7-12 mars 1993Afghanistan. Signature d'un accord de paix entre les factions rivales

 

Le 7, les pourparlers entamés le 2, à Islamabad, à l'invitation du Premier ministre pakistanais Nawaz Sharif aboutissent à la signature d'un accord de paix entre les principales factions moudjahidines afghanes rivales. Destiné à mettre fin à la guerre civile qui sévit depuis la chute du régime procommuniste en avril 1992, cet accord prévoit un cessez-le-feu immédiat, ainsi que la prorogation du mandat du président Burhanuddin Rabbani jusqu'en 1995, en échange de la nomination au poste de Premier ministre de son principal adversaire, Gulbuddin Hekmatyar, chef de la faction intégriste du Hezb-i-Islami. Une commission indépendante doit être créée pour veiller à l'élection d'une Assemblée constituante dans les huit mois, et des élections présidentielle et législatives doivent se tenir avant l'été de 1995. Seule une faction dissidente du Hezb-i-Islami rejette l'accord. Mais ni le ministre de la Défense, le général Ahmed Shah Massoud, « homme fort » du pays, ni le chef de la puissante milice ouzbèke qui le soutient, le général Rashid Dostom, ne sont présents à Islamabad.

Le 12, à La Mecque, le roi Fahd d'Arabie Saoudite et Nawaz Sharif contresignent l'accord de paix, tandis que les bombardements sur Kaboul se poursuivent.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  7-12 mars 1993 - Afghanistan. Signature d'un accord de paix entre les factions rivales », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 janvier 2022. URL : http://www.universalis.fr/evenement/7-12-mars-1993-signature-d-un-accord-de-paix-entre-les-factions-rivales/