9-21 août 2014

États-Unis. Émeutes raciales à Ferguson

Le 9, un jeune Noir de dix-huit ans, Michael Brown, est tué par un policier blanc à Ferguson, dans la banlieue de Saint Louis (Missouri), dans des circonstances controversées. L'autopsie révélera que l'adolescent a reçu six balles, dont deux dans la tête. Les jours suivants, des manifestants, qui dénoncent les violences policières et le racisme des autorités, se heurtent aux forces de l'ordre. Ces émeutes s’accompagnent de pillages.

Le 12, le président Barack Obama exprime ses condoléances, appelle au calme et annonce l'ouverture d'une enquête fédérale sur les circonstances du drame. Les manifestations violentes se poursuivent.

Le 13, la police locale se livre à une répression violente des émeutes, arrêtant des manifestants et des journalistes.

Le 14, Barack Obama dénonce « l'usage excessif de la force » par la police.

Le 15, la police de l'État du Missouri remplace la police locale dans les rues de Ferguson.

Le 16, le gouverneur de l'État décrète l'état d'urgence et instaure un couvre-feu.

Le 18, il fait appel à la Garde nationale.

Le 20, l'Attorney général (ministre de la Justice) Eric Holder, un Afro-Américain, se rend à Ferguson à la demande de Barack Obama.

Le 21, le calme revient à Ferguson.

— Universalis

Événements précédents