Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

4-5 novembre 2014

États-Unis. Élections de mi-mandat

  • Article mis en ligne le

Le 4, à l'issue des élections de mi-mandat lors desquelles 36 sièges sur 100 sont renouvelés, le Parti républicain reconquiert la majorité au Sénat, bénéficiant de l'impopularité du président démocrate Barack Obama. Gagnant 9 sièges, il en détient à présent 54, contre 44 pour les démocrates – les indépendants en conservent 2. Le républicain Mitch McConnell remplace le démocrate Harry Reid à la présidence du Sénat. Les républicains accroissent également de 12 sièges leur représentation à la Chambre des représentants – intégralement renouvelée –, où ils détiennent désormais 246 sièges sur 435, contre 188 pour les démocrates, qui perdent 13 sièges. Enfin, concernant le renouvellement de 36 postes de gouverneur, les républicains, qui en détenaient déjà 29, en gagnent 2, tandis que les démocrates en perdent 3, les indépendants en remportant 1.

Le 5, le président Barack Obama affirme sa volonté de travailler avec le nouveau Congrès. Il rejette toutefois la possibilité d'abroger la réforme de la protection sociale – « Obamacare » –, et se déclare prêt à user de moyens réglementaires – sans passer par le Congrès – pour légiférer, notamment sur l'immigration, en l'absence de proposition acceptable de la majorité républicaine.

—  ENCYCLOPÆDIA UNIVERSALIS

Événements précédents