7-14 novembre 2014États-Unis – Irak. Évolution de la position américaine sur l'Irak

 

Le 7, le Pentagone annonce l'envoi en Irak de mille cinq cents conseillers supplémentaires, soit un doublement de ses effectifs.

Le 9, le président Barack Obama annonce « une nouvelle phase de l'opération » engagée contre l'État islamique (E.I.), qui consiste à ne plus seulement « arrêter [sa] progression », mais d'« être en position de lancer une offensive » contre lui, après plusieurs mois de formation de l'armée irakienne.

Le 13, l'E.I. diffuse le premier message de son chef Abou Bakr al-Baghdadi depuis le début de l'intervention internationale en août. Celui-ci évoque le ralliement à l'E.I. de groupes djihadistes originaires de cinq pays: l'Algérie, l'Égypte, la Libye, le Yémen et l'Arabie Saoudite. Il rejette les appels au rapprochement entre l'E.I. et Al-Qaida.

Le 14, l'armée annonce la reconquête de la ville stratégique de Baiji, située à 200 kilomètres au nord de Bagdad et, le lendemain, la levée du siège de la plus grande raffinerie du pays, imposé par l'E.I. depuis juin.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  7-14 novembre 2014 - États-Unis – Irak. Évolution de la position américaine sur l'Irak », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 28 septembre 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/7-14-novembre-2014-evolution-de-la-position-americaine-sur-l-irak/