BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

LITTÉRATURE La littérature comparée

Claude-Edmonde Magny présentait la critique littéraire comme une « vaste entreprise de déréclusion de la littérature ». L'auteur des Sandales d'Empédocle et de l'Histoire du roman français depuis 1918 aurait pu reprendre ces termes pour définir la littérature comparée. En 1950, il est vrai, cette discipline s'affirmait plus comme une science que comme une forme possible de la critique littéraire. Le passage d'une ambition à l'autre correspond au passage du premier xxe siècle au second, laissant ouvert un avenir encore incertain.

On pourrait dire précisément de la littérature comparée qu'elle est la discipline des passages : passage d'un pays à l'autre, d'une langue à l'autre, d'une forme d'expression à une autre. Cette mobilité essentielle évite aux recherches comparatistes la tentation d'une exhaustivité impossible. Au risque accepté, et bien souvent conjuré, du survol.

1.  Une discipline contestée

  La littérature comparée « à la française »

« Littérature comparée » : ce « petit monstre lexicologique », comme l'ont écrit Claude Pichois et André-Michel Rousseau, est une création française qui remonte au début du xixe siècle. C'était alors la mode de comparer, – la grammaire, la géographie, l'anatomie, l'érotique –, pourquoi pas la littérature ? L'expression est passée de François Noël à Abel-François Villemain et à Jean-Jacques Ampère. Sainte-Beuve lui-même parlait d'« histoire littéraire comparée ». Mais il n'existait pas encore de professeurs de littérature comparée : Claude Fauriel ou Frédéric Ozanam, Philarète Chasles ou Edgar Quinet enseignaient plutôt les « littératures étrangères ».

Il revient au xxe siècle d'avoir fait entrer officiellement la littérature comparée à l'Université : après Joseph Texte (pionnier de la discipline, auteur d'un grand travail sur Jean-Jacques Rousseau et les origines du cosmopolitisme littéraire), Fernand Baldensperger devait véritablement fonder la littérature comparée et l'introdui [...]

1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  16 pages…

 

Pour citer cet article

BRUNEL, « LITTÉRATURE - La littérature comparée  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/litterature-la-litterature-comparee/

Classification thématique de cet article :

 

Offre essai 7 jours

« LITTÉRATURE » est également traité dans :

LITTÉRATURE - Du texte à l'œuvre

Écrit par :  Alain VIALA

Dans la Préface de Cromwell (1827), Victor Hugo distinguait trois âges de l'humanité et donc de la littérature : le lyrique, celui des temps premiers où l'homme était encore lié à Dieu, l'épique, celui de la division et des guerres, enfin le dramatique marqué par l'interrogation sur l'être et le devenir humains. Il proclamait… Lire la suite
LITTÉRATURE - Sociologie de la littérature

Écrit par :  Gisèle SAPIRO

La sociologie de la littérature se donne pour objet d'étudier le fait littéraire comme fait social . Cela implique une double interrogation : sur la littérature comme phénomène social, dont participent nombre d'institutions et d'individus qui produisent, consomment, jugent les œuvres, et sur l'inscription des représentations d'une époque et des… Lire la suite
LITTÉRATURE NUMÉRIQUE

Écrit par :  Jean CLÉMENTAlexandra SAEMMER

La littérature n’a jamais été faite que de mots et de phrases : qu’elle soit contée oralement ou imprimée sur papier, qu’elle se lise sur un parchemin , un codex, un écran d’ordinateur, une liseuse ou un téléphone portable, elle est solidaire de son dispositif d’inscription et d’affichage. Mais c’est quand celui-ci se modifie que son influence sur… Lire la suite
AUTEUR

Écrit par :  Alain BRUNN E.U.François-René MARTIN

Les domaines de l'art et de la littérature ont longtemps ignoré le phénomène d'individualisation qui caractérise aujourd'hui pour nous les notions d'œuvre et d'auteur. La Renaissance, l'âge classique, les Lumières constituent des moments de ce processus qui permet « l'assignation des œuvres à un nom propre » (R. Chartier) et… Lire la suite
CRITIQUE LITTÉRAIRE

Écrit par :  Marc CERISUELOAntoine COMPAGNON

la presse, à la radio, à la télévision : parlons ici de « critique journalistique ». Elle renvoie d'autre part au savoir sur la littérature, aux études littéraires ou à la recherche littéraire : parlons cette fois de « critique universitaire » ou « didactique ». Il s'agira ici de ce second emploi, qui pose de plus sérieux problèmes de définition… Lire la suite
LE DÉMON DE LA THÉORIE (A. Compagnon)

Écrit par :  Jean-Didier WAGNEUR

Le Démon de la théorie d'Antoine Compagnon (Seuil, Paris, 1998), sous-titré Littérature et sens commun, est l'un des rares essais qui traite de la crise théorique qui affecte la critique littéraire universitaire. Antoine Compagnon, professeur à la Sorbonne, auteur notamment d'essais sur Proust… Lire la suite
GENRES LITTÉRAIRES

Écrit par :  Jean-Marie SCHAEFFER

La notion de genre littéraire a joué de tout temps un rôle important dans la description et l'explication des faits littéraires. C'est que la littérature n'est jamais simplement la somme des œuvres individuelles, mais se constitue tout autant à travers les relations que ces œuvres tissent entre elles. Du côté de l'auteur, et… Lire la suite
LINGUISTIQUE & LITTÉRATURE

Écrit par :  Pierre KUENTZ

La rupture de l'unité ancienne entre « grammaire » et « belles-lettres », instituée par le passage de la philologie à la linguistique, a conduit à poser comme un problème la question de la relation entre la linguistique et la littérature… Lire la suite
LA LITTÉRATURE À L'ÈRE DE LA PHOTOGRAPHIE (P. Ortel)

Écrit par :  Paul-Louis ROUBERT

la vision photographique sur l'impressionnisme, et au-delà sur les beaux-arts en général. Mais le défi lancé par Philippe Ortel est de rendre visibles les effets de cette révolution photographique sur la littérature. Car la photographie n'est pas seulement une image sur un morceau de papier, c'est aussi la machine qui l'a produite, l'opération qui… Lire la suite
MODERNITÉ

Écrit par :  Jean BAUDRILLARDAlain BRUNNJacinto LAGEIRA

Dans le chapitre "La modernité en littérature : chercher du nouveau"  : …  le moment philosophique du sujet, de Montaigne et Descartes à Kant et Hegel ; mais il ne cesse, en littérature, de se déplacer, et d'être régulièrement réactivé. Car cela fait plusieurs siècles que l'Occident prétend être moderne (l'adjectif précède de beaucoup, dans la langue, le substantif apparu au xixLire la suite
NATURE WRITING, littérature

Écrit par :  Yves-Charles GRANDJEAT

La prise de conscience croissante, par le grand public et par les politiques, de l’urgence de la crise climatique et écologique qui menace notre planète nourrit un intérêt croissant pour les « écrivains de la nature », soit en anglais, puisque cette tradition nous vient principalement des États-Unis, pour le genre du nature Lire la suite
PLAGIAT

Écrit par :  Hélène MAUREL-INDART

Dans le chapitre "Une notion à géométrie variable"  : …  La chasse aux plagiaires s’intensifie, d’autant plus que la littérature est devenue un commerce ; en dépit des récentes lois sur le droit de l’auteur, le bibliographe Joseph-Marie Quérard explique ainsi la recrudescence des plagiats dans Les Supercheries littéraires dévoilées : « Depuis 1830 surtout, la… Lire la suite
RÉCEPTION, art et littérature

Écrit par :  Elsa MARPEAUFrançois-René MARTIN

Dans le chapitre " Littérature"  : …  Les études sur la réception s'intéressent au rôle structurant, dans l'œuvre, du destinataire. Qu'il soit lecteur ou spectateur, celui-ci permet d'actualiser ce qui, sans lui, ne pourrait exister qu'à l'état latent. Seule la réception permet à l'œuvre de s'inscrire dans l'histoire. Qu'il la rejette, l'oublie, la réhabilite ou l'encense, le… Lire la suite
REVUES LITTÉRAIRES

Écrit par :  Olivier CORPET

formes que par le rôle irremplaçable qu'elles jouent depuis plus d'un siècle dans la vie littéraire. Elles ont su anticiper, accompagner et exprimer les mouvements de création et de critique littéraires les plus novateurs avec un remarquable pouvoir de fécondation et de diffusion. Une capacité qui tient aux spécificités mêmes de la revue et aux… Lire la suite

Afficher la liste complète (14 références)

 

Voir aussi

 

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2016, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.