9-27 février 2012Espagne. Condamnation du juge Baltasar Garzón

 

Le 9, le Tribunal suprême de Madrid condamne le juge Baltasar Garzón à onze ans d'interdiction d'exercer pour avoir ordonné des « écoutes illégales » dans le cadre d'une enquête engagée en février 2009 sur un réseau de corruption impliquant des élus du Parti populaire, aujourd'hui au pouvoir.

Le 27, ce même Tribunal acquitte le juge Garzón de l'accusation de prévarication portée contre lui pour avoir ouvert une enquête en octobre 2008 sur les dizaines de milliers de disparitions liées à la guerre civile et à la répression exercée par le régime franquiste, cela en dépit de la loi d'amnistie d'octobre 1977. Le juge, qui avait accepté les plaintes d'une vingtaine d'associations de victimes, était poursuivi par deux associations d'extrême droite. Baltasar Garzón est connu pour avoir fait arrêter le dictateur chilien Augusto Pinochet, en octobre 1998, à Londres, et pour avoir engagé des poursuites contre des membres de la junte argentine dans les années 2000, en vertu du principe de compétence universelle reconnu à la justice en matière de crimes contre l'humanité.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  9-27 février 2012 - Espagne. Condamnation du juge Baltasar Garzón », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 janvier 2022. URL : http://www.universalis.fr/evenement/9-27-fevrier-2012-condamnation-du-juge-baltasar-garzon/