8-28 janvier 1989Espagne. Trêve de l'E.T.A. et arrestation de certains de ses membres en France

 

Le 8, l'E.T.A.-militaire annonce une « trêve officielle et unilatérale » de quinze jours, qui est accueillie avec prudence par Madrid.

Le 11, les policiers français procèdent à une série d'interpellations parmi les réfugiés ou les clandestins basques espagnols membres présumés de l'E.T.A. À Bayonne est arrêté José Antonio Urrutikoetxea, alias Josu Ternera, considéré comme l'un des principaux dirigeants de l'organisation séparatiste. Cette action illustre la volonté de Paris d'agir avec détermination contre le terrorisme basque, et Enrique Mugica, ministre espagnol de la Justice, se félicite du « dynamisme de la collaboration internationale ».

Le 22, l'E.T.A. prolonge de deux mois la trêve des attentats décrétée le 8.

Le 28, des négociations non annoncées officiellement reprennent, à Alger, entre Madrid et l'organisation basque.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  8-28 janvier 1989 - Espagne. Trêve de l'E.T.A. et arrestation de certains de ses membres en France », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 janvier 2022. URL : http://www.universalis.fr/evenement/8-28-janvier-1989-treve-de-l-e-t-a-et-arrestation-de-certains-de-ses-membres-en-france/