Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

5 mars 1997

France. Mise en examen de Jean Tiberi, maire de Paris

  • Article mis en ligne le

Le maire de Paris, Jean Tiberi, est mis en examen pour complicité et recel de détournement de fonds publics dans le cadre de l'enquête sur la rémunération de 200 000 francs versée à son épouse par le conseil général de l'Essonne, en 1994, pour la rédaction d'un rapport à l'intérêt contesté. Cette somme avait été déposée sur un compte bancaire commun, et Jean Tiberi est, de plus, soupçonné d'avoir été l'initiateur de cette collaboration. Xavière Tiberi avait été mise en examen dans cette affaire en décembre 1996. Le maire de Paris continue de dénoncer « un harcèlement judiciaire et médiatique ». Il annonce son intention de poursuivre sa mission, confirmant ainsi l'abandon de la règle instaurée en 1992 par le Premier ministre socialiste Pierre Bérégovoy, et appliquée par son successeur R.P.R. Édouard Balladur, qui consistait à exiger la démission de tout ministre ou tout élu mis en examen.

—  ENCYCLOPÆDIA UNIVERSALIS

Événements précédents