BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

BOUDDHISME (Les grandes traditions) Bouddhisme japonais

Le bouddhisme tel qu'il fut transmis au Japon, par l'intermédiaire de la Corée, vers le milieu du vie siècle après J.-C., avait été auparavant refaçonné par la Chine. Il s'agissait, bien entendu, pour l'essentiel, des doctrines du Grand Véhicule (Mahāyāna) qui remontaient jusqu'au bouddhisme indien, mais avec les évolutions qu'elles avaient subies au sein de la culture chinoise à partir de la fin du ier siècle de l'ère chrétienne. Hormis de très rares exceptions, le Japon n'eut pas de contacts directs avec le bouddhisme des autres grandes aires culturelles de l'Extrême-Orient, que ce fût l'Inde, le Tibet ou l'Asie du Sud-Est. On peut même estimer que la religion de Śākyamuni ne fut importée au tout début que comme l'un des éléments constitutifs du vaste ensemble de la civilisation chinoise, ce qui ne serait pas sans rappeler la résurgence du christianisme au Japon à l'ère Meiji, lorsque la religion prédominante en Europe fut considérée comme l'une des composantes, voire le secret du succès, de la culture occidentale.

Il résulta de ce mode de transmission que, à l'instar de la Corée et du Vietnam, la langue de référence, et d'une certaine façon la langue sacrée, des bouddhistes japonais fut le chinois littéraire dans sa variante bouddhique, c'est-à-dire, à peu de chose près, cette grande langue de culture qui s'était aussi imposée dans les autres domaines de l'activité intellectuelle : l'histoire, les sciences, la philosophie et une grande partie de la littérature. À la différence de ce qui se passa au Tibet, on ne ressentit pas au Japon le besoin de traduire dans la langue nationale l'immense corpus de textes que représentait le canon des écritures et, si l'on fait abstraction de quelques rares exemples isolés de grands sūtra traduits dès le xiiie siècle, ce n'est qu'après la modernisation que l'on verra apparaître les grandes collections de traductions scripturaires et que, plus récemment encore, ces traductions seront effectuées dans la langue japonaise moderne. I [...]

1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  20 pages…

 

Pour citer cet article

Jean-Noël ROBERT, « BOUDDHISME (Les grandes traditions) - Bouddhisme japonais  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/bouddhisme-les-grandes-traditions-bouddhisme-japonais/

Classification thématique de cet article :

  

Offre essai 7 jours

« BOUDDHISME » est également traité dans :

BOUDDHISME - Vue d'ensemble

Écrit par :  André BAREAU

Né dans l'inde il y a vingt-cinq siècles, le bouddhisme s'est répandu peu à peu sur toute la partie la plus vaste et la plus peuplée de l'Asie, de l'Afghanistan à l'Indonésie et de Ceylan au Japon. Il y a prospéré pendant fort longtemps et il est encore florissant dans ces deux derniers pays ainsi qu'en Thaïlande , en… Lire la suite
BOUDDHISME (Histoire) - Le Buddha

Écrit par :  André BAREAU

On donne le titre de Buddha, celui qui s'est « éveillé » à la Vérité, à un sage de l'Inde antique qui enseigna une méthode destinée à découvrir la réalité cachée derrière les apparences et à se libérer définitivement des illusions, des passions et de la douleur inhérente à toute forme d'existence.… Lire la suite
BOUDDHISME (Histoire) - L'expansion

Écrit par :  Jean NAUDOU

Le bouddhisme, issu d'un modeste district de l'Inde gangétique, s'est répandu, non sans se modifier, sur une grande partie de l'Asie et est devenu, avec le christianisme et l'islam, une des trois grandes religions mondiales. Aujourd'hui, Sri Lanka , la Birmanie, la Thaïlande , le Laos , le Cambodge sont des pays entièrement bouddhistes, relevant… Lire la suite
BOUDDHISME (Histoire) - Littératures et écoles bouddhiques

Écrit par :  André BAREAU

Sauf durant la vie du Buddha, la communauté monastique n'a jamais été unie sous une direction ayant le pouvoir de maintenir sa cohésion et de définir et imposer une orthodoxie, comme le fit longtemps la papauté dans le christianisme. L'expansion géographique du bouddhisme, la souplesse avec laquelle il s'adapta aux mentalités et aux modes de vie… Lire la suite
BOUDDHISME (Histoire) - Le renouveau contemporain

Écrit par :  Heinz BECHERT

Le bouddhisme fut, dès la fin du Ier millénaire de l'ère chrétienne, chassé de bien des régions d'Asie centrale et d'Asie du Sud-Est par l'expansion de l'islam. Sous la colonisation et au temps de la prééminence mondiale des puissances européennes, il sembla perdre encore davantage de son importance. S'opposant à cette… Lire la suite
BOUDDHISME (Les grandes traditions) - Bouddhisme indien

Écrit par :  Jean FILLIOZATPierre-Sylvain FILLIOZAT

Le bouddhisme propose à l'homme trois refuges, le Buddha, sa doctrine et sa communauté. Les trois ont leur histoire, longue de deux millénaires et demi : la représentation de la personne du premier a toujours évolué, les conceptions doctrinales ont été en perpétuelle mutation, la communauté a eu son développement propre en fonction de ces… Lire la suite
BOUDDHISME (Les grandes traditions) - Bouddhisme chinois

Écrit par :  Jacques GERNETCatherine MEUWESE

Le bouddhisme, du Petit et du Grand Véhicule, commence à être connu en Asie orientale à partir des ier et iie siècles de notre ère. Il pénètre jusqu'à la vallée du fleuve Jaune, en Chine du Nord, par la route des oasis qui relie la Transoxiane au Gansu,… Lire la suite
BOUDDHISME (Les grandes traditions) - Bouddhisme tibétain

Écrit par :  Anne-Marie BLONDEAU

Selon la tradition tibétaine, le bouddhisme fut introduit au Tibet au viie siècle, en même temps que l'écriture était inventée et que le pays entrait dans l'histoire grâce à une expansion rapide qui inquiéta la Chine au point qu'un chapitre spécial des Annales officielles chinoises Lire la suite
BOUDDHISME (Arts et architecture) - Représentations du Buddha

Écrit par :  Bruno DAGENS

Le Buddha a vécu au vie siècle avant notre ère, mais il n'est représenté dans l'Inde du Nord (région de Mathurā) et du Nord-Ouest (Gāndhāra) qu'aux environs de notre ère. Sur les premiers monuments bouddhiques illustrés (balustrade de Bhārhut, milieu du iiLire la suite
BOUDDHISME (Arts et architecture) - Représentations des Bodhisattva

Écrit par :  Bruno DAGENS

Les Bodhisattva sont des « êtres (sattva) [sur le chemin] de l'Éveil ( Bodhi ) », c'est-à-dire des futurs Buddha ou des êtres qui, sur le point de devenir des Buddha, y ont renoncé. Dans sa première acception, le terme concerne le Buddha historique, pour la partie de sa vie terrestre qui précède l'Éveil et… Lire la suite
BOUDDHISME (Arts et architecture) - Le stupa

Écrit par :  Gérard FUSSMAN

Le stūpa est le monument par excellence du bouddhisme. Hémisphère compact revêtu de pierres ou tour pleine plus ou moins élancée, à faîte convexe, minuscule ou gigantesque, richement décoré ou présentant des parois nues simplement peintes, il se dresse partout où des bouddhistes ont vécu et tenu à manifester leur foi. Sa… Lire la suite
BOUDDHISME (Arts et architecture) - La pagode

Écrit par :  Madeleine PAUL-DAVIDMichèle PIRAZZOLI-t'SERSTEVENS

Monument bouddhique, la pagode chinoise, aux destinations votive, commémorative et de reliquaire, a deux sources : l'une, proprement chinoise, qui vient du pavillon à étages de l'époque Han ; l'autre, indienne, à partir du stūpa d'une part et du sikhara d'autre part. Dès le ve siècle, la pagode fut… Lire la suite
ARHAT ou ARHANT

Écrit par :  Jean-Christian COPPIETERS

Le terme arhat ou arhant (de la racine arh, mériter), que l'on peut traduire par « saint », désigne dans le bouddhisme ancien le stade le plus élevé dans la progression religieuse pour les adeptes du Petit Véhicule, stade qui fait suite aux étapes de srotaāpanna, de sakrdāgāmin et d'… Lire la suite
ASIE DU SUD-EST (art et archéologie) - Les grands empires

Écrit par :  Bernard Philippe GROSLIER

Dans le chapitre "Opacité des apparences et structures profondes"  : …  les beaux travaux de l'école hollandaise ressuscitent des archaïsmes fascinants. Le bouddhisme, lui, et par une curieuse symétrie inverse, fut chassé de l'Inde (sauf de Ceylan) mais est devenu en Birmanie, en Thaïlande, au Laos et au Cambodge la religion nationale, toujours vivace, qui sous-tend l'ordre politique et social.… Lire la suite
AVALOKITESVARA

Écrit par :  Marie-Thérèse de MALLMANN

C'est l'une des plus belles figures mythiques du Grand Véhicule bouddhique. Il personnifie la miséricorde, la compassion ; il protège voyageurs, malades et mourants ; il est « passeur » (tāra) des âmes après la mort. Très populaire dans tout le monde bouddhique, son culte s'est étendu géographiquement du Baïkal à Ceylan, et du… Lire la suite
BAREAU ANDRÉ (1921-1993)

Écrit par :  Bernard FRANK

André Bareau a été la totale incarnation des vertus que requiert l'étude approfondie du bouddhisme et de celles qu'elle est susceptible d'apporter en retour. Né en 1921 à Saint-Mandé, il passa à dix-sept ans le concours de l'école normale d'Auteuil et s'y prépara au métier d'instituteur, mais son attirance pour la philosophie allait le conduire… Lire la suite
BIRMANIE (MYANMAR)

Écrit par :  Denise BERNOTPierre-Arnaud CHOUVYRenaud EGRETEAUBernard Philippe GROSLIERJean PERRIN

Dans le chapitre "L'indianisation"  : …  et surtout, ces religions hautement évoluées : hindouisme et bouddhisme, qui expliquaient superbement le destin de l'homme. Pour s'être aussi rapidement convertis, ces peuples devaient déjà posséder une organisation sociale avancée, qui d'ailleurs subsistera jusqu'à nos jours. On pense de plus en plus que c'est précisément parce qu'elles avaient… Lire la suite
BODHI ou ÉVEIL, bouddhisme

Écrit par :  Jean-Christian COPPIETERS

Terme essentiel au bouddhisme, traduit assez souvent et à tort par « illumination », bodhi signifie « éveil ». Il existe plusieurs sortes de bodhi, la plus parfaite étant celle des buddha, des Éveillés. Pour les shrâvaka et les pratyekabuddha, la bodhi se limite à faire cette constatation : « J'ai détruit… Lire la suite
BODHISATTVA

Écrit par :  Jean VARENNE

Le terme sanskrit bodhisattva désigne des êtres (sattva), humains ou divins, qui ont atteint l'état d'éveil (bodhi). Ils devraient donc porter logiquement le nom de buddha (« éveillé ») et être à jamais libérés des contingences existentielles. Le… Lire la suite
BONZE

Écrit par :  Marie-Madeleine DAVYUniversalis

Le nom de bonze, d'origine japonaise (bonzo), signifie prêtre ; il désigne avant tout les religieux bouddhistes de certains pays d'Extrême-Orient : Chine, Japon, Vietnam — quoique l'usage du terme tende à se généraliser en Occident, où on l'applique notamment aux communautés bouddhistes de Ceylan, de Birmanie, de… Lire la suite
CAMBODGE

Écrit par :  Philippe DEVILLERSUniversalisManuelle FRANCKChristian LECHERVYSolange THIERRY

Dans le chapitre "Les règnes de Sisowath et de Monivong"  : …  les écoles de pagode étaient devenues un pilier essentiel de l'enseignement au Cambodge, le rôle du bouddhisme dans la vie nationale s'était encore accru. Une école de pāli avait été fondée pour permettre aux bonzes d'étudier dans le pays (et non plus au Siam). En 1930, un Institut bouddhique fut créé à Phnom Penh avec un enseignement complet de… Lire la suite
CAODAÏSME

Écrit par :  Paul LÉVY

Le caodaïsme – ou bouddhisme rénové – apparaît d'emblée comme un amalgame assez étonnant. Il emprunte beaucoup au bouddhisme, particulièrement la doctrine de la réincarnation, mais doit aussi au taoïsme, au confucianisme, au christianisme. Il s'apparente d'autre part au spiritisme et à la théosophie… Lire la suite
CÉLIBAT RELIGIEUX

Écrit par :  André BAREAUJacques POHIER

Dans le chapitre "Des anciens ascètes de l'Inde au Buddha"  : …  Le célibat qui est imposé aux moines mendiants (bhikṣu) du bouddhisme et qui est resté la règle dans la plupart de leurs sectes jusqu'à nos jours s'explique par plusieurs raisons qui apparaissent clairement dans les recueils canoniques anciens… Lire la suite
CLOCHE À VENT

Écrit par :  Universalis

élaborées, coulées ou sculptées, et suspendue à l'avant-toit des structures sacrées. Les bouddhistes ont utilisé tout particulièrement les cloches à vent, les attachant à profusion par centaines ou même par milliers aux avant-toits des temples, des tombeaux et des pagodes, provoquant sous l'effet du vent un tintement assourdissant. En Asie comme… Lire la suite
CONVERSION

Écrit par :  Pierre HADOT

Dans le chapitre "L'Antiquité préchrétienne"  : …  même dans ces cas extrêmes, il n'y a pas de « conversion » totale et exclusive. Seule peut-être l'illumination bouddhique revêt ce caractère de bouleversement profond de tout l'individu. C'est pourquoi les inscriptions du roi Aśoka (268 av. J.-C.) sont si intéressantes. On y voit le roi faire allusion à sa propre conversion… Lire la suite
DAVID-NEEL ALEXANDRA (1868-1969)

Écrit par :  Aliette ARMEL

dans la seule compagnie du lama tibétain Yongden, qui l'accompagne comme son fils. Sa connaissance du bouddhisme la fait reconnaître comme spécialiste par les religieux hindous et tibétains eux-mêmes. Son imprégnation des cultes asiatiques exige des années d'études des langues et des textes, d'initiation dans le silence, l'ascèse et la méditation,… Lire la suite
DEMIÉVILLE PAUL (1894-1979)

Écrit par :  Yves HERVOUET

Paul Demiéville a travaillé sont très étendus. Il a d'abord été un bouddhologue, et ses travaux sur le bouddhisme occupent plus de la moitié des milliers de pages qu'il a écrites. Le premier gros article qu'il ait publié est l'étude d'une traduction chinoise d'un texte en pali : ce texte d'une grande rigueur et d'une grande ampleur d'information… Lire la suite
DHARMA

Écrit par :  Jean FILLIOZAT

Dans le chapitre "Devoir propre et salut"  : …  En outre, les noms de dharma en sanskrit et dhamma en pâli ont été consacrés comme désignations de la « loi » bouddhique, dite aussi saddharma, « bonne loi » ou « vraie loi », exprimée par l'enseignement du Buddha et consistant dans l'exposé de la vraie disposition des choses d'où… Lire la suite
ENFERS ET PARADIS

Écrit par :  Olivier CLÉMENTMircea ELIADE

Dans le chapitre "Enfers et paradis bouddhiques"  : …  Dans le Majjimanikāya, collection d'un certain nombre de « discours du Bouddha », les tortures de l'enfer sont décrites avec précision. Certains pécheurs, attelés à de lourds chariots, parcourent une étendue de flammes ; d'autres sont forcés de se jeter la tête la première dans un chaudron d'… Lire la suite
ÉSOTÉRISME

Écrit par :  Serge HUTIN

Dans le chapitre "Réalisation spirituelle et délivrance"  : …  » Indéniablement, Guénon et ses disciples adoptaient, en ce qui concerne le problème de la transmigration, une doctrine semblable à l'enseignement de la métaphysique bouddhiste traditionnelle : ce qui passe ou « transmigre » d'un corps à un autre, ce sont les agrégats psychiques associés au cours de l'existence corporelle qui vient de se terminer… Lire la suite
EXTINCTION COMPLÈTE DU BOUDDHA

Écrit par :  François CHENET

L'Extinction complète (parinirvāṇa), c'est-à-dire « sans reste de conditionnement », qui scella, pour le Bouddha, l'arrêt de la servitude transmigratoire (saṃsāra) – au terme de 547 existences successives, selon la tradition – et son entrée dans un état de paix éternelle et… Lire la suite
GUIMET ÉMILE (1836-1918)

Écrit par :  Claude JACQUES

Émile Guimet ne fera plus de voyage aussi lointain. Son musée, à Lyon puis à Paris, lui permettra d'approfondir ses connaissances, en particulier sur le bouddhisme, et il participe à de nombreux congrès ou colloques scientifiques… Lire la suite
HĪNAYĀNA ou PETIT VÉHICULE

Écrit par :  Dominique TROTIGNON

L'expression Hinayāna (« petit véhicule »), polémique et péjorative, apparaît dans la littérature bouddhique vers les débuts de l'ère chrétienne. Elle connaîtra plusieurs évolutions altérant sensiblement sa signification initiale. Mais cette multiplicité de sens est aujourd'hui rarement prise en compte et l'expression est… Lire la suite
HOA HAO

Écrit par :  Yvan BARBÉ

Secte néo-bouddhique vietnamienne à caractère extrêmement nationaliste et xénophobe, la société des Hoa Hao apparaît initialement dans la province de Châu Dôc, à la frontière du Cambodge. Son fondateur Huynh Phu So, dit le Bonze fou (Dao Khung), naît en 1919 dans une famille paysanne aisée ; atteint… Lire la suite
INDE (Arts et culture) - L'expansion de l'art indien

Écrit par :  Bernard Philippe GROSLIER

Dans le chapitre "Les épigones"  : …  ou volonté, il se peut que les États indianisés aient eux-mêmes eu leur mot à dire. Le bouddhisme des Thera s'imposa dès l'origine et perdure toujours en Birmanie et chez les Môns de Thaïlande (à travers ceux-ci, chez les peuples thaïs). Le bouddhisme du Mahāyāna domina à Śrīvijaya et à Java jusqu'au milieu du ixLire la suite
INDONÉSIE - Histoire

Écrit par :  Denys LOMBARD

Dans le chapitre "Éveil de Sumatra-Sud et de Java central (VIIe-IXe siècle)"  : …  de 778 (stèle de Kalasan), parle d'une dynastie différente, celle des Sailendra, qui est bouddhiste et dont les membres arborent également le titre de maharaja. Outre ces stèles, et quelques autres, on dispose d'une série de très beaux caṇḍi (prononcer tchandi), dont l'iconographie permet de préciser s'il s'agit de monuments hindouistes ou… Lire la suite
KARMAN

Écrit par :  Madeleine BIARDEAU

Dans le chapitre "Les actes et la Délivrance"  : …  C'est en fait cette dernière conception du karman qui fait l'unité profonde des grandes religions de l'Inde : elle a inspiré le bouddhisme et le jinisme aussi bien que l'hindouisme. Si le bouddhisme et le jinisme apparaissent comme des « hérésies », c'est parce qu'ils ont pris plus à la lettre la condamnation des actes rituels et des… Lire la suite
LAOS

Écrit par :  Philippe DEVILLERSMadeleine GITEAUChristian LECHERVYPaul LÉVYChristian TAILLARD

Dans le chapitre "Le royaume du Lan Xang"  : …  D'Angkor, Fa Ngum avait apporté une statue précieuse du Bouddha, le Pra Bang, qui allait devenir le palladium du royaume. Il adopta le système politique khmer mais conserva de nombreuses structures thaïes. La société du Lan Xang était très hiérarchisée, avec une noblesse militaire et administrative, une « roture » de cultivateurs et d'artisans et… Lire la suite
MADHYĀNTIKA (-IIIe s.)

Écrit par :  Jean-Christian COPPIETERS

Missionnaire bouddhiste qui, envoyé par Moggaliputta Tissa, introduisit le bouddhisme au Cachemire sous le règne d'Ashoka. Madhyāntika était sarvāstivādin. Peut-être cela explique-t-il son départ pour le Cachemire après l'échec des thèses de son école au concile de Pātaliputra… Lire la suite
MAHĀYĀNA ou GRAND VÉHICULE

Écrit par :  Jean-Noël ROBERT

L'appellation bouddhiste de Mahāyāna, traduite communément par « Grand Véhicule », est un terme polémique du bouddhisme. Avec son pendant péjoratif, le Hīnayāna (« Petit Véhicule »), le Mahāyāna forme un couple conceptuel qui, à l'instar de la distinction chrétienne entre Ancien et Nouveau Testament, reflète une vision progressiste de l'histoire… Lire la suite
MAHINDA (-282--202)

Écrit par :  Jean-Christian COPPIETERS

Fils d'Aśoka et de Vedisā Mahādevī, Mahinda (Mahendra en sanskrit) entra en religion en ~ 262, le même jour que sa sœur cadette, Samghamittā. Ordonné par Moggaliputta Tissa, Mahādeva et Madhyāntika, il reçut sa formation religieuse à Pātaliputra, à l'Aśokārāma. Il assista au concile de Pātaliputra, à l'issue duquel Moggaliputta Tissa l'envoya en… Lire la suite
MAṆḌALA

Écrit par :  Odette J. MONOD

Le maṇḍala (terme sanskrit signifiant « cercle » ; en tibétain, dkyil-'khor) est l'expression d'un concept cosmologique qu'énoncent les textes anciens de l'Inde et que l'on traduit plastiquement sous des aspects variés. Il joue un rôle mystique et rituel dans les religions issues de l'… Lire la suite
MAÑJUSRĪ ou MAÑJUGHOṢA

Écrit par :  Jean-Christian COPPIETERS

Dans la religion bouddhiste, Mañjuśrī (Douce Majesté) est un bodhisattva dont le culte s'est développé en Inde, en Chine et au Japon et qui est souvent représenté assis sur un lion, à la gauche de Śākyamuni, tandis que Samantabhadra se trouve à sa droite sur un éléphant. Il est coiffé d'une espèce de tiare à cinq pointes ou… Lire la suite
MANTRA

Écrit par :  André PADOUX

Dans le chapitre "Le bouddhisme"  : …  Le fait que le bouddhisme tantrique soit souvent nommé mantrāyana – Véhicule des Formules – montre l'importance qu'y ont les mantras. Leur usage y fut sans doute introduit, en Inde, dès que se développa le Mahāyāna, avec les écoles Mādhyamika et Yogācāra. Leur rôle s'est encore accru au Tibet. Répandues très tôt en Chine, les… Lire la suite
MOKṢA

Écrit par :  Jean-Christian COPPIETERS

Dans l'hindouisme, le terme sanskrit mokṣa, ou moksha (« libération »), désigne la délivrance ultime par laquelle se trouve brisé tout lien avec le cycle des renaissances. En principe, le mokṣa n'est possible que par la mort, mais certains pensent qu'il peut s'obtenir au cours de la… Lire la suite
MÔN

Écrit par :  Emmanuel GUILLON

Dans le chapitre "Un bouddhisme sanskrit du Petit Véhicule"  : …  On affirme encore de nos jours que le bouddhisme de l'Asie du Sud-Est est – et a toujours été, au moins depuis le xiie siècle – celui du Mahāvihāra de Ceylan… Lire la suite
MONACHISME

Écrit par :  André BAREAUGuy BUGAULTJacques DUBOISHenry DUMÉRYLouis GARDETJean GOUILLARD

Dans le chapitre "Des premiers disciples du Bouddha aux religieux d'aujourd'hui"  : …  L'institution de l'ordre monastique dans le bouddhisme remonte au Bouddha lui-même qui, pour cela, emprunta largement à une tradition toujours florissante dans l'Inde. Comme les autres religieux de ce pays, le moine bouddhiste était un ascète (śramaṇa), c'est-à-dire un homme qui « s'efforçait » d… Lire la suite
MONGOLIE, République mongole

Écrit par :  Françoise AUBINMarie-Dominique EVEN

Dans le chapitre "Les troubles de 1920-1921 : du « baron fou » à la révolution nationale"  : …  bouriates comme le savant Tsevēn Žamtsarano (1881-1942), adepte d'unbouddhisme moderne, et le bolchevik opportuniste Elbegdorž Rinčino (1888-1938), défenseur du panmongolisme. Son manifeste inspiré par les Soviétiques plaque un discours marxiste sur les objectifs mongols de libération nationale et de défense du bouddhisme. Le 13… Lire la suite
MORT - Les sociétés devant la mort

Écrit par :  Louis-Vincent THOMAS

Dans le chapitre "La fusion dans l'Un-Tout"  : …  Si le brahmanisme vise la saisie de l'Être, le bouddhisme s'attache plutôt à l'appréhension du devenir : « Là, la substance sans causalité ; ici, la causalité sans substance » (Oldenberg). Pour le Bouddha n'existent que des états qui se succèdent pour constituer un monde et un moi illusoires, tandis que la soif d'être, « qui conduit de renaissance… Lire la suite
NIRVĀṆA ET SAṂSĀRA

Écrit par :  André BAREAU

Dans le chapitre "Le « saṃsāra » et ses diverses interprétations"  : …  Le bouddhisme se distingue de toutes les autres sectes indiennes admettant la transmigration en ce qu'il nie obstinément l'existence de tout élément transmigrant comme l'ātman ou le jīva. Bien que quelques sūtra obscurs aient conduit certains exégètes modernes à penser qu'il n'en fut pas ainsi à l'aube du… Lire la suite
NON-VIOLENCE

Écrit par :  Jacques SEMELIN

Dans le chapitre "Violence interdite"  : …  toute vie, humaine et animale. L'hindouisme, en revanche, ne propose guère de fondement religieux à un refus global de la violence. C'est le bouddhisme qui donne aussi une place importante à l'ahimsa : le premier des « cinq préceptes » est l'interdiction de tuer. On lit dans le Dhammapada qu'il faut « vaincre le mal par le bien ». Cette source… Lire la suite
PĀLI LANGUE & LITTÉRATURE

Écrit par :  Colette CAILLAT

Le pāli est la langue des anciennes Écritures du bouddhisme méridional, aujourd'hui encore pratiqué à Sri Lanka et dans les pays occidentaux de la presqu'île indochinoise : Birmanie, Laos, Thaïlande, Cambodge (Kampuchea). C'est une langue littéraire,… Lire la suite
PÈLERINAGES & LIEUX SACRÉS

Écrit par :  Alphonse DUPRONT

Dans le chapitre "Lieux du divin"  : …  mêmes de l'Islam au viie siècle. Quant au bouddhisme, il porte une vénération toute particulière aux quatre « places » qui marquent les étapes décisives de l'existence du Buddha – naissance, révélation, lieu de la première prédication et mort –, lieux sacrés de l'Inde où foisonnent aussi d'émouvants légendaires comme… Lire la suite
PRA PIM

Écrit par :  Jean BOISSELIER

Terme qui désigne, en Thaïlande, les Saintes Empreintes (braḥ bimba : Sainte Image). Propres au bouddhisme, les Saintes Empreintes ne sont pas particulières à la Thaïlande, mais elles y ont joué un rôle considérable dès l'indianisation de la contrée. Ce sont des images pieuses, de dimensions parfois fort… Lire la suite
PRATYEKABUDDHA

Écrit par :  Jean-Christian COPPIETERS

Dans la hiérarchie des saints du bouddhisme, les pratyekabuddha occupent une situation moyenne (madhya) entre les shrāvaka (auditeurs), qui obtiennent le salut d'un maître auprès duquel ils s'instruisent, et les samyaksambuddha, buddha à part entière. La vie du pratyekabuddha se passe tout entière dans la solitude (pratyeka… Lire la suite
PRIÈRE ET CONTEMPLATION

Écrit par :  Albert-Marie BESNARD

Dans le chapitre "Le rôle de la croyance"  : …  Le bouddhisme, né, au ve siècle avant l'ère chrétienne, d'une réaction contre la prolifération des divinités dans l'hindouisme populaire, se désintéresse de la nature métaphysique de la réalité ultime. À son sujet, les avis sont encore partagés : on l'a… Lire la suite
PROSCRIPTION DU BOUDDHISME (Chine)

Écrit par :  Catherine DESPEUX

La grande proscription des cultes étrangers en Chine qui débute en 842 frappe surtout le bouddhisme, qui a atteint son apogée sous la dynastie Tang. Appelée aussi « persécution de Huichang », du nom de la période de règne de l'empereur Wuzong (841-846), elle touche aussi le manichéisme, la religion des Ouïghours qui… Lire la suite
RELIGION - L'histoire des religions

Écrit par :  Dario SABBATUCCI

Dans le chapitre "Les grandes religions universelles"  : …  semblent faire exception les grandes religions universelles telles que le bouddhisme, le christianisme, l'islam. Précisément en tant qu'elles sont universelles, elles prétendent transcender les cultures particulières et se présentent comme ayant valeur pour tout homme, quelle que soit l'époque, ou la zone culturelle, à laquelle il appartient. À… Lire la suite
SACERDOCE

Écrit par :  Mariasusai DHAVAMONYUniversalis

Dans le chapitre "Le bouddhisme"  : …  Il semble que, dans les temps les plus anciens, les bouddhistes aient fait appel aux prêtres du Brahman pour présider aux formes publiques et privées du culte des dieux, mais ils ne participaient pas aux sacrifices d'animaux, contre lesquels le Bouddha avait lutté et qui étaient apparemment habituels à cette époque. Dans le Grand Véhicule, peu à… Lire la suite
SAINTETÉ

Écrit par :  André BAREAUYves CONGARUniversalisLouis GARDETFrançoise MALLISON

Dans le chapitre "Les étapes de la sainteté"  : …  Une notion très proche, à certains égards, de celle de sainteté existe dans le bouddhisme et y tient une place fort importante. Le mot ārya, qui désignait dans l'Inde antique les gens de haute naissance et que l'on traduit en conséquence généralement par « noble », a pris le sens de « saint » dans la terminologie bouddhique. En… Lire la suite
SALUT

Écrit par :  André DUMASJean PÉPIN

Dans le chapitre "La délivrance dans le védisme et le bouddhisme"  : …  Bien qu'on le regarde parfois comme une hérésie du brahmanisme ancien, le bouddhisme a repris et fortifié cette représentation du salut dans la doctrine célèbre mais souvent mal comprise de l'« extinction » ou nirvâna : celui qui sait s'arrache à l'emprise… Lire la suite
SAṂNYĀSIN ou SANNYĀSIN

Écrit par :  Jean VARENNE

Au cœur de la tradition brahmanique classique (depuis le ~ viiie s. et jusqu'à nos jours) se trouve l'idée que l'existence n'est rien, si on la réfère à l'essence. Le monde des phénomènes n'est pas dépourvu d'être propre (comme le pensent les bouddhistes), puisqu'il est soutenu par le Principe (le… Lire la suite
SIDDHA

Écrit par :  Jean VARENNE

Mot sanskrit qui signifie « parfait », « achevé » et qui s'applique, dans la mythologie brahmanique, à des êtres qui ont accédé au statut divin à la suite de prouesses héroïques (guerrières ou spirituelles). À partir de là, on en est venu, dans le bouddhisme et l'hindouisme, à utiliser ce terme pour caractériser la situation… Lire la suite
SRI LANKA

Écrit par :  Osmund BOPEARACHCHIDelon MADAVANÉric MEYERÉdith PARLIER-RENAULT

Dans le chapitre "Monuments bouddhiques"  : …  Depuis les toutes premières fouilles archéologiques lancées par les amateurs britanniques il y a plus de cent ans, l'archéologie sri lankaise a été dominée par les recherches consacrées aux sites bouddhiques. La fascination des archéologues pour ces sites s'explique aisément. Depuis l'introduction du bouddhisme dans l'île, sous le règne de… Lire la suite
TANTRISME

Écrit par :  André PADOUX

Dans le chapitre "La question du tantrisme"  : …  La distinction est plus aisée dans le bouddhisme, où les voies et pratiques tantriques diffèrent nettement des doctrines anciennes, même s'il s'agit là, comme pour l'hindouisme, de la réinterprétation dans un esprit nouveau d'une tradition antérieure, dépassée ou relayée, mais non abolie… Lire la suite
THAÏ

Écrit par :  Guy MORÉCHANDSolange THIERRY

Dans le chapitre "Groupe ethnique majoritaire"  : …  puis des Portugais, Français, Hollandais et Anglais, au cours de rapports diplomatiques et commerciaux. La famille est restée de type patriarcal, la religion d'État est toujours le bouddhisme et les structures féodales des origines ont fait place à des formes beaucoup plus souples, notamment en ce qui concerne les règles de succession au trône… Lire la suite
THAÏLANDE

Écrit par :  Jean BOISSELIERAchille DAUPHIN-MEUNIERUniversalisChristian LECHERVYChristian TAILLARDSolange THIERRY

Dans le chapitre "Le royaume de Sukhothai (1220-1349)"  : …  ces Cambodgiens qu'il avait vaincus : il adopta leur écriture cursive ; il introduisit le bouddhisme du Petit Véhicule de langue palie, dont il observait lui-même les préceptes avec dévotion ; il soumit son entourage aux règles du protocole royal en usage à Angkor ; il aménagea la justice, qu'il n'hésitait pas à rendre en personne dès qu'on faisait… Lire la suite
THERAVĀDA

Écrit par :  Jean VARENNE

Du vivant du Buddha, les disciples s'affrontaient déjà à propos de l'interprétation à donner à tel ou tel de ses enseignements. Ces querelles prirent plus d'ampleur encore après sa mort et l'histoire du bouddhisme primitif est celui de luttes idéologiques, que des conciles essaient d'apaiser. Cependant, par-delà le clivage entre sectes rivales, on… Lire la suite
TIBET (XIZIANG)

Écrit par :  UniversalisChantal MASSONAUDLuciano PETECHDavid SNELLGROVEPierre TROLLIET

nord-est de l'Inde) et du Bhoutan reste essentiellement tibétaine, bien que les formes de bouddhisme tibétain qui y sont pratiquées soient d'un ordre religieux différent de celles de l'« Église d'État » officielle des dalaï-lamas du Tibet. Ces nuances, qui résultent de luttes doctrinales et politiques anciennes, rendent encore la coopération… Lire la suite
TUCCI GIUSEPPE (1894-1984)

Écrit par :  Serge CLEUZIOU

contact des réalités orientales, le savoir universitaire s'enrichit de l'expérience vécue. Son intérêt pour le bouddhisme fut en 1928 à l'origine de sa première expédition pour le Tibet, encore presque inconnu. Sept autres la suivirent jusqu'en 1948 : il devait en rapporter une documentation littéraire, artistique et architecturale énorme, dont… Lire la suite
VAISĀKHA ou FÊTE DE LA NAISSANCE DU BOUDDHA

Écrit par :  Universalis

Vaiśākha est la fête la plus importante du bouddhisme Theravāda (ou Petit Véhicule). Son nom sanskrit est également transcrit vixakha, visakah, waisak ou vesak selon les pays. Elle commémore la naissance, l’éveil et la mort du Bouddha. Cette journée est fériée dans de nombreux pays d’Asie du Sud-Est, ainsi qu’en Chine –… Lire la suite
ZEN

Écrit par :  Claude GRÉGORY

Dans le chapitre "Le terme proche"  : …  Depuis la prédication initiale du parc des Gazelles, le bouddhisme se caractérise non par une promesse de salut, puisqu'il nie l'existence d'une âme individuelle (anātman), mais par l'éclairage qu'il porte sur le problème humain premier, et accablant, de la souffrance. Également… Lire la suite

Afficher la liste complète (72 références)

  

Voir aussi

AMIDISME    LITTÉRATURE BOUDDHIQUE    BOUDDHISME CHINOIS    CHAN [TCH'AN] ou SHAN    DÉLIVRANCE religion    ÉPOQUE EDO    EISAI ou YOSAI    GANJIN chin. JIANZHEN    GYOKI    HOSSO-SHU ou ÉCOLE DES CARACTÈRES PHÉNOMÉNAUX    JAPONAIS langue    LITTÉRATURE JAPONAISE    JODO SHINSHU ou VRAIE SECTE DE LA TERRE PURE    JODO SHU ou ÉCOLE DE LA TERRE PURE    JOJITSU ou ÉCOLE DE L'ÉTABLISSEMENT DE LA RÉALITÉ    ÉPOQUE DE KAMAKURA    KAMI    KEGON-SHU ou ÉCOLE DE L'ORNEMENTATION FLEURIE    KUKAI ou KOBO-DAISHI    KUSHA-SHU ou ÉCOLE DE L'ABHIDHARMAKOSA    KUYA ou KOYA    MADHYAMAKA ou VOIE MOYENNE    MAHAVAIROCANA    MIKKYO    NENBUTSU ou NEMBUTSU    NÉOCONFUCIANISME ou DAOXUE    PERSÉCUTIONS RELIGIEUSES    POÉSIE JAPONAISE    PRÉDICATION    RELIGION POPULAIRE    SECTE RINZAI    RIS-SHU RITSU ou ÉCOLE DE LA DISCIPLINE    SANRON-SHU ou ÉCOLE DES TROIS TRAITÉS    SATORI    SERMON    SETSUWA littérature bouddhique    SHINGON-SHU ou ÉCOLE DES PAROLES VRAIES    SECTE SHUGENDO bouddhisme    LES SOGA    ÉCOLE SOTO bouddhisme zen    SUTRA DU LOTUS    TACHIKAWA-RYU    TANKA genre littéraire    ÉCOLE DU TENDAI    MONASTÈRE DE TODAI-JI    VINAYA    WAKA genre littéraire japonais    YAMABUSHI    YOGACARA ou VIJÑANAVADIN    ZAZEN ou ZUO CHAN

  

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2017, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.