Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

5-6 juin 2022

Inde. Suspension d’une porte-parole du parti au pouvoir à la suite de propos sur l’islam

Le 5, le Bharatiya Janata Party (BJP) du Premier ministre Narendra Modi suspend de ses fonctions l’une de ses porte-parole, Nupur Sharma, dont il condamne « fermement » les propos sur le Prophète et l’une de ses épouses, Aïcha, tenus en mai, lors d’une émission télévisée. Jugés injurieux par les musulmans, ceux-ci ont entraîné des protestations officielles de la part d’une quinzaine d’États musulmans dont l’Indonésie, le Pakistan, les monarchies et émirats du Golfe, l’Iran, l’Irak, l’Afghanistan et les Maldives. Les violences à l’encontre de la forte minorité musulmane du pays (14 % de la population) se sont intensifiées depuis l’arrivée au pouvoir des nationalistes hindous du BJP en 2014.

Le 6, l’organisation Al-Qaida dans le sous-continent indien (AQSI) menace le pays d’une campagne d’attentats.

— Universalis

Événements précédents