5-21 août 2019Inde. Suppression de l'autonomie du Cachemire.

 

Le 5, un décret présidentiel abroge l’article 370 de la Constitution qui garantissait le statut d’État fédéré au Jammu-et-Cachemire, dans le nord du pays. Celui-ci se trouve désormais placé sous l’administration directe de New Delhi en tant que « territoire de l’Union ». La région était déjà administrée par New Delhi depuis la chute du gouvernement régional en novembre 2018. Cette partie indienne du Cachemire, dont la population est majoritairement musulmane et qui est le théâtre de tensions séparatistes, est revendiquée par le Pakistan depuis la partition de l’Empire britannique des Indes en 1947, tandis que Delhi revendique le Cachemire pakistanais. Le ministre de l’Intérieur Amit Shah, président du Bharatiya Janata Party (nationaliste hindou, BJP) au pouvoir et bras droit du Premier ministre Narendra Modi, justifie cette décision par le caractère « temporaire » des pouvoirs particuliers accordés par la Constitution au Parlement de Srinagar. Un projet de loi prévoit de scinder la région en deux entités : le Ladakh bouddhiste d’un côté, le Cachemire musulman rattaché au Jammu hindou de l’autre. Depuis la veille, un couvre-feu est imposé à la région dont les communications avec l’extérieur sont coupées, tandis que les responsables des partis politiques locaux sont placés en détention.

Couvre-feu au Cachemire, 2019

Couvre-feu au Cachemire, 2019

photographie

Soldats indiens patrouillant dans Srinagar, ville morte. Anticipant les réactions à l'annonce, le 5 août 2019, de la fin de l'autonomie du Cachemire, New Delhi a instauré, la veille, un couvre-feu dans la province à majorité musulmane afin de contrer tout débordement. 

Crédits : Mustafa Tauseef/ AFP

Afficher

Le 8, le Pakistan annonce l’expulsion de l’ambassadeur indien à Islamabad et le rappel de son ambassadeur de New Delhi. Il annonce la suspension des relations commerciales avec l’Inde.

Le 8, dans un discours à la nation, Narendra Modi affirme que l’abrogation de l’article 370 permettra de « libérer du terrorisme » le Jammu-et-Cachemire et de lui offrir « une nouvelle ère » de développement. Il évoque la tenue d’élections dans la région, sans en préciser la date.

Le 21, les autorités font état d’une fusillade dans le nord du Cachemire, qui a opposé des activistes aux forces de sécurité, provoquant la mort d’un policier et d’un « terroriste ». Ce dernier est identifié comme membre du Lashkar-e-Taïba, une organisation islamiste armée pakistanaise.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  5-21 août 2019 - Inde. Suppression de l'autonomie du Cachemire. », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 11 janvier 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/5-21-aout-2019-suppression-de-l-autonomie-du-cachemire/