6-31 août 1995Algérie. Multiplication des attentats à l'approche de l'élection présidentielle

 

Le 6, un attentat au camion piégé à Boufarik, au sud d'Alger, cause la mort de onze personnes. Les attentats se multiplient à l'approche de l'élection présidentielle et à la suite de l'échec, en juillet, d'une nouvelle série de pourparlers entre le pouvoir et l'ex-Front islamique du salut (F.I.S.).

Le 17, deux attentats à la voiture piégée font deux morts au Club des Pins, résidence d'État réservée aux dignitaires du régime, à l'ouest de la capitale.

Le 18, la présidence annonce que le premier tour de l'élection présidentielle se déroulera le 16 novembre. Le second tour doit avoir lieu en décembre, et le président élu doit prendre ses fonctions le 1er janvier 1996.

Le 28, les huit formations qui avaient signé les accords de Rome, en janvier, font part collectivement de leur refus de participer au scrutin présidentiel. Figurent parmi elles le Front de libération nationale (F.L.N.), le Front des forces socialistes (F.F.S.) et l'ex-F.I.S.

Le 31, un nouvel attentat à la voiture piégée fait neuf morts à Alger.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  6-31 août 1995 - Algérie. Multiplication des attentats à l'approche de l'élection présidentielle », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 juin 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/6-31-aout-1995-multiplication-des-attentats-a-l-approche-de-l-election-presidentielle/