BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire
 

Musiques afro-américaines

Affiner votre recherche dans « Musiques afro-américaines » en sélectionnant un article.

Articles

BE-BOP

Écrit par :  Eugène LLEDO

Au début des années 1940, quelques jazzmen, parmi lesquels Charlie Parker , Dizzy Gillespie et Thelonious Monk , se retrouvent lors de jam-sessions à New York. Ils y expérimentent une nouvelle forme de musique improvisée qui modifie profondément la couleur sonore du jazz : le be-bop. Au début des années 1940, à la faveur des jam-sessions* et ...  Lire la suite
BLUES

Écrit par :  Francis HOFSTEIN

Le blues prend forme vocale et instrumentale originale au sein de la population noire du sud des États-Unis d'Amérique dans la seconde moitié du xixe siècle. Né de l' esclavage , où les Noirs étaient traités plus comme un capital d'exploitation fermier ou ouvrier que comme des êtres humains, nourri ...  Lire la suite
BLUES, en bref

Écrit par :  Stéphane KŒCHLIN

Né du contact entre les différentes musiques des esclaves noirs du sud des États-Unis d'Amérique dans la seconde moitié du xixe siècle et la culture occidentale, le blues va exercer une influence majeure sur de nombreux courants musicaux du xxe siècle. Il ...  Lire la suite
CAKE-WALK

Écrit par :  Eugène LLEDO

À l'origine, le cake-walk est une danse exécutée par les esclaves du sud des États-Unis. Progressivement, le banjo puis le piano vont accompagner les chants. Le cake-walk se transformera en ragtime . Dans les plantations du sud des États-Unis, les esclaves disposaient de rares moments de détente. Le dimanche, ils profitaient parfois de l'absence ...  Lire la suite
COOL, jazz

Écrit par :  Eugène LLEDO

À la fin des années 1940, un nouveau courant s'affirme autour de Lennie Tristano ou de Miles Davis : le cool. Allant à l'encontre des tempos ultrarapides du be-bop , le cool redécouvre la fluidité et l'héritage de Lester Young. À la fin des années 1940, face à la saturation de l'espace sonore du be-bop de Charlie Parker ou de Dizzy Gillespie, un ...  Lire la suite
DOO-WOP

Écrit par :  E.U., Frederick Dennis GREENE

Style musical vocal hérité des negro spirituals, variante du rhythm and blues et du rock and roll populaire dans les années 1950 et 1960, le doo-wop est généralement interprété par de petits ensembles vocaux comportant un soliste ténor qui chante la mélodie tandis que trois ou quatre autres chanteurs produisent des harmonies en arrière-plan. Le ...  Lire la suite
FREE JAZZ

Écrit par :  Eugène LLEDO

Caractérisée par le retour à l'improvisation collective, cette « New Thing » est une expression esthétique qui correspond à une prise de conscience politique des musiciens afro-américains. Elle connaît son apogée dans les années 1960 grâce à Albert Ayler , Ornette Coleman et Cecil Taylor . Le free jazz apparaît aux États-Unis au début des années ...  Lire la suite
FUNK

Écrit par :  Eugène LLEDO

Le funk, issu de la soul music, émerge dans les années 1970. La basse y est prédominante. Sly and the Family Stone et George Clinton en sont les précurseurs. Le funk, forme de musique noire syncopée qui s'inspire de la soul music , émerge donc dans les années 1970 : dans les années 1960, on utilisait plutôt l'adjectif funky*. Son caractère ...  Lire la suite
GOSPEL

Écrit par :  Eugène LLEDO

Version discographique des negro spirituals, le gospel prend son essor aux États-Unis dans les années 1930. Il est à l'origine de nombreuses musiques vocales noires américaines comme le doo-wop et la soul. Dans les pratiques musicales des esclaves, le shout*, survivance vivace des traditions africaines, occupe une place centrale. Après l'office, ...  Lire la suite
HARD BOP

Écrit par :  Eugène LLEDO

À la fin des années 1950, le développement du cool et du West Coast signe, selon certains musiciens, un affadissement du jazz . De plus, la crainte de voir le be-bop récupéré et prendre une forme policé les convainc de revivifier le jazz par le blues et le gospel . Dans les années 1950, des musiciens comme Lester Young ou Count Basie sont ...  Lire la suite
JAZZ

Écrit par :  Philippe CARLES, Jean-Louis CHAUTEMPS, E.U., Michel-Claude JALARD, Eugène LLEDO

Le jazz est aujourd'hui universellement répandu. Ses plus célèbres noms – Louis Armstrong , Duke Ellington , Charlie Parker , John Coltrane , Miles Davis – figurent parmi les plus grands artistes du xxe siècle. Réservé jusqu'aux années 1930 à une élite d'initiés à la ferveur jalouse, le jazz a gagné ...  Lire la suite
JAZZ MODAL

Écrit par :  Eugène LLEDO

À partir de la fin des années 1950, des jazzmen adoptent une démarche dans laquelle la modalité prévaut sur la tonalité. Tous les courants du jazz vont peu à peu être concernés par cette approche. Le jazz modal ne peut pas vraiment être considéré comme un courant à part entière ; il s'agit plutôt d'une approche dans l'improvisation promue dans ...  Lire la suite
JAZZ ROCK ou JAZZ FUSION

Écrit par :  Eugène LLEDO

Apparu à la fin des années 1960, le jazz-rock naît du croisement entre l'énergie du rock, le climat du funk et l'approche harmonique du jazz . Miles Davis en est le précurseur. À la fin des années 1960 et au début des années 1970, le rêve hippie se désagrège : concert désastreux des Rolling Stones à Altamont, près de San Francisco (1969), ...  Lire la suite
MAINSTREAM ou MIDDLE JAZZ

Écrit par :  Jean-Louis CHAUTEMPS

Le mainstream désigne le jazz classique, celui des années 1930 et 1940. C'est l'époque des grands orchestres. Toutefois, ce style se poursuit bien après la naissance d'autres genres, comme le be-bop . Il ne désigne pas seulement une époque, mais aussi un style d'écriture : le swing . Le style mainstream (« courant principal ») est le plus ...  Lire la suite
METAL FUSION

Écrit par :  Eugène LLEDO

Apparu dans les années 1980, le metal fusion est une esthétique heavy metal reprise par les Noirs américains de Californie. Le genre, qui n'a cessé d'évoluer depuis lors jusqu'à combiner le heavy metal et le phrasé rap , jouit d'une grande popularité aux États-Unis. Alors qu'aux États-Unis le heavy metal a surtout été écouté par les W.A.S.P. ...  Lire la suite
MUSIQUES AFRO-AMÉRICAINES

Écrit par :  Eugène LLEDO

Les esclaves déportés sur le continent nord-américain mêlent à leurs chants ancestraux la musique de leurs maîtres, qu'ils acclimatent. De cette rencontre entre la tradition africaine et les musiques savantes, populaires et religieuses occidentales vont naître des formes d'expression nouvelles : le cake-walk , le blues , les negro spirituals, le ...  Lire la suite
NEGRO SPIRITUAL ET GOSPEL

Écrit par :  Denis Constant MARTIN

Les chants évangéliques noirs des États-Unis, les gospel songs (de Gospel, Évangile), constituent le domaine le plus authentiquement populaire de la musique afro-américaine. Chaque dimanche, les temples méthodistes, baptistes, pentecôtistes, sanctifiés résonnent de millions de voix qui louent le Seigneur, ...  Lire la suite
NEW ORLEANS ou NOUVELLE-ORLÉANS STYLE

Écrit par :  Jean-Louis CHAUTEMPS

Connu grâce à des enregistrements de musiciens louisianais à Chicago pendant les années 1920, ce style est caractérisé par une structure orchestrale, issue des fanfares, qui utilise l'improvisation collective. Le style New Orleans, ou Nouvelle-Orléans, ou néo-orléanais – on dit aussi parfois le vieux style, ou le style traditionnel – représente ...  Lire la suite
RAGTIME

Écrit par :  Eugène LLEDO

Le ragtime, principalement joué par des pianistes noirs, constitue la première expression purement instrumentale de la musique afro-américaine. Apparu aux États-Unis après la guerre de Sécession , il combine des éléments de la musique savante européenne et les rythmes syncopés des chants traditionnels africains. Les sources du ragtime, musique ...  Lire la suite
RAP

Écrit par :  Olivier CACHIN

La date de naissance symbolique du mouvement hip-hop remonte au 11 août 1973. Ce jour-là, la sœur de Kool Herc, disc-jockey (DJ) jamaïcain qui a émigré à New York au milieu des années 1960, organise une soirée pour fêter la fin des cours. Cette première soirée hip-hop recensée a lieu dans le Bronx, au 1520 Sedgwick Avenue. Elle rassemble une bonne ...  Lire la suite
RAP

Écrit par :  Eugène LLEDO

Le rap naît dans les ghettos afro-américains dans les années 1970. La diction saccadée, caractéristique principale du rap, s'appuie musicalement sur l'utilisation d'échantillonneurs numériques. Le rap peut être défini comme une forme de chanson populaire scandée qui fait appel à un support musical utilisant abondamment des techniques de ...  Lire la suite
SOUL

Écrit par :  Eugène LLEDO

Issue du gospel , du blues et du rhythm and blues, la soul music fait connaître les grandes voix de la communauté noire américaine, comme Ray Charles , Otis Redding et Aretha Franklin . C'est à l'église que la plupart des chanteurs noirs de l'après-Seconde Guerre mondiale ont appris les rudiments ...  Lire la suite
SOUL MUSIC

Écrit par :  Gérard HERZHAFT

Comme le rhythm and blues qui l'avait précédée, la soul music est bien davantage une appellation qui regroupe un vaste ensemble de musiques noires qu'un genre spécifique aux contours précis. Genèse Le vocable soul (l'« âme », avec le prolongement implicite « noire » mais non formulé, comme à l'habitude, dans le langage ...  Lire la suite
SWING

Écrit par :  Eugène LLEDO

Appelé aussi middle jazz ou mainstream, le swing se développe dans les années 1930. Il représente l'âge d'or des grands orchestres, dont les plus fameux sont ceux de Duke Ellington et de Count Basie. Dans les années 1930, alors que le style New Orleans commence à décliner, de grandes formations apparaissent dans l'univers du jazz : profitant de ...  Lire la suite

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2017, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.