Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

7-25 mai 2018

France. Annonce de la reprise par l’État d’une partie de la dette de la SNCF

Le 7, le Premier ministre Édouard Philippe rencontre pour la première fois les représentants des syndicats de cheminots, alors qu’une grève reconductible perturbe depuis début avril le trafic ferroviaire. Il refuse de revenir sur les grands principes de la réforme adoptée par l’Assemble nationale en avril, mais évoque une reprise de la dette de SNCF Réseau par l’État et promet une implication de celui-ci dans la négociation de la convention collective nationale du ferroviaire.

Le 23 sont publiés les résultats du référendum organisé par les syndicats auprès des salariés de la SNCF : 95 p. 100 d’entre eux rejettent le « nouveau pacte ferroviaire » en cours de discussion au Parlement, avec un taux de participation de 61,2 p. 00.

Le 25, Édouard Philippe annonce aux syndicats la reprise par l’État de 35 des 46,6 milliards de dettes de SNCF Réseau, en deux temps, entre 2020 et 2022. Les syndicats décident la poursuite de la grève.

— Universalis

Événements précédents