BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

Chiffres du MondeAltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

COMÉDIE-FRANÇAISE

1.  « La Maison Molière »

Si l'acte de fondation de la Comédie-Française date de mars 1804, et fut officialisé par Napoléon depuis Moscou par le décret du 15 octobre 1812, sa création se situe sous le règne du Roi-Soleil. En 1680, Louis XIV, épris de spectacles mais aussi désireux de renforcer les liens entre la culture et l'État, enjoint aux deux dernières troupes parisiennes de comédiens français –  celle de l'hôtel de Bourgogne dont le chef, La Thorillière, vient de disparaître, et celle de l'hôtel Guénégaud, composée des comédiens de Molière, mort le 17 février 1673 – de se réunir. En 1687, les comédiens doivent quitter l'Hôtel Génégaud. Ils s'installent deux ans plus tard au 14 de la rue des Fossés-Saint-Germain (aujourd'hui rue de l'Ancienne-Comédie), dans une salle conçue par l'architecte François d'Orbay, qu'ils quitteront en 1770, pour se produirent provisoirement à la salle des Machines du palais des Tuileries. En 1782, la troupe inaugure son nouveau théâtre faubourg Saint-Germain, construit par les architectes Peyre et Wailly (l'actuel Odéon) avec une salle dite « à l'italienne » d'une capacité de 1 913 spectateurs. Après avoir traversé les remous de la Révolution et connu de nombreux périls, la Comédie-Française s'installe en 1790 rue Richelieu, dans le bâtiment construit par l'architecte Victor Louis, qu'elle utilise toujours aujourd'hui. 

Plusieurs fois transformée, de 1840 à 1893, pour s'adapter aux évolutions techniques et améliorer les conditions d'accueil des spectateurs, la « Salle Richelieu« sera reconstruite après l'incendie du 8 mars 1900 par l'architecte Julien Gadet. Tout en restant fidèle aux conceptions de Victor Louis, Gadet améliore la sécurité du bâtiment et le confort du public, notamment avec une réduction du nombre de spectateurs. Une tendance qui s'accentuera dans le temps pour se stabiliser aujourd'hui à 892 places. Avec ses tons rouge et or, ses éléments décoratifs, sa coupole, les atlantes des loges d'avant-scène, la salle affiche une mo […]

1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  2 pages…

Classification thématique de cet article :

 

Offre essai 7 jours

« COMÉDIE-FRANÇAISE » est également traité dans :

ATHALIE, Jean Racine
BARRAULT JEAN-LOUIS (1910-1994)
Dans le chapitre "L'incarnation même du théâtre"
BEAUMARCHAIS PIERRE-AUGUSTIN CARON DE (1732-1799)
Dans le chapitre "L'élégance roturière"
BELL MARIE (1900-1985)
COMÉDIE
Dans le chapitre "La crise du XVIIIe siècle"
CYRANO DE BERGERAC (mise en scène D. Podalydès)
DESCRIÈRES GEORGES (1930-2013)
DRAME - Drame romantique
Dans le chapitre "La France"
DUCHAUSSOY MICHEL (1938-2012)
DUMAS ALEXANDRE (1802-1870)
Dans le chapitre "Les années d'apprentissage"
DUX PIERRE MARTIN dit PIERRE (1908-1990)
FERSEN CHRISTINE (1944-2008)
GENCE DENISE (1924-2011)
HERNANI, Victor Hugo
HOUSSAYE ARSÈNE HOUSSET dit ARSÈNE (1815-1896)
LEDOUX FERNAND (1897-1993)
LE POULAIN JEAN (1924-1988)
MARION MADELEINE (1929-2010)
MARS ANNE FRANÇOISE HIPPOLYTE BOUTET dite MADEMOISELLE (1779-1847)
MIQUEL JEAN-PIERRE (1937-2003)
MOLIÈRE (1622-1673)
Dans le chapitre "Molière et ses metteurs en scène"
OBEY ANDRÉ (1892-1975)
ODÉON-THÉÂTRE DE L'EUROPE
PEER GYNT (mise en scène É. Ruf)
Dans le chapitre "Voir et rêver"
PODALYDÈS DENIS (1963- )
Dans le chapitre "Une vocation d'acteur"
RENAUD MADELEINE (1900-1994)
ROUSSILLON JEAN-PAUL (1931-2009)
SEIGNER FRANÇOISE (1928-2008)
TALMA FRANÇOIS-JOSEPH (1763-1826)
THÉÂTRE DU VIEUX-COLOMBIER - (repères chronologiques)
VITEZ ANTOINE (1930-1990)
Dans le chapitre "Un metteur en scène-pédagogue "

Afficher la liste complète (31 références)

 

Voir aussi

 

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
Consulter les articles d'Encyclopædia Britannica.
© 2014, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.

chargement du média