8-19 mars 1989Salvador. Élection du candidat d'extrême droite Alfredo Cristiani à la présidence

 

Le 8, la guérilla d'extrême gauche du Front Farabundo Marti de libération nationale (F.M.L.N.), qui avait, le 24 janvier, pour la première fois depuis le début de la guerre civile en 1980, proposé de participer aux élections si la date en était reculée de six mois, rompt les négociations avec les représentants du gouvernement et appelle au boycottage du scrutin. Elle reprend le jour même l'offensive sur le terrain.

Le 19, la grève des transports imposée par le F.M.L.N. empêche près de la moitié des électeurs de se rendre aux urnes tandis que la guérilla poursuit ses opérations contre des objectifs militaires. Le bilan des combats de la journée s'élève à quarante-trois morts, dont trois journalistes. Alfredo Cristiani, candidat d'extrême droite de l'Alliance républicaine nationaliste (Arena), déjà majoritaire au Parlement, est élu avec 53,82 p. 100 des suffrages. Le candidat de la Démocratie chrétienne – parti du président sortant, José Napoléon Duarte, qui est atteint d'un cancer – obtient 36,03 p. 100 des voix, tandis que celui de la Convergence démocratique (gauche), auquel le F.M.L.N. avait apporté son soutien ambigu, n'arrive qu'en quatrième position, avec 3,88 p. 100 des suffrages. Alfredo Cristiani, qui prendra ses fonctions le 1er juin, est un homme d'affaires à la carrière politique récente qui se présente comme un conservateur modéré. Il se déclare prêt à engager le dialogue avec le F.M.L.N.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  8-19 mars 1989 - Salvador. Élection du candidat d'extrême droite Alfredo Cristiani à la présidence », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 octobre 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/8-19-mars-1989-election-du-candidat-d-extreme-droite-alfredo-cristiani-a-la-presidence/