4-27 février 1983France. Le débat sur la politique économique au centre de la campagne pour les municipales

 

Le 4, la revue L'Expansion publie un entretien de Michel Rocard, dans lequel ce dernier évoque la baisse inéluctable du pouvoir d'achat. Le ministre du Plan reprend ainsi le débat, amorcé le 31 janvier par Edmond Maire, sur la nécessité d'un second plan de rigueur. Dans un article publié par Le Monde daté du 8, Jean-Pierre Cot, ancien ministre de la Coopération, insiste sur la nécessité d'élargir ce débat au sein du P.S., tandis que dans l'hebdomadaire socialiste L'Unité, qui, le 11, brocarde la « gauche maso » caractérisée par « une forte propension à l'autoflagellation », Pierre Mauroy affirme la nécessité du maintien du pouvoir d'achat.

Le 16, invité de l'émission L'Heure de vérité sur Antenne 2, le Premier ministre revient à la charge en déclarant que la discussion sur l'austérité « ne se pose pas » actuellement.

Le 25, la publication des indices du mois de janvier vient relancer la campagne de l'opposition à dix jours des élections municipales. En janvier, la hausse des prix de détail a été de 0,9 p. 100, ce qui laisse prévoir un rythme annuel (calculé sur les trois derniers mois) de 11,7 p. 100 et le déficit du commerce extérieur atteint 9,58 milliards de francs ; ce déficit est le plus lourd des quatre derniers mois.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  4-27 février 1983 - France. Le débat sur la politique économique au centre de la campagne pour les municipales », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 août 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/4-27-fevrier-1983-le-debat-sur-la-politique-economique-au-centre-de-la-campagne-pour-les-municipales/