BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

GÈNES, biologie

La génétique tire sa terminologie – héritage, transmission, patrimoine – de questions pratiques assez éloignées de la biologie. Le mot latin hereditas désigne les biens, titres et fonctions qu'un homme laisse à sa mort et le droit pour ses enfants d'en prendre possession. L'utilisation de ce terme en biologie date du xixe siècle. De même que les parents transmettent à leurs enfants leur maison, ils transmettent aussi leurs caractéristiques physiques personnelles : taille, couleur des yeux, des cheveux, etc. Cependant, alors qu'ils transmettent la maison elle-même, ils ne transmettent pas leurs yeux. L'idée centrale de la génétique est qu'ils en transmettent un déterminant. La couleur des yeux est transmise par l'intermédiaire de quelque chose qui n'est pas la couleur elle-même : c'est le gène de la couleur des yeux. Cela permet de distinguer le génotype (le déterminant de la couleur des yeux) du phénotype (la couleur des yeux elle-même). Grâce à ces définitions, il devient possible de distinguer un caractère héréditaire et un caractère acquis. Le caractère héréditaire est celui qui est présent dans le génotype. Le caractère acquis est celui qui est présent dans le phénotype, mais pas dans le génotype. Ainsi, l'éternel débat de l'inné et de l'acquis est indissociable des concepts inventés par la génétique au début du xxe siècle.

1.  La génétique mendélienne

En 1900, trois articles indépendants paraissent dans les Actes de la société allemande de botanique, sous les signatures de Hugo De Vries, Karl Correns et Erich Tschermak von Seysenegg. Ils présentent des règles tirées des travaux du moine autrichien Gregor Mendel, publiés quarante ans plus tôt. Ces règles reposent sur le postulat de l'existence de facteurs internes discrets, transmis de génération en génération, et qui agiraient sans se mélanger ou se contaminer, mais au contraire en gardant leur individualité. C'est l'acte de naissance généralement admis de la génétique, qui ne sera baptisée ainsi qu'en 1906, au cours du congrès in [...]

1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  2 pages…

 

Pour citer cet article

Pierre SONIGO, « GÈNES, biologie  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/genes-biologie/

Classification thématique de cet article :

  

Offre essai 7 jours

« GÈNES, biologie » est également traité dans :

CONCEPT "UN GÈNE-UNE ENZYME"

Écrit par :  Nicolas CHEVASSUS-au-LOUIS

Pour démontrer que les gènes influent chimiquement sur l' hérédité , George W. Beadle (1903-1989) décide de travailler sur un champignon microscopique, Neurospora crassa, facilement cultivable sur un milieu artificiel qui ne contient que du sucre et des sels minéraux. Associé au microbiologiste Edward L. Tatum (1909-1975), il… Lire la suite
ADN (acide désoxyribonucléique) ou DNA (deoxyribonucleic acid)

Écrit par :  Michel DUGUETMichel MORANGE

Dans le chapitre "Polymorphisme de l'ADN"  : …  séquence de la protéine correspondante. Ainsi, la séquence des bases d'une région de l'ADN (un gène) impose la séquence des acides aminés d'une protéine particulière. C'est ce qu'on appelle le code génétique. L'expression des gènes permet donc la synthèse des protéines chargées d'exécuter le programme cellulaire. Si l'on considère les cellules… Lire la suite
ANTIBIOTIQUES

Écrit par :  Patrice COURVALINFrançois DENISUniversalisMarie-Cécile PLOYMichel PRIVAT DE GARILHEPatrick TRIEU-CUOT

Dans le chapitre "Utilisations agrobiologiques des antibiotiques"  : …  (viande mal cuite, salade mal lavée contaminée par les fèces des animaux, lait cru). Dans le tube digestif, les gènes de résistance peuvent ensuite passer des bactéries animales aux bactéries commensales humaines. Il est aussi possible que des résidus antibiotiques soient présents dans les viandes, exerçant ainsi directement une pression de… Lire la suite
ARCHÉOBACTÉRIES ou ARCHÉES

Écrit par :  Patrick FORTERRE

Dans le chapitre "Spécificité biochimiques des archées"  : …  Toutefois, les archées possèdent également certains caractères bactériens, tel le regroupement des gènes en opérons et l'absence d'introns (régions non codantes) dans les gènes codant pour des protéines. Certains évolutionnistes, qui persistent à privilégier la distinction entre un grade procaryote et un grade eucaryote,… Lire la suite
BACTÉRIOLOGIE

Écrit par :  Jean-Michel ALONSOJacques BEJOTMichel DESMAZEAUDDidier LAVERGNEDaniel MAZIGH

Dans le chapitre "Les mécanismes moléculaires et cellulaires de l'infection"  : …  certaines bactéries pathogènes primaires permet actuellement de définir des ensembles de gènes déterminant leur tropisme pour certains constituants de l'hôte et les lésions qui en résultent, appelés « îlots de pathogénicité ». L'analyse des séquences nucléotidiques a montré ainsi que des fragments d'ADN de grande taille (plusieurs dizaines de… Lire la suite
BEADLE GEORGE WELLS (1903-1989)

Écrit par :  Universalis

Après avoir obtenu son doctorat de génétique, en 1931, à l'université Cornell d'Ithaca (N.Y.), Beadle entra au laboratoire de Thomas Hunt Morgan au California Institute of Technology, où il effectua de nouveaux travaux sur la drosophile, Drosophila melanogasterLire la suite
BIOLOGIE - La contruction de l'organisme

Écrit par :  Françoise DIETERLEN

Dans le chapitre "Les gradients"  : …  mise en place de l'axe antéro-postérieur de l'embryon est contrôlée par deux groupes de gènes transcrits dans l'ovaire de la drosophile, non par l'ovocyte mais par les cellules nourricières qui l'entourent. Les produits de cette activité, des ARN messagers, sont déversés dans le cytoplasme de l'œuf et se répartissent à chacun des pôles. Les… Lire la suite
BIOLOGIE - La biologie moléculaire

Écrit par :  Gabriel GACHELIN

Dans le chapitre "Genèse du concept de biologie moléculaire"  : …  siècle avec l'établissement de cartes chromosomiques, sur lesquelles se placent les gènes, déterminants héréditaires qui définissent chaque caractère, et avec l'étude des liens entre gène et caractère. Les propriétés des êtres vivants et leur transmission apparaissent liées à l'organisation de molécules biologiques, parfois très complexes,… Lire la suite
BIOLOGIE - Les pratiques interventionnelles

Écrit par :  François GROS

Dans le chapitre "Transgenèse"  : …  Les premières tentatives scientifiques – à tout le moins fondées sur une connaissance précise des gènes – en vue de modifier directement et de façon stable certains caractères des espèces existantes en leur transférant des gènes provenant d'espèces ou de genres très éloignés sont apparues avec les techniques de l'ADNLire la suite
BIOLOGIE - La bio-informatique

Écrit par :  Bernard CAUDRON

Dans le chapitre "Annotation d'une séquence"  : …  L'annotation d'une séquence a pour but de donner une description complète du fonctionnement des gènes de cette séquence. Elle nécessite des analyses comparatives des génomes, elles-mêmes de plus en plus automatisées, qui permettent de déduire l'existence de gènes probables dans la séquence d'un génome, de connaître leur séquence et leurs limites… Lire la suite
BREVET D'INVENTION

Écrit par :  Jacques AZÉMABernard EDELMANMichel VIVANT

Dans le chapitre "Brevets sur l'homme ?"  : …  Restait l'homme et la brevetabilité des gènes. Le feu a été mis aux poudres par un groupe de scientifiques du N.I.H. (National Institutes of Health, équivalent aux États-Unis de l'I.N.S.E.R.M. en France) qui déposait, en 1992, des demandes de brevets pour 337 gènes humains « nus » et qui réitérait, la même année, en revendiquant 2 375 gènes nus.… Lire la suite
BREVETS SUR LE VIVANT - (repères chronologiques)

Écrit par :  Universalis

1998Adoption par le Parlement européen de la directive 98/44 qui entérine le principe de brevet sur les gènes… Lire la suite
CANCER - Cancer et santé publique

Écrit par :  Maurice TUBIANA

Dans le chapitre "Perspectives thérapeutiques nouvelles"  : …  leucémies, utilisant des procédés (des virus) capables d'introduire spécifiquement des gènes dans les cellules malades. On pourrait ainsi introduire dans les cellules cancéreuses soit des gènes suppresseurs dont l'absence avait permis la prolifération des cellules cancéreuses, soit des fragments de molécules bloquant le fonctionnement des… Lire la suite
CANCER - Cancers et virus

Écrit par :  Sophie ALAINFrançois DENISSylvie ROGEZ

Dans le chapitre "Notion d'oncogènes et de proto-oncogènes "  : …  On appelle oncogènes tous les gènes susceptibles de provoquer une cancérisation de la cellule, qu'ils soient cellulaires ou portés par un virus… Lire la suite
CANCÉRISATION : RÔLE DES ONCOGÈNES

Écrit par :  Nicolas CHEVASSUS-au-LOUIS

Pourquoi une cellule cancéreuse se divise-t-elle indéfiniment pour former une tumeur ? Dès 1976, on avait identifié chez le poulet un gène dont la mutation déclenche une forme de cancer appelée sarcome de Rous. Le rôle de ce gène dans le fonctionnement cellulaire restait cependant mystérieux. À partir de 1980, les équipes… Lire la suite
CARACTÈRES, biologie

Écrit par :  Didier LAVERGNE

En systématique, on utilise le terme « caractère » dans le sens de « caractéristique », en vue de la classification des êtres vivants, pour permettre une recension de leurs particularités. Celles-ci peuvent être qualitatives (couleur des cheveux ou du plumage) ou quantitatives (dimensions du corps et de ses… Lire la suite
CELLULE - L'organisation

Écrit par :  Pierre FAVARD

Dans le chapitre "Transcription, traduction, réplication"  : …  L'information portée par un gène s'exprime par la synthèse de molécules d'ARN simple brin dont la séquence des bases des ribonucléotides est complémentaire de celle des bases d'un des brins de l'ADN du gène. La mise en œuvre de l'information est la transcription du gène et selon le gène l'ARN transcrit ce sera soit un ARN… Lire la suite
CELLULE - La régulation du métabolisme

Écrit par :  Jacques HAIECH

Dans le chapitre " Le calcium, second messager"  : …  humain en 2001 nous a permis de réaliser que celui-ci contenait plusieurs dizaines de gènes codant pour des suppresseurs de calcium, plus de cinquante gènes codant pour des canaux calciques et plus de trois cents gènes codant pour des détecteurs calcium. En piochant dans cette boîte à outils (c'est-à-dire en « exprimant » pour une cellule donnée,… Lire la suite
CELLULE - La division

Écrit par :  Marguerite PICARD

Dans le chapitre "Le contrôle de l'entrée en phase S"  : …  La première étape est contrôlée par plusieurs gènes dont les produits ont pu être identifiés et interviennent soit pour réguler, de manière positive ou négative, la production d'une petite molécule, l'AMP cyclique, soit pour permettre le démarrage de la traduction des ARN messagers… Lire la suite
CELLULE - La prolifération

Écrit par :  UniversalisAxel KAHNMichel SIGOT

Dans le chapitre "Facteurs de croissance et oncogenèse"  : …  physiologique, à l'une ou l'autre de ses étapes. Les oncogènes, c'est-à-dire les gènes qui peuvent être responsables de l'une des étapes de la transformation maligne lorsque leur expression est qualitativement ou quantitativement anormale, sont en fait les gènes codant pour les facteurs de croissance, leurs récepteurs, ou l'une des protéines… Lire la suite
CHROMOSOMES - Le chromosome des eucaryotes

Écrit par :  Denise ZICKLER

Dans le chapitre "Chromosomes polyténiques"  : …  déficiences. Dans le croisement entre une lignée sauvage portant une déficience et une lignée mutante pour un gène récessif, le descendant n'exprimera le phénotype mutant que lorsque l'allèle sauvage sera absent, donc dès lors que la déficience chevauchera le gène. Chez la drosophile, les deux chromosomes homologues étant appariés, l'endroit de… Lire la suite
CHROMOSOMES - La méiose

Écrit par :  Marguerite PICARDDenise ZICKLER

Dans le chapitre "Liaisons géniques"  : …  des loci voisins sur un même chromosome, on n'observe pas une ségrégation indépendante de ces gènes : les génotypes parentaux sont le plus souvent conservés à la méiose. Le tableau 3 donne un exemple de liaison absolue entre deux gènes chez la drosophile. À l'issue de backcross entre des individus mâles de la F… Lire la suite
CHROMOSOMES ET GÉNÉTIQUE

Écrit par :  Nicolas CHEVASSUS-au-LOUIS

Pour étudier les mécanismes de l'hérédité, le généticien américain Thomas H. Morgan (1866-1945) choisit de travailler sur la mouche du vinaigre (drosophile). Alors que la drosophile possède normalement des yeux rouges, Morgan remarque certains individus aux yeux blancs. Ce caractère n'étant observé… Lire la suite
CLADISTIQUE

Écrit par :  Pascal TASSY

Dans le chapitre "Cladistique et informatique"  : …  À partir des années 1980, la comparaison des gènes et l'examen des séquences des nucléotides de l'ADN ont pris le pas sur les caractères anatomiques. D'une part, parce que c'est plus simple : l'information est stéréotypée, les gènes ne diffèrent que par les quatre bases qui les composent (A pour adénine, G pour guanine, C… Lire la suite
CLASSIFICATION DU VIVANT

Écrit par :  Pascal DURISPascal TASSY

Dans le chapitre "Face aux défis phylogénétiques"  : …  de « maximum de vraisemblance » ou « bayesiennes ». Pourquoi de telles méthodes propres aux caractères moléculaires ? Il est vite apparu que les substitutions multiples affectant des régions données (sites) de tel ou tel gène peuvent brouiller le message et empêcher d'émettre toute hypothèse d'homologie. Comment éviter cet écueil autrement qu'en… Lire la suite
CLONAGE

Écrit par :  Didier LAVERGNEJean-Paul RENARD

Dans le chapitre "Les clones sont-ils génétiquement identiques ?"  : …  Issus de cellules provenant d'un seul individu, les clones possèdent bien le même ensemble de gènes nucléaires. Toutefois, ils sont génétiquement différents en ce qui concerne leurs mitochondries, ces organites cellulaires qui contiennent de l'ADN, ou tout autre facteur transmis par le cytoplasme de l'ovule. On ne sait pas encore… Lire la suite
CODE GÉNÉTIQUE

Écrit par :  Antoine DANCHIN

(construire son architecture, gérer ses aliments, contrôler son comportement...). Certaines régions de l'ADN appelées gènes spécifient donc des protéines, c'est-à-dire que l'enchaînement local des lettres du texte de l'ADN définit, strictement, l'enchaînement des acides aminés de la protéine, et c'est à la règle qui permet la correspondance entre… Lire la suite
DÉLÉTION, génétique

Écrit par :  Didier LAVERGNE

Déficit constitutionnel intéressant soit un chromosome, soit un gène dudit chromosome. Il produit une information génétique tronquée. Celle-ci peut entraîner la synthèse de protéines anormales, dites elles-mêmes, par extension, protéines délétées… Lire la suite
DÉVELOPPEMENT (biologie) - Le développement animal

Écrit par :  Marc-Yves FISZMANThomas HEAMSLieba LAZARDAndras PALDIAlain PRIVATPatricia SIMPSON

Dans le chapitre "Généralités"  : …  en acquérant un type particulier. Cette spécialisation se fait principalement par une utilisation préférentielle de certains gènes. En effet, les cellules d'un même organisme possèdent globalement le même génome (à l'exception des cellules sexuelles, les gamètes, qui n'en conservent qu'une moitié), mais ne l'exploitent pas toutes de la même… Lire la suite
DÉVELOPPEMENT (biologie) - Le développement végétal

Écrit par :  Georges DUCREUXHervé LE GUYADERJean-Claude ROLAND

Dans le chapitre "Contenu du noyau"  : …  le noyau doit pourvoir le cytoplasme en ARN de façon considérable. Le phénomène d'amplification de gènes permet de satisfaire cette demande. Bien étudié chez les animaux, il paraît également intervenir chez les plantes. Ainsi la mesure précise du taux d'ADN des noyaux destinés à évoluer en cellules épidermiques ou en trachéides montre que le génome… Lire la suite
DÉVELOPPEMENT (biologie) - Le développement humain

Écrit par :  Jacques-Michel ROBERT

Dans le chapitre "Les dysplasies de la forme ou morphodysplasies"  : …  a) soit de la mutation d'un gène et l'étude du caryotype n'apportera aucun éclaircissement. Il sera normal car l'examen au microscope de la garniture chromosomique d'une cellule humaine ne permet pas de « voir les gènes » mais seulement de compter le nombre des chromosomes et de distinguer leur structure générale (existence d'une… Lire la suite
ÉLEVAGE

Écrit par :  André FELLouis-Marie HOUDEBINE

Dans le chapitre "La sélection des animaux"  : …  sélection repose sur quelques principes simples. À chaque cycle de reproduction, quelques gènes sont spontanément mutés à la suite d'erreurs de replication de l'ADN ou de l'action d'agents mutagènes extérieurs. La plupart de ces modifications génétiques ne sont pas révélées, faute d'une pression de sélection. Des vaches laissées à l'état sauvage en… Lire la suite
ENCODE PROJET

Écrit par :  Gabriel GACHELIN

(qui héberge le site Web du projet) le 5 septembre 2012. La conclusion principale est que, contrairement à ce que l'on pensait auparavant, les gènes ne sont pas noyés dans un océan d'ADN non codant : l'ADN non codant n'existe pratiquement plus, on peut lui associer désormais de nombreuses fonctions génétiques jusqu'ici seulement entrevues… Lire la suite
ÉPIGÉNÉTIQUE

Écrit par :  Pierre-Antoine DEFOSSEZOlivier KIRSHIkrame NACIRI

programmatique de l’information régissant le vivant n’est pas suffisante : les gènes à eux seuls n’expliquent pas tout. Depuis près de deux mille ans, les théories de la préformation et de l’épigenèse se confrontent pour comprendre comment un organisme se développe du stade embryonnaire à l’âge adulte et comment se transmettent les caractères… Lire la suite
ÉPIGÉNÉTIQUE ET THÉORIE DE L'ÉVOLUTION

Écrit par :  Laurent LOISONFrancesca MERLIN

Dans le chapitre "Pluralité du concept d’épigénétique"  : …  selon lui, dans l’« épigénotype », à savoir l’ensemble complexe d’interactions entre gènes, et entre gènes et environnement, qui organisent et construisent les tissus, les organes et l’organisme entier au cours du processus de développement. L’épigénétique s’occupe donc de ce qui se trouve entre génotype et phénotype – entre… Lire la suite
ÉVOLUTION

Écrit par :  Armand de RICQLÈSStéphane SCHMITT

Dans le chapitre "La « boîte noire » de l'ontogenèse"  : …  porte un organe normalement porté par une autre, par exemple dans le cas de la mutation du gène antennapedia chez la drosophile, où une patte prend sur la tête la position normalement occupée par une antenne. Pendant très longtemps ces « mutations homéotiques » sont demeurées des curiosités et les gènes homéotiques, responsables… Lire la suite
GÉNÉTIQUE

Écrit par :  Axel KAHNPhilippe L'HÉRITIERMarguerite PICARD

d'autres sujets, animaux ou plantes, révélèrent l'existence des gènes et leur localisation sur les chromosomes. Plus tard, après la Seconde Guerre mondiale, une troisième étape importante fut franchie : on reconnut que les gènes sont des segments de molécules d'acide désoxyribonucléique (ADN) et qu'ils agissent… Lire la suite
GÉNÉTIQUE ET DÉVELOPPEMENT PSYCHOLOGIQUE

Écrit par :  Michèle CARLIER

Dans le chapitre "L’héritabilité"  : …  Pour mettre en évidence les effets des gènes sur le développement psychologique, on a dû se contenter pendant des décennies de méthodes indirectes basées sur l’observation de populations particulières, alliées à des méthodes statistiques sophistiquées. Une méthode très utilisée consiste à comparer des jumeaux monozygotes (MZ : « vrais ») et des… Lire la suite
GÉNIE GÉNÉTIQUE

Écrit par :  Louis-Marie HOUDEBINE

années 1950, du rôle de l'ADN (acide désoxyribonucléique) et des gènes qu'il contient a donné naissance à une discipline appliquée nouvelle : le génie génétique. Fondé sur un ensemble de techniques, il a pour but d'étudier et d'exploiter les gènes, essentiellement dans les domaines médical, pharmaceutique et agroalimentaire. L'exploitation des… Lire la suite
GÉNOME NÉANDERTALIEN

Écrit par :  Eva-Maria GEIGLThierry GRANGEBruno MAUREILLE

Dans le chapitre "La place des Néandertaliens dans l'évolution de l'Homme"  : …  de lecture du génome néandertalien, on peut s'attendre à que ce chiffre soit trois à six fois plus important. Parmi les six gènes portant des mutations changeant les protéines correspondantes à plus d'une position, quatre codent pour des protéines qui pourraient être impliquées dans la mobilité des spermatozoïdes, dans la cicatrisation, dans… Lire la suite
GÉNOMIQUE - Théorie et applications

Écrit par :  Louis-Marie HOUDEBINE

maturité. Les techniques de base, définies dans le courant des années 1960, se sont perfectionnées, simplifiées et en partie automatisées. Les plus importantes sont : le clonage de gènes, l'amplification de gènes (PCR, pour Polymerase Chain Reaction), la détermination de la séquence des bases (nucléotides) des gènes, la synthèse chimique des… Lire la suite
GÉNOMIQUE - Le séquençage des génomes

Écrit par :  Bertrand JORDAN

Dans le chapitre " Utilité du séquençage des génomes"  : …  La lecture intégrale du génome d'une bactérie donne presque immédiatement l'inventaire de tous ses gènes : ceux-ci, dont la partie codante est d'un seul tenant, sont facilement reconnaissables, et les signaux de début et de fin de message sont aisément décelés. Cela est également vrai pour certains eucaryotes, comme la levure. La séquence révèle… Lire la suite
GÉNOMIQUE - Les fusions cellulaires

Écrit par :  Georges BARSKIMarc FELLOUSFrance LATRON

Dans le chapitre "La carte génétique humaine"  : …  En 1960, on ignorait à peu près tout de la localisation des gènes sur les chromosomes humains. Vingt ans plus tard, grâce à l'hybridation cellulaire, on a réussi à situer des gènes (de 5 à 30) sur chacun des 46 chromosomes humains. Sur 3 000 marqueurs génétiques humains, environ 300 – un sur dix – étaient, en 1984, affectés à des chromosomes qu'ils… Lire la suite
GÉNOMIQUE - La transgenèse

Écrit par :  Pascale BRIAND

Dans le chapitre "L'étude de l'expression génique"  : …  L'étude de la régulation de l'expression des gènes, soit au cours du développement, soit sous l'influence de facteurs hormonaux ou nutritionnels, s'effectue en partie au niveau transcriptionnel, c'est-à-dire lors de l'étape de synthèse des ARN messagers, molécules intermédiaires entre le gène et la protéine dont il a codé la synthèse. Des séquences… Lire la suite
GÉNOMIQUE - Génomique et cancérologie

Écrit par :  Daniel LOUVARDFrançois SIGAUX

Le décryptage du génome humain, au début du xxie siècle, a facilité l'analyse du fonctionnement cellulaire sous l'influence des gènes. D'où l'entrée en scène d'une génomique fonctionnelle cancérologique qui s'attache notamment à comprendre, afin de les contrôler, les mécanismes de l'Lire la suite
GÉNOMIQUE - Génome artificiel

Écrit par :  Gabriel GACHELIN

Dans le chapitre "La synthèse chimique de petits fragments d'ADN"  : …  est un acide nucléique, l'ADN (acide désoxyribonucléique) dans le cas le plus général. Les gènes, alignés le long de la molécule d'ADN des chromosomes, sont des séquences issues de l'assemblage de quatre bases azotées : l'adénine (A), la cytosine (C), la guanine (G) et la thymine (T). L'ordre dans lequel ces bases (on parle plus volontiers de… Lire la suite
HÉRÉDITÉ

Écrit par :  Charles BABINETLuisa DANDOLOJean GAYONSimone GILGENKRANTZ

Dans le chapitre "Notion d'empreinte parentale "  : …  L'empreinte parentale, apposée sur les chromosomes parentaux, différencie certaines régions d'un chromosome d'origine maternelle par rapport au chromosome d'origine paternelle, ou, plus spécifiquement, elle différencie un gène porté par le chromosome d'origine paternelle d'un gène porté par le chromosome d'origine maternelle. Elle est établie… Lire la suite
HISTOCOMPATIBILITÉ

Écrit par :  Jean DAUSSETDavid GRAUSZ

Dans le chapitre "Classe I"  : …  Les gènes des loci A, B et C produisent des protéines ubiquitaires (cf. infra, Structure), présentes à la surface de la quasi-totalité des cellules nucléées, protéines que l'on nomme antigènes de transplantation pour indiquer le rôle qu'elles détiennent dans le rejet des greffes. Les protéines produites… Lire la suite
HORLOGES BIOLOGIQUES

Écrit par :  Catherine BLAISFrançois ROUYER

Dans le chapitre "La découverte des gènes d'horloge"  : …  peuvent abolir le rythme ou bien en modifier la période, et, chez un organisme donné, affectent généralement tous les rythmes observés. Il apparaît donc que les mêmes gènes, appelés gènes d'horloge, contrôlent différents processus rythmiques tels que l'émergence des adultes et l'activité locomotrice chez les insectes (cf. rythmes biologiques).… Lire la suite
HORMONES

Écrit par :  Jacques DECOURTUniversalisYves-Alain FONTAINERené LAFONTJacques YOUNG

Dans le chapitre "Nature chimique"  : …  mais aussi, comme on le verra plus loin, de leurs sites de production et d'action. En ce qui concerne l'évolution moléculaire, elle reflète évidemment celle des gènes codant pour les protéines considérées et se résout en deux types complémentaires d'événements : d'une part des modifications de la séquence d'acides aminés (remplacements, additions,… Lire la suite
HYBRIDATION

Écrit par :  Georges BARSKIYves DEMARLYSimone GILGENKRANTZ

Dans le chapitre "Les chimères en expérimentation animale"  : …  pour se mettre à leur service ! Les premières chimères murines datent des années 1960. Sur elles reposent bon nombre de stratégies de transgenèse, puissante méthode d'analyse de la fonction des gènes. La transgenèse vise à obtenir une modification ponctuelle dans le génome murin, comme l'introduction d'un gène étranger ou la suppression d'un gène… Lire la suite
IMMUNITÉ, biologie

Écrit par :  Joseph ALOUFMichel FOUGEREAUDominique KAISERLIAN-NICOLASJean-Pierre REVILLARD

Dans le chapitre "Différenciation des lymphocytes T"  : …  Chaque séquence est codée par un exon différent. Ces gènes (V, D, J et C) se trouvent sur deux chromosomes : 4 et 7. Pour devenir fonctionnels, les gènes en disposition germinale doivent subir un réarrangement qui a lieu lors de la différenciation intrathymique. Comme… Lire la suite
INFORMATION GÉNÉTIQUE

Écrit par :  Henri ATLAN

Dans le chapitre "Codage génétique et biosynthèse des protéines"  : …  Or, la synthèse par une cellule d'une enzyme donnée est sous la dépendance d'un des gènes de cette cellule. La synthèse des protéines enzymatiques est donc le mécanisme par lequel les gènes déterminent le fonctionnement cellulaire à travers telle ou telle réaction du métabolisme. Les protéines sont des polymères d'acides… Lire la suite
INTÉGRON

Écrit par :  François DENISMarie-Cécile PLOY

Les intégrons constituent un système de capture et d'expression de gènes sous forme de cassettes. Celles-ci constituent des éléments mobiles capables d'être intégrés ou excisés dans un intégron par un mécanisme de recombinaison, spécifique de site, catalysé par une intégrase… Lire la suite
INTERSEXUALITÉ

Écrit par :  Katy HAFFEN

Dans le chapitre "Intersexualité génétique"  : …  sujets qui la manifestent, s'observe chez des animaux à faible détermination sexuelle. Chez ces animaux, l'un des groupes de gènes masculinisants (M) et féminisants (F), qui sont portés à la fois par les hétérochromosomes et par les autosomes, n'assure pas la dominance qui oriente dans le sens mâle ou femelle le développement sexuel de l'embryon… Lire la suite
LEPTINE

Écrit par :  Jacques HANOUNE

chez l'homme avec des mutations génétiques. La piste la plus sérieuse est celle de la leptine. Le gène ob, qui code pour cette protéine, est exprimé seulement dans le tissu adipeux blanc. La leptine serait sécrétée par ce tissu et freinerait le comportement alimentaire par un relais hypothalamique. Son absence… Lire la suite
LÉTALITÉ GÉNÉTIQUE

Écrit par :  Denis BUICAN

séparément, selon des lois statistiques, à travers les générations et les hybridations successives. En employant le terme de « mnémons » pour désigner ces particules matérielles du plasma germinatif, Cuénot s'avère un précurseur de la notion de gène – baptisée ainsi en 1909 par le généticien danois Johannsen – et adoptée par… Lire la suite
MALADIES MOLÉCULAIRES

Écrit par :  Jean-Claude DREYFUSFanny SCHAPIRA

Dans le chapitre "Les enzymopathies"  : …  en 1941, les travaux de Beadle et Tatum leur permettent d'énoncer le principe : « un gène, une enzyme », et d'affirmer ainsi que toutes les étapes des processus biochimiques s'effectuent sous un contrôle génétique. Par conséquent, la mutation d'un gène provoque l'incapacité de la cellule à effectuer la réaction correspondante… Lire la suite
MÉDECINE - Médecine prédictive

Écrit par :  UniversalisJean-Yves NAU

Dans le chapitre "Champ d'application actuel de la médecine prédictive"  : …  le reste dépendant de pratiques comportementales. Outre quelques cas, relativement rares, de défauts génétiques, plusieurs gènes de susceptibilité peuvent favoriser l'apparition d'une hypertension artérielle dans un environnement donné. « Pris isolément, ils ne sont ni nécessaires, ni suffisants pour déterminer la maladie, précise le professeur… Lire la suite
MÉTASTASES, médecine

Écrit par :  Brigitte BOYER

Dans le chapitre "Mécanismes génétiques impliqués dans la métastase"  : …  inscrite très tôt dans le patrimoine génétique d'un cancer donné. Le deuxième est qu'il n'existe pas de gènes exclusifs de la cascade métastatique ; ce sont en fait des gènes plus largement impliqués dans la progression tumorale, comme les oncogènes ou les gènes suppresseurs de tumeur. Enfin, étant donné la précocité de l'apparition de mutations… Lire la suite
MICROSCOPIE

Écrit par :  Christian COLLIEXJean DAVOUSTÉtienne DELAINPierre FLEURYGeorges NOMARSKIFrank SALVANJean-Paul THIÉRY

Dans le chapitre "Applications"  : …  d'observer des échantillons beaucoup plus épais qu'auparavant. Les applications biomédicales sont nombreuses : étude de la morphogenèse de tissus ou d'embryons ou de la localisation de gènes multiples sur des fragments de chromosomes par hybridation in situ et étude immunocytochimique de multifluorescence sur des tissus ou sur des cellules isolées… Lire la suite
MITOCHONDRIES

Écrit par :  Roger DURAND

Dans le chapitre "Organisation"  : …  de déplacement (D loop). Il n'y a pas de zones non codantes entre les gènes, pas d'introns à l'intérieur des gènes et certains gènes se chevauchent (gènes ATPase 8 et ATPase 6, gènes ND4 et ND4L). Certains gènes n'ont même pas de codon d'arrêt complet. Tous les gènes sont identifiés : 2 ARNr, 22 ARNt et 13 gènes… Lire la suite
MORCELLEMENT DES GÈNES

Écrit par :  Nicolas CHEVASSUS-au-LOUIS

En 1977, les laboratoires des Américains Richard Roberts (né en 1943), Phillip Sharp (né en 1944) et du Français Pierre Chambon (né en 1931) observent, indépendamment, que des gènes eucaryotes ont une structure en mosaïque, alternant une minorité codante que l'on retrouve dans l'ARNm (les… Lire la suite
MORGAN THOMAS HUNT (1866-1945)

Écrit par :  Andrée TÉTRY

H. J. Muller), établira par l'expérience la localisation des unités mendéliennes ou gènes (ainsi nommées par W. Johannsen) dans les chromosomes. Chacun des chromosomes de la mouche renferme, en effet, un groupe déterminé de gènes. Émettant l'hypothèse que ces derniers sont disposés linéairement et selon un ordre fixe, Morgan a découvert la méthode… Lire la suite
MULLER HERMANN JOSEPH (1890-1967)

Écrit par :  Andrée TÉTRY

Biologiste et généticien américain né à New York. Élève de E. B. Wilson dont le laboratoire était voisin de celui de T. H. Morgan, Muller entra dans le laboratoire de celui-ci, la fameuse « fly-room » ; ensuite, avec les autres collaborateurs de Morgan, il fut engagé dans le « fly-work », c'est-à-dire les recherches centrées sur l'… Lire la suite
MUSCLES

Écrit par :  Jean RAIMBAULTBernard SWYNGHEDAUW

Dans le chapitre "Génétique"  : …  Comme toute protéine, les protéines contractiles sont synthétisées à partir d'un code situé dans l'ADN (acide désoxyribonucléique) des chromosomes du noyau cellulaire. Les gènes des sous-unités lourdes de la myosine de muscle strié sont les mieux connus et se répartissent en deux groupes… Lire la suite
MUTATIONNISME

Écrit par :  Cédric GRIMOULT

Dans le chapitre "L'analyse de l'hérédité"  : …  redécouvre les lois de la transmission des caractères héréditaires (bientôt appelés gènes), lois déjà formulées par Gregor Mendel dès 1865, mais restées ignorées depuis lors. Ces règles statistiques montrent que les facteurs héréditaires se comportent comme des particules indépendantes juxtaposées, mais non fondues ensemble, qui se transmettent… Lire la suite
MUTATIONS

Écrit par :  UniversalisGérard LEBLONPhilippe L'HÉRITIER

Dans le chapitre "Mutation et mutant"  : …  un des chromosomes dans une des paires existantes, elle peut être masquée (elle est alors récessive) par la présence, sur l'autre chromosome de la même paire, du gène non muté (dit dominant). Il faudra révéler l'existence de la mutation par l'intermédiaire de croisements entre hybrides hétérozygotes pour le caractère étudié… Lire la suite
MUTATIONS ET SPÉCIATION

Écrit par :  Nicolas CHEVASSUS-au-LOUIS

Botaniste comme Gregor Mendel (1822-1884), le Néerlandais Hugo De Vries (1848-1935) s'intéresse à la formation des espèces, dans un contexte d'intenses discussions autour du darwinisme. Il étudie l'apparition de nouveaux caractères dans les populations de fleurs à croissance rapide, les onagres (… Lire la suite
NEUROSCIENCES SOCIALES

Écrit par :  Jean DECETY

Dans le chapitre "Le champ d’application des neurosciences sociales"  : …  donc pas à l’homme. La biologie évolutive et la génétique nous enseignent que nous partageons de nombreux gènes avec d’autres animaux, même avec un organisme aussi simple que le ver Caenorhabditis elegans. Grâce aux séquences du génome devenues disponibles pour diverses espèces, nous savons maintenant qu’un nombre… Lire la suite
NUCLÉIQUES ACIDES

Écrit par :  Jacques KRUHEthel MOUSTACCHIMichel PRIVAT DE GARILHEAlain SARASIN

Dans le chapitre " Pathologies réparationnelles"  : …  déficientes dans les enzymes de réparation du fait d'une mutation germinale sur les gènes de réparation (hMSH 2 ou hMLH 1). Dans les familles où peut survenir cette maladie, une mutation sur un des allèles des gènes de réparation est transmise génétiquement. Mais il faut une seconde mutation sur l'autre allèle pour que les cellules deviennent… Lire la suite
NUCLÉOTIDES CYCLIQUES

Écrit par :  Jacques HANOUNE

Dans le chapitre "L'AMP cyclique et son mode d'action"  : …  VI, VII et VIII). Elles jouent un rôle essentiel de régulation et de transmission d'information, et leur fonctionnement, par ses propriétés d'amplificateur et d'interrupteur, les a fait comparer à des transistors. Leur nombre pourrait atteindre le millier ; elles seraient ainsi codées par 1 p. 100 des gènes fonctionnels du génome des mammifères… Lire la suite
O.G.M. - Production et utilisation

Écrit par :  Louis-Marie HOUDEBINE

La possibilité de connaître la structure des gènes, de les isoler ainsi que de les modifier ont logiquement amené les chercheurs, puis les industriels, à transférer des gènes isolés dans des organismes vivants. Ces gènes sont appelés des transgènes… Lire la suite
O.G.M. - Les risques

Écrit par :  Louis-Marie HOUDEBINE

Dans le chapitre " Les risques socio-économiques"  : …  d'une sélection génétique réalisée par nos ancêtres pendant des millénaires. Les entreprises peuvent, en revanche, breveter les gènes et les méthodes qui ont été mis en œuvre pour obtenir des O.G.M. Le brevetage des gènes en tant que tels n'est pas admis par beaucoup de citoyens qui considèrent qu'il s'agit d'un bien commun à toute l'humanité. Un… Lire la suite
ONCOGENÈSE ou CANCÉROGENÈSE ou CARCINOGENÈSE

Écrit par :  Roger MONIER

Dans le chapitre "Anti-oncogènes et virus oncogènes à ADN"  : …  des agents étiologiques du lymphome de Burkitt africain, possède, lui aussi, ses propres gènes oncogènes, mais les produits de ces gènes stimulent la prolifération des cellules pré-lymphocytaires B qu'ils infectent de façon latente sans interagir avec les protéines cellulaires Rb ou p53. Il en est de même pour le virus de l'hépatite B, agent des… Lire la suite
PARASEXUALITÉ

Écrit par :  Patrice COURVALINJacques THÈZEPatrick TRIEU-CUOTPhilippe VIGIER

Dans le chapitre " La circulation génétique chez les Procaryotes"  : …  d'être définie, est certainement la plus nécessaire aux bactéries. Dans l'environnement actuel, elle est essentiellement constituée par les gènes de résistance aux antibiotiques. En effet, l'une des principales causes de l'évolution de la résistance bactérienne est la dissémination de gènes de résistance chez des genres bactériens auparavant… Lire la suite
PCR (polymerase chain reaction) ou AMPLIFICATION EN CHAÎNE PAR POLYMÉRASE

Écrit par :  Véronique BARRIEL

Dans le chapitre "Applications à la biologie cellulaire"  : …  de la manière dont une cellule répond aux conditions extérieures – une problématique clé dans les études sur le contrôle de l'expression des gènes. Dans une cellule donnée, on estime que de 10 000 à 15 000 gènes sont susceptibles d'être exprimés chez l'homme et la plupart des mammifères (« expression » veut dire que ces gènes sont copiés – on… Lire la suite
PHÉNOTYPE

Écrit par :  Jean GÉNERMONT

le matériel génétique, dont la substance fondamentale est l'acide désoxyribonucléique (ADN) porté par les chromosomes. Le matériel génétique chromosomique consiste en un nombre élevé d'unités ou gènes qui collaborent, selon des modalités très variables, à la réalisation des caractères héréditaires. L'hérédité est donc une propriété cellulaire… Lire la suite
PHYLOGÉNOMIQUE

Écrit par :  Gabriel GACHELIN

Dans le chapitre "De la phylogénie à la phylogénétique moléculaire"  : …  prend le relais des caractères morphologiques : ce sont les séquences des protéines et des gènes. Rappelons que les caractères physiques sont dus à l'expression des gènes qui composent l'information génétique de tout organisme (les virus à ARN n'échappant pas à la règle). Les gènes sont des fragments d'ADN écrits… Lire la suite
PHYTOCHROME

Écrit par :  Jean-Pierre BOULYRené HELLERÉmile MIGINIAC

Dans le chapitre "Mécanismes d'action"  : …  réactions photomorphogénétiques sont dépendantes de modifications de l'expression de gènes. Environ 10 p. 100 des gènes d'Arabidopsis thaliana sont en effet soumis à régulation par les lumières rouge et rouge sombre. La phototransformation du phytochrome en forme Pfr s'accompagne de la mobilité de la molécule depuis le cytosol… Lire la suite
PHYTOGÉNÉTIQUE

Écrit par :  Yves DEMARLY

Depuis 1960, l'amélioration des plantes a connu, tant en France qu'à l'étranger, des résultats spectaculaires qui se traduisent par des progrès quotidiens dans notre vie. Citons, entre cent exemples, l'extension des zones de culture de maïs grâce aux hybrides précoces, la création de… Lire la suite
PLAN D'ORGANISATION DES VERTÉBRÉS

Écrit par :  Bertrand FAVIER

Dans le chapitre "Expression des gènes Hox chez les vertébrés"  : …  Un gène est une zone fonctionnelle de l'ADN génomique qui code pour une protéine. C'est une approximation qui suffira ici. On peut décomposer un gène en une zone codante, qui contient l'information pour la protéine et sa fonction, et une zone promotrice, qui régule où et quand un gène est transcrit en ARN, donc ce qui fait que cette protéine est… Lire la suite
PLASMIDES

Écrit par :  Annie BUU HOÏMichel GUÉRINEAU

Dans le chapitre "Transposition"  : …  Les plasmides peuvent acquérir de nouveaux gènes, en particulier des gènes de résistance aux antibiotiques par le mécanisme de transposition. Certains gènes responsables de la résistance aux antibiotiques sont inclus dans un petit fragment d'ADN qui a la propriété de se détacher ou de « s'exciser » de la molécule d'ADN qui le contient et de s'… Lire la suite
PLASTES

Écrit par :  Roger BUVATGérard LEDOIGT

Dans le chapitre "Cartographie de l'ADN plastidial"  : …  La liste des gènes de structures plastidiales inclut pour l'instant (fig. 16), outre les gènes pour les ARN ribosomiques et de transfert, environ dix polypeptides des ribosomes plastidiaux et une quinzaine de protéines du stroma et des thylakoïdes. Cet état est fondé sur l'affirmation que les ARNm plastidiaux ont été… Lire la suite
POLYMORPHISME, biologie

Écrit par :  Maxime LAMOTTEPhilippe L'HÉRITIERÉtienne PATINLluis QUINTANA-MURCI

Dans le chapitre "L'analyse de liaison"  : …  commune. Nous ne connaissons pas la localisation de ce polymorphisme dans le génome (dans quel gène il se situe), mais nous avons obtenu l'ADN d'une famille dont certains membres sont atteints de la maladie. Pour localiser la mutation, nous devons procéder par « analyse de liaison », ce qui consiste à regarder des milliers de polymorphismes… Lire la suite
PRIX LASKER

Écrit par :  Gabriel GACHELIN

Dans le chapitre "Le prix Albert-Lasker pour la recherche médicale fondamentale "  : …  sur l’ADN et contrôlent l’activité d’un très grand nombre de gènes. Au cœur du mécanisme, une enzyme, la procollagène-proline dioxygénase, plus connue sous le nom de prolyl-hydroxylase, dont le fonctionnement et le contrôle de l’activité ont été étudiés par les trois chercheurs. Ces résultats permettent d’envisager d’une part des traitements… Lire la suite
PRIX NOBEL DE PHYSIOLOGIE OU MÉDECINE 2016

Écrit par :  Gabriel GACHELIN

par la carence en éléments nutritifs. Il montre successivement l’existence de quinze gènes essentiels à la réalisation du phénomène et les isole. L’importance de son travail commence à être reconnue au début des années 1990, d’autant que, par des approches très différentes, les immunologistes et les biologistes cellulaires placent désormais les… Lire la suite
PROGRAMME GÉNÉTIQUE

Écrit par :  Corinne ABBADIE

Dans le chapitre "Modifications provoquées expérimentalement"  : …  donné puis à analyser les effets de cette modification sur le développement embryonnaire. Deux types majeurs de modifications peuvent être apportés : soit on rajoute plusieurs copies surnuméraires d'un gène, baptisé transgène, dans une souris qui devient alors « transgénique », soit, au contraire, on supprime ou on mute un gène par recombinaison… Lire la suite
PROTÉINES

Écrit par :  Yves BRIANDPhilippe BRIONRené LAFONTJean-Claude MEUNIERPierre VIGNAIS

Dans le chapitre "Évolution des protéines"  : …  décrites plus haut, mais provoque des changements d'emblée plus importants. Les gènes des eucaryotes sont morcelés, ils comportent des séquences codantes (les exons) séparées par des séquences non codantes (les introns). Il n'y a pas de correspondance automatique entre exons et domaines, même si c'est souvent le cas. Les introns contiennent des… Lire la suite
PROTÉINES INFORMATIONNELLES

Écrit par :  Patrick FORTERRE

Archaea en 1990). Comme les bactéries, les Archaea sont des procaryotes, c'est-à-dire des cellules sans noyau. Elles ressemblent également aux bactéries par leur très petite taille (de l'ordre du micromètre) et par l'organisation compacte de leur génome (gènes en un seul morceau, souvent regroupés en unité fonctionnelle… Lire la suite
RACE

Écrit par :  Daniel de COPPETUniversalis

Dans le chapitre "Les critères biologiques"  : …  de la génétique moderne, le concept de race est fondé sur la variabilité de quelques gènes parmi les dizaines de milliers que comptent les chromosomes de l'homme. Certains de ces gènes commandent les propriétés sérologiques du sang, ce qui a permis d'individualiser certains groupes humains. Mais une classification fondée sur un aussi petit nombre… Lire la suite
RÉGULATIONS BIOCHIMIQUES

Écrit par :  Jacques KRUH

Dans le chapitre "Le modèle bactérien"  : …  fait qu'une protéine régulatrice appelée répresseur se combine à un gène opérateur, et que, du fait de cette liaison, les gènes sur lesquels sont synthétisés les ARN messagers des trois enzymes sont mis hors circuit : le système en cause a été dénommé opéron. Si l'on ajoute du lactose dans le milieu, la… Lire la suite
RÉPONSE IMMUNITAIRE

Écrit par :  Laurent DEGOS

Les défenses immunologiques ont pour objectif de rejeter spécifiquement tout élément étranger à l'organisme. À cet effet, il faut capter l'information, reconnaître ce qui est propre à l'étranger, transmettre cette information aux agents défensifs en activant des effecteurs spécifiques qui vont détruire les particules étrangères. Toutes ces étapes… Lire la suite
REPRODUCTIBILITÉ EN SCIENCES EXPÉRIMENTALES

Écrit par :  Nicolas CHEVASSUS-au-LOUIS

Dans le chapitre "Expliquer la non-reproductibilité"  : …  une expérience à cinq mois d'écart), on trouve des différences non négligeables, comme l'a montré un travail sur l'identification des gènes humains interagissant avec ceux du virus de la fièvre jaune. En cinq mois, le taux d'infection des cellules humaines par le virus est passé de 90 à 98 p. 100, les auteurs reconnaissant n'avoir aucune idée… Lire la suite
RIBOSOMES

Écrit par :  Carlo COCITO

Dans le chapitre "Gènes des constituants ribosomaux et assemblage des particules"  : …  au niveau desquelles est élaboré l'ARNr. Chaque unité comprend dans l'ordre les gènes codant pour les ARNr 16 S, 23 S et 5 S. Des séquences de séparation variables sont placées entre les gènes. Les gènes codant pour les protéines ribosomales sont groupés dans plusieurs opérons dispersés dans le génome bactérien. La régulation de ces gènes se fait… Lire la suite
ROSE IRWIN (1926-2015)

Écrit par :  Universalis

la réparation des défauts de l’ADN et la transcription des gènes, c’est-à-dire la synthèse des protéines pour lesquelles ces gènes codent, mais aussi le montage de réponses immunitaires spécifiques d’un antigène. Des maladies comme la mucoviscidose, de nombreux types de cancers et de maladies auto-immunes peuvent survenir quand la dégradation des… Lire la suite
RYTHMES BIOLOGIQUES ou BIORYTHMES

Écrit par :  Catherine BLAISRené LAFONTBernard MILLETAlain REINBERG

Dans le chapitre "Caractéristiques et propriétés"  : …  régulation qu'il exerce est interprétée comme une préparation à l'activité photosynthétique durant le jour, donc comme une régulation adaptative. Le gène cab, gène nucléaire qui code pour les protéines de l'antenne collectrice, appelé maintenant LHC (abréviation de light harvesting complex), a servi de modèle. Chez le pois et la tomate, ou… Lire la suite
SÉLECTION NATURELLE, biologie

Écrit par :  Bernard GODELLE

Dans le chapitre "La sélection naturelle après Darwin"  : …  de survie ou de reproduction variables. La synthèse néodarwinienne met l'accent sur les unités transmises, les allèles (gènes occupant la même place sur une paire de chromosomes). Ces derniers, différents selon les individus, déterminent des variations de valeurs sélectives (survie ou fécondité) qui, en retour, diminuent ou augmentent les… Lire la suite
SÉQUENÇAGE DU GÉNOME HUMAIN

Écrit par :  Nicolas CHEVASSUS-au-LOUIS

Le 12 février 2001, les revues scientifiques Nature et Science publient la séquence quasi complète des 3 milliards de bases du génome humain. Cette double publication conclut par un ex aequo la compétition entre un consortium international de laboratoires publics, qui a entamé ses travaux au début des années… Lire la suite
SEXUALISATION, biologie

Écrit par :  Jacques DECOURTJean-Marc LOBACCAROÉtienne PATINLluis QUINTANA-MURCICharles SULTAN

Dans le chapitre "Les résistances aux androgènes"  : …  Les anomalies du gène du récepteur des androgènes ont été retrouvées principalement dans les syndromes de résistance aux androgènes responsables d'une anomalie de la différenciation sexuelle. Elles se regroupent en quatre catégories : les anomalies structurales majeures du gène, les anomalies structurales mineures, les mutations ponctuelles qui… Lire la suite
SMITH MICHAEL (1932-2000)

Écrit par :  Georges BRAM

En 1978, Smith met au point la méthode de mutagenèse dirigée, qui lui permet de modifier un gène de manière précise, ce que ne permettaient pas les méthodes alors existantes qui utilisaient des substances mutagènes (produits chimiques ou radiations) difficilement contrôlables. Pour ce faire, Smith met au point une méthode… Lire la suite
SOCIOBIOLOGIE

Écrit par :  Gabriel GACHELIN

Dans le chapitre "La sociobiologie : une théorie de la sélection excessivement réductionniste "  : …  et son auteur se sont immédiatement trouvés au centre d’une polémique violente due à la conclusion que les gènes jouent un rôle déterminant dans les conduites sociales, y compris dans l’espèce humaine. En effet, les propositions de la sociobiologie minimisent les aptitudes acquises par apprentissage, les caractères et les attitudes culturels… Lire la suite
SOCIOBIOLOGIE (polémique)

Écrit par :  Jacques RUFFIÉ

Tous les comportements d'un individu obéissent à une loi fondamentale, diffuser ses propres gènes d'une façon aussi large que possible. Ainsi, l'agressivité (qui conduit à éliminer tout rival sexuel), l'altruisme (qui s'applique aux membres d'une même famille portant certains gènes identiques) ne… Lire la suite
STURTEVANT ALFRED HENRY (1891-1970)

Écrit par :  Gabriel GACHELIN

On devait depuis peu à Morgan l'hypothèse que les caractères étaient codés par des gènes situés sur les chromosomes. On doit à Sturtevant, pendant sa thèse dans le laboratoire de Morgan, d'avoir mis au point une technique de croisement qui permet de préciser l'ordre des gènes sur un chromosome. L'extrait de sa thèse publié en 1913 contient la… Lire la suite
TATUM EDWARD LAWRIE (1909-1975)

Écrit par :  Samya OTHMAN

, un travail qui sera la base de sa fructueuse collaboration avec le généticien G. W. Beadle dès 1936, à l'université Stanford. Beadle s'intéresse alors au rôle des gènes dans l'hérédité et plus précisément à leur action chimique. En exposant des organismes aux rayons X, on peut provoquer des mutations et les modifications biochimiques qui s'… Lire la suite
TECHNIQUES DU GÉNIE GÉNÉTIQUE - (repères chronologiques)

Écrit par :  Nicolas CHEVASSUS-au-LOUIS

1975Mise au point, par Edwin Southern, d'une méthode de détection d'un gène par hybridation à l'aide d'une sonde nucléotidique complémentaire. Elle est baptisée Southern blotLire la suite
THÉRAPEUTIQUE - Thérapie génique

Écrit par :  Olivier DANOS

Dans le chapitre " Ce que doit être un vecteur"  : …  cliniques utilisant des vecteurs de thérapie génique ont été organisés depuis 1989. Ils s'adressent à de nombreuses pathologies et mettent en lumière les avantages et les inconvénients des systèmes vecteurs courants. Ils permettent de préciser le cahier des charges sur lequel s'appuie le développement d'outils améliorés pour le transfert de gène… Lire la suite
TOXINES

Écrit par :  Joseph ALOUFMichel BARBIER

Dans le chapitre "Protéines oligomériques"  : …  spécifique membranaire des cellules cibles (ganglioside GM1) s'effectue par l'intermédiaire de la sous-unité B. L'homologie des structures primaires des chaînes A et B des toxines cholérique et thermolabile de E. Coli déterminées après clonage des gènes et leur séquençage sont de l'ordre de 80 à 90 p. 100… Lire la suite
TRANSCRIPTION DE L'ADN

Écrit par :  Nicolas CHEVASSUS-au-LOUIS

À la fin des années 1950, plus aucun biologiste ne doute que les gènes, constitués d'ADN (acide désoxyribonucléique), codent pour des protéines. Mais quels sont les mécanismes détaillés de cette expression génétique ? Les Français François JacobLire la suite
TRANSCRIPTOME

Écrit par :  Michel BELLIS

L'ensemble des molécules d'ARN messager d'une cellule constitue le transcriptome. Les ARN messagers sont une réplique des gènes qui sont à l'état actif dans une cellule. Quelques-uns peuvent jouer un rôle structural ou catalytique, mais la plupart d'entre eux sont traduits en protéines et participent… Lire la suite
TUMEURS ET GALLES VÉGÉTALES

Écrit par :  Jean ROUSSAUX

Dans le chapitre "Tumeurs génétiques"  : …  Les tissus tumoraux contiennent de fortes teneurs en cytokinines mais des teneurs en auxine comparables à celles des plantes saines. On a étudié, par clonage, les gènes qui sont exprimés pendant le développement des tumeurs et mis en évidence des homologies entre des gènes du génome glauca et les oncogènes d'Agrobacterium rhizogenesLire la suite
VARIATION, biologie

Écrit par :  Jean GÉNERMONT

Dans le chapitre "Les facteurs modulant la variation génétique intraspécifique"  : …  génotypes sont les plus favorables aux conditions de milieu propres à cette population. Cela peut conduire à l'élimination d'allèles défavorables, mais si un génotype hétérozygote est avantagé par rapport aux deux homozygotes correspondants, l'effet de la sélection est de maintenir les deux allèles en équilibre stable. Le territoire de la… Lire la suite
VARIATION GÉNÉTIQUE ADAPTATIVE

Écrit par :  Jean-Claude BREGLIANO

Dans le chapitre "LE CONSENSUS DOCTRINAL"  : …  en disant que le milieu induirait des mutations dirigées sur des gènes particuliers. Celle de Darwin, pour qui la variabilité héréditaire, produite de façon aléatoire, est présente en permanence dans les populations ; la sélection naturelle, véritable moteur de l'évolution, opère un tri parmi cette variabilité en… Lire la suite
VIEILLISSEMENT

Écrit par :  Claude JEANDELMarc PASCAUD

Dans le chapitre "Théories génétiques"  : …  Chez l'homme, de nombreux gènes, plusieurs dizaines, paraissent impliqués favorablement dans la longévité, entre autres, deux gènes, l'un commandant la synthèse d'une protéine transportant le cholestérol dans le sang, l'autre une enzyme impliquée dans la vasodilatation vasculaire (paradoxalement augmentant le risque d'… Lire la suite
VIROLOGIE

Écrit par :  Sophie ALAINMichel BARMEFrançois DENISLéon HIRTH

Dans le chapitre "Relations entre génome viral et génome cellulaire"  : …  de générations cellulaires en générations. La condition, pour que ce système fonctionne, est la non-expression des gènes du virus, à l'exclusion de celui ou de ceux qui assurent la répression de l'expression de ces gènes. Ce genre de relation intégrative entre génome viral et génome cellulaire existe aussi bien chez les procaryotes que chez les… Lire la suite
VIRUS

Écrit par :  Vincent BARGOIN

Dans le chapitre "Structure des virus"  : …  Entre ces séquences distales se trouvent les gènes viraux accolés à des séquences promotrices qui en régulent l'expression. Certains gènes sont systématiquement présents. C'est notamment le cas des gènes gag, pol et env dans les rétrovirus, qui codent respectivement les protéines de la capside, la transcriptase inverse et la glycoprotéine d'… Lire la suite
VIRUS GÉANTS

Écrit par :  Chantal ABERGELJean-Michel CLAVERIE

Dans le chapitre "Pourquoi les virus géants sont-ils si gros ?"  : …  variabilité, puisque les plus petits papillomavirus n'ont que 7 gènes (codés sur 7 000 paires de base), alors que le plus complexe des virus géants Megavirus chilensis en possède 1 260 (codés sur 1 259 197 paires de base). Aucune autre classe d'entités biologiques ne montre une variation de complexité génétique aussi extrême… Lire la suite
VISION - Photoréception rétinienne

Écrit par :  Yves GALIFRET

Dans le chapitre "Les gènes de la vision des couleurs"  : …  des connaissances dans ce domaine. La séquence des 385 acides aminés de l'opsine composant la rhodopsine des Bovins ayant été déterminée, on a identifié le gène responsable de sa synthèse. L'application de la technique d'hybridation de l'ADN a permis ensuite de déterminer les séquences des nucléotides codant la synthèse de l'opsine dans le… Lire la suite
VITALISME

Écrit par :  Marie-Christine MAUREL

Dans le chapitre "Les pouvoirs du gène"  : …  En 1903, trois ans après que l'œuvre de Mendel fut sortie de l'oubli, William Sutton, aux États-Unis, postula que les gènes sont situés sur les chromosomes, et Thomas Hunt Morgan apporta, en 1910, les preuves expérimentales de cette hypothèse. La théorie chromosomique de l'hérédité prit alors… Lire la suite
WEISSENBACH JEAN (1946-    )

Écrit par :  Bernard DUJON

au Généthon. La contribution française était devenue la pierre angulaire du projet international sur le génome humain et de nombreux gènes purent être identifiés par clonage positionnel. Grâce aux activités de service mises en place par Jean Weissenbach, plusieurs équipes françaises, en plus de la sienne, gagnèrent ces « courses aux gènes… Lire la suite
WILSON ALAN CHARLES (1934-1991)

Écrit par :  Pascal PICQ

Wilson et ses collaborateurs explorèrent d'autres techniques (empreintes protéiniques ou électrophorèse) et montrèrent en 1975 que les hommes et les chimpanzés partageaient 99 p. 100 de leurs gènes ! Indépendamment, cette étroite parenté fut renforcée par des découvertes de fossiles dans la vallée de l'Omo en Afrique, la… Lire la suite

Afficher la liste complète (121 références)

  

Voir aussi

  

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2017, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.