7-20 juillet 2011Royaume-Uni. Scandale des écoutes illégales menées par « News of the World »

 

Le 7, James Murdoch, président de News International, filiale britannique de News Corporation, le groupe de communication de son père, l'homme d'affaires australo-américain Rupert Murdoch, annonce la fermeture de l'hebdomadaire dominical News of the World (NoW), le plus gros tirage de la presse britannique, à la suite de l'ampleur prise par l'affaire des écoutes téléphoniques pratiquées illégalement par ce journal à scandales. Le quotidien The Guardian avait révélé deux jours plus tôt que le piratage, pour le compte de NoW, de la boîte vocale du téléphone d'une jeune fille enlevée et assassinée en mars 2002 avait gêné les investigations de la police. L'affaire avait éclaté en janvier 2007, quand le journaliste de NoW spécialiste de la famille royale et un détective privé, reconnus coupables d'avoir intercepté des messages téléphoniques émanant du palais royal, avaient été condamnés respectivement à quatre et six mois de prison. Le rédacteur en chef de l'hebdomadaire, Andy Coulson, avait alors démissionné. Jugeant qu'il s'agissait d'un cas isolé, la police n'avait pas étendu ses recherches. En juillet de la même année, Andy Coulson était devenu directeur de la communication du Parti conservateur de David Cameron, alors dans l'opposition. En janvier 2011, la police a relancé l'affaire, révélant que les pratiques illégales de NoW étaient courantes depuis le début des années 2000 et que des policiers auraient été payés pour fournir des informations. Ces révélations ont aussitôt entraîné la démission d'Andy Coulson de son poste de conseiller du Premier ministre David Cameron.

Le 7 également, David Cameron, qui est proche de plusieurs membres du « clan Murdoch », dénonce les pratiques de NoW et demande l'ouverture, à l'issue de l'enquête de police, de commissions d'enquête publiques sur les médias et sur Scotland Yard.

Le 8, la police arrête Andy Coulson pour corruption et interception de communications.

Le 13, News Corporation déclare renoncer au rachat de la totalité du capital du bouquet satellite britannique BSkyB, dont il possède déjà 39 p. 100.

Le 15, la directrice générale de News International, Rebekah Brooks, démissionne.

Le 17, le directeur de Scotland Yard, Paul Stephenson, démissionne après la révélation de ses liens avec l'équipe de NoW. Un ancien rédacteur en chef adjoint du journal, arrêté le 14, était son conseiller en communication.

Le 17 également, Rebekah Brooks est arrêtée pour corruption et interception de communications.

Le 20, David Cameron, s'exprimant devant le Parlement, déclare « regretter » d'avoir employé Andy Coulson, mais il ne remet pas en cause a priori la bonne foi de celui-ci. Il affirme par ailleurs n'être pas intervenu dans le processus de décision relatif au rachat de BSkyB.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  7-20 juillet 2011 - Royaume-Uni. Scandale des écoutes illégales menées par « News of the World » », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 novembre 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/7-20-juillet-2011-scandale-des-ecoutes-illegales-menees-par-news-of-the-world/