé régulateur est un des moments décisifs de l'inspiration, l'une des opérations capitales de l'architecture » a écrit Le Corbusier) ; il faudrait même expliquer l'ardeur de ceux qui – comme Claude Perrault, l'architecte de la colonnade du Louvre – veulent nier l'intérêt de la proportion en architecture en raison des déformations optiques que le point de vue changeant des spectateurs fait subir à la réalité géométrale du projet et auxquelles Vitruve apporte ces corrections qu'il nomme « temperaturae ». Une phénoménologie de la proportion pourrait donc s'envisager ou encore une psychanalyse de ce désir de forcer les bâtisses à livrer le secret d'une beauté divinement tacite. Mais cela risquerait de nous mener hors de l'architecture. Il nous importera […]

1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  12 pages…

Pour citer cet article

Philippe BOUDON, Jacques GUILLERME, « PROPORTION  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/proportion/

Classification thématique de cet article :

 

Offre essai 7 jours

« PROPORTION » est également traité dans :

ANATOMIE ARTISTIQUE

Écrit par :  Jacques GUILLERME

Dans le chapitre "Stéréotypes et proportions"  : …  projetée sur la toile de fond idéologique de chaque culture. Qui dit modèle invoque une théorie des *proportions. Mais on ne saurait en donner l'explication sans distinguer divers champs d'opérations. Ce ne sont pas les normes anthropométriques qui déterminent nécessairement les types idéaux. Il y a plus : un type donné de proportions ne peut… Lire la suite
ANTHROPOMORPHIQUE ARCHITECTURE

Écrit par :  Martine VASSELIN

… *De tout temps les architectes ont senti qu'il existait des affinités autres que d'usage entre les édifices et les hommes. La critique architecturale l'exprime confusément qui parle de l'ossature, des membres, de la tête ou de l'épiderme d'une construction. Mais cette impression diffuse a parfois suscité chez les architectes la volonté expresse d'… Lire la suite
ARCHITECTURE (Thèmes généraux) - Notions essentielles

Écrit par :  Antoine PICON

Dans le chapitre "Ordre, proportion, espace"  : …  classique ont privilégié par exemple les références anthropomorphiques ainsi que la recherche de *rapports de proportionnalité entre les différentes parties de leurs constructions. Selon eux, la beauté des édifices s'enracinait dans un ensemble aussi mystérieux que touffu de correspondances entre l'homme et ses réalisations architecturales. En… Lire la suite
ARCHITECTURE (Thèmes généraux) - Architecture et philosophie

Écrit par :  Daniel CHARLES

Dans le chapitre "La philosophie des architectes, de Vitruve à Gropius"  : …  être selon Vitruve en ce qu'une unité est censée s'y répartir également partout, grâce à la *proportio et à la symmetria, donc grâce à un calcul effectué à partir de l'un des éléments de l'ensemble, qui sert de module (modulus). La co-modulatio, « disposition géométrique de chaque point comme à égale distance… Lire la suite
ARCHITECTURE (Thèmes généraux) - Architecture, sciences et techniques

Écrit par :  Antoine PICON

Dans le chapitre "L'Antiquité gréco-romaine"  : …  que celui dont jouissent les arts libéraux, Vitruve se livre à un travail de codification des *proportions données par les architectes grecs à leurs édifices. Il insiste dans le même esprit sur les rapports qu'entretient la discipline architecturale avec la philosophie, les mathématiques, l'astronomie et la musique. À l'en croire, l'architecte… Lire la suite
CRITIQUE D'ART, Antiquité gréco-romaine

Écrit par :  Agnès ROUVERET

Dans le chapitre "Art et savoir (« téchnē/epistémē ») : la revendication des artistes"  : …  Polyclète avait laissé une statue-manifeste et un traité désigné par la postérité comme le canon. *S'y trouvait développée la notion de symmetría, c'est-à-dire la commensurabilité des parties par rapport au tout, dont le premier champ d'application est le corps humain, créant une anthropométrie qui devait faire son chemin jusqu'à Vitruve… Lire la suite
DORIQUE ORDRE

Écrit par :  Bernard HOLTZMANN

…  produit une impression de lourdeur et de gaucherie que les architectes vont corriger par un *travail incessant sur les proportions, en plan et en élévation : dès la fin du vie siècle, au temple d'Aphaïa, à Égine, l'équilibre classique est atteint. Les petits côtés représentent désormais la moitié des longs côtés : aux six… Lire la suite
DÜRER ALBRECHT (1471-1528)

Écrit par :  Pierre VAISSE

Dans le chapitre "Vers un nouvel équilibre"  : …  je l'ignore », avait-il écrit en 1512, et cet aveu éclaire l'évolution de ses études sur les *proportions : alors qu'en 1504 il veut définir un canon qui corresponde à une construction géométrique simple, il se contente dans son Traité des proportions de décrire, à l'aide d'un module algébrique, les différents types existants et… Lire la suite
ESTHÉTIQUE - Histoire

Écrit par :  Daniel CHARLES

Dans le chapitre "Le Moyen Âge"  : …  d'être différents. L'allégorisme médiéval ne se confond pas avec le symbolisme, il le complète. *Enfin, le christianisme approfondit, dans un sens métaphysique inédit, l'esthétique de la proportion et l'esthétique de la lumière, et se propose de les relier d'une façon systématique. « La beauté visible, dit au début du xiiie … Lire la suite
HABITAT - L'habitat gréco-romain

Écrit par :  Bernard HOLTZMANN

Dans le chapitre "L'habitat urbain"  : …   : désormais, les parcelles construites et les espaces laissés libres (agora, sanctuaires) ont des *proportions qui semblent correspondre à la mystique pythagoréenne des nombres. À Milet, dont le plan de reconstruction date d'après la seconde guerre médique (479-478 av. J.-C.), on a cru pouvoir déceler les proportions 5 : 9 et 4 : 5 dans les Lire la suite
HERRERA JUAN DE (1530-1597)

Écrit par :  Catherine WILKINSON-ZERNER

Dans le chapitre "Un style nouveau"  : …  deviennent une composante essentielle de son architecture. Certes la forme géométrique et les *proportions mathématiques jouaient déjà un rôle important pour les architectes de la Renaissance : on pense à Alberti ou à Palladio. Vers le milieu du xvie siècle, Vignole les avait rendues explicites dans les éléments de son… Lire la suite
INDE (Arts et culture) - L'art

Écrit par :  Marie-Thérèse de MALLMANNRita RÉGNIER

Dans le chapitre "L'iconographie et l'iconométrie"  : …  images allégoriques eussent été incompréhensibles. Tout en admettant la nécessité d'altérer des *proportions définies une fois pour toutes pour rendre compte du déplacement des membres, le « faiseur de formes » demeurait soucieux de ne point transgresser les règles iconométriques. Pour concilier deux tendances contradictoires, il recourut à un… Lire la suite
MICHEL-ANGE (1475-1564)

Écrit par :  Martine VASSELIN

Dans le chapitre "Le dessin et l'idée"  : …  architectonique » (Dinamismo plastico, Milan, 1911). Michel-Ange s'intéressa aussi aux *proportions du corps humain, objet des recherches théoriques de nombre de ses prédécesseurs ; mais, plus qu'à l'aspect mathématique, dont témoignent seuls quelques dessins et sa statue du Christ ressuscité de Santa Maria sopra Minerva à Rome… Lire la suite
NU

Écrit par :  Mario PRAZ

Dans le chapitre "L'homme, mesure du monde"  : …  et, comme Kenneth Clark le note, « du moment que l'art concerne des images sensorielles, les *proportions et le rythme du corps ne peuvent pas être ignorés. Notre effort continuel, qui défie l'attraction de la gravité, de nous tenir debout en équilibre, fait sentir son influence sur chacun de nos jugements, aussi sur notre notion relative à l… Lire la suite
ORDRES, architecture

Écrit par :  Bernard HOLTZMANNClaude MIGNOTÉliane VERGNOLLE

Dans le chapitre "L'Antiquité gréco-romaine"  : …  ne correspondent pas seulement à des distinctions géographiques et ethniques : l'un reproduit les *proportions du corps masculin, l'autre celles du corps féminin ; au dorique la force robuste, à l'ionique l'élégance et la grâce. Cette métaphore éloquente mais schématique remonte probablement, sous une forme plus subtile, aux traités d'architectes… Lire la suite
PALLADIO ANDREA (1508-1580)

Écrit par :  Daniel RABREAU

Dans le chapitre "Le Vitruve des Temps modernes"  : …  . Le savoir suprême, sur lequel se fonde tout l'art poétique de l'architecte, c'est le système des *proportions. Celui de Palladio, qui fit école et qui contribua aux diverses querelles des ordres du classicisme moderne, ne manque pas de souplesse dans l'énoncé. Il tient compte des méthodes modulaires que transmettait la pratique des chantiers et d… Lire la suite
PERRAULT CLAUDE (1613-1688)

Écrit par :  Antoine PICON

…  fort peu orthodoxes sur le beau architectural et sur l'importance à accorder à la question des *proportions dans les notes qui accompagnent le texte principal. Ces idées vont se préciser dans l'Ordonnance des cinq espèces de colonnes selon la méthode des Anciens, que Perrault fait paraître en 1683, puis dans la réédition de 1684 de sa… Lire la suite
POLYCLÈTE (~480 env.-apr. ~420)

Écrit par :  Bernard HOLTZMANN

… *Sculpteur grec originaire d'Argos, l'un des centres traditionnels de travail du bronze dans le Péloponnèse, Polyclète fut presque exclusivement un bronzier, dont l'œuvre nous est connue grâce à de très nombreuses copies en marbre d'époque romaine. Il s'agit de figures masculines nues, thème majeur de l'art grec, qu'il a renouvelé en établissant un… Lire la suite
PYRAMIDE

Écrit par :  Jean-Philippe LAUER

Dans le chapitre "Construction, orientation et géométrie"  : …  de polaire, qu'on aurait eu recours à l'une des autres méthodes précitées. Au point de vue de ses *proportions géométriques, la Grande Pyramide présente certaines qualités également remarquables, souvent évoquées, telles les deux valeurs π et ϕ (le nombre d'or). On trouve en particulier la première dans le rapport de la hauteur h au demi-… Lire la suite
SANCTUAIRE, Grèce hellénistique et Rome antique

Écrit par :  Pierre GROSJohn SCHEID

Dans le chapitre "L'évolution des formes"  : …  des architectes hellénistiques se porte en réalité vers la définition de nouvelles formules, qui, *tout en préservant – voire en augmentant – la rigueur des relations proportionnelles, soient capables d'une plus grande souplesse typologique et structurelle. La première des contraintes à éliminer était celle qui liait indissolublement le sanctuaire… Lire la suite
TRAITÉ DE LA PEINTURE, livre de Léonard de Vinci

Écrit par :  Martine VASSELIN

Dans le chapitre "« Ne lise mes principes qui n'est pas mathématicien »"  : …  *« Le jeune homme doit d'abord apprendre la perspective, ensuite les proportions de toutes les choses », car « la perspective est bride et gouvernail de la peinture ». Mais à la perspective linéaire héritée de la tradition toscane et dont il critique certaines apories, Léonard propose des alternatives (perspective curviligne, anamorphoses) et des… Lire la suite
TRAITÉ DES PROPORTIONS, livre de Albrecht Dürer

Écrit par :  Pierre VAISSE

Dans le chapitre "Les prémices"  : …  *Les proportions du corps humains étaient depuis longtemps l'objet de recherches en Italie. Dans un projet de dédicace du Traité à son ami l'humaniste Willibald Pirckheimer, Dürer rapporte que son attention fut attirée sur ce problème par le Vénitien Jacopo de' Barbari, qu'il avait peut-être rencontré à Venise en 1494 et qu'il fréquenta… Lire la suite

Afficher la liste complète (22 références)

 

Voir aussi

 

Dictionnaire

Définition du mot "PROPORTION"

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2014, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.

chargement du média