Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

4-17 mars 2021

Tunisie. Condamnation d’une militante LGBTQI+

  • Article mis en ligne le

Le 4, la militante LGBTQI+ Rania Amdouni est condamnée à six mois de prison pour « outrage à un fonctionnaire public », pour avoir proféré des insultes contre des policiers, en février, alors qu’elle déposait plainte dans un commissariat à la suite d’une agression. Rania Amdouni, qui a déjà dénoncé le comportement homophobe des forces de l’ordre, est la cible d’une campagne de dénigrement alimentée par les syndicats de policiers.

Le 10, plusieurs ONG de défense des droits humains interpellent le gouvernement au sujet des centaines d’arrestations effectuées à la suite du mouvement de contestation de janvier, qu’elles jugent arbitraires.

Le 16, des dizaines d’associations et de militants tunisiens, marocains, algériens et français estiment dans un communiqué commun que « Rania est aujourd’hui la cible d’une dérive policière et judiciaire que les autorités tunisiennes ont choisi de privilégier en réponse à la crise économique, sociale et politique qui asphyxie le pays ».

Le 17, Rania Amdouni est condamnée en appel, mais sa peine est réduite à une simple amende. Elle est libérée.

—  ENCYCLOPÆDIA UNIVERSALIS

Événements précédents

  • 6 février 2021 Tunisie. Manifestation contre les violences policières

    Des milliers de personnes célèbrent à Tunis le huitième anniversaire de l’assassinat de l’opposant de gauche Chokri Belaïd, attribué aux islamistes radicaux. Elles s’en prennent notamment au parti islamiste Ennahda, au pouvoir. Soutenues par le principal syndicat du pays, l’Union générale du travail...

  • 14-26 janvier 2021 Tunisie. Affrontements entre manifestants et policiers

    Le 14, aucune manifestation ne marque le dixième anniversaire de la « révolution de jasmin » et de la démission du président Zine el-Abidine Ben Ali, en raison du confinement de quatre jours instauré par le gouvernement à la suite de l’aggravation de la situation sanitaire liée à la Covid-19....

  • 24 décembre 2020 Tunisie. Arrestation de l’homme d’affaires Nabil Karoui

    L’homme d’affaires Nabil Karoui est placé en détention préventive à la suite de la remise de l’expertise réclamée par le juge d’instruction du pôle financier judicaire de Tunis sur les soupçons de blanchiment d’argent et d’évasion fiscale qui le visent. Déjà arrêté dans cette même affaire en août 2019,...

  • 6-7 septembre 2020 Tunisie. Attentat contre des membres de la garde nationale.

    Le 6, à Sousse, des hommes attaquent à l’arme blanche des membres de la garde nationale, tuant l’un d’entre eux. Les trois assaillants sont abattus. En juin 2015, un attentat djihadiste avait causé la mort de trente-huit personnes dans la ville.

    Le 7, l’organisation État islamique revendique...

  • 25 août-2 septembre 2020 Tunisie. Investiture du gouvernement d’Hichem Mechichi

    Le 25, Hichem Mechichi, nommé Premier ministre en juillet, présente « un gouvernement de compétences indépendantes » comprenant des hauts fonctionnaires, des universitaires et des cadres du secteur privé. Plusieurs partis expriment leur mécontentement d’avoir été écartés.

    Le 2 septembre,...

  • 15-30 juillet 2020 Tunisie. Démission du Premier ministre Elyes Fakhfakh

    Le 15, le Premier ministre Elyes Fakhfakh, nommé en février, présente sa démission à la demande du président Kaïs Saïed. Ce dernier entend éviter la chute du gouvernement sous l’effet d’une motion de censure d’Ennahda, pourtant membre de la coalition gouvernementale, ce qui donnerait au parti islamo-conservateur...

  • 6 mars 2020 Tunisie. Attentat contre l’ambassade américaine.

    Un attentat-suicide perpétré devant l’ambassade américaine à Tunis cause la mort d’un policier et des deux kamikazes. Il intervient quasiment quatre ans jour pour jour après l’attaque djihadiste contre des positions de l’armée et de la police à Ben Gardane. L’état d’urgence est toujours en vigueur depuis...

  • 19-27 février 2020 Tunisie. Investiture du gouvernement d’Elyes Fakhfakh

    Le 19, le président Kaïs Saïed impose son autorité au chef d’Ennahda et président du Parlement Rached Ghannouchi qui accepte de soutenir l’investiture du gouvernement d’Elyes Fakhfakh, nommé Premier ministre en janvier. Ennahda souhaitait initialement obtenir plus de postes ministériels et défendait...

  • 2-20 janvier 2020 Tunisie. Rejet du gouvernement formé par Habib Jemli

    Le 2, Habib Jemli, nommé Premier ministre en novembre 2019, présente son gouvernement « de compétences indépendantes ». Plusieurs anciens ministres du gouvernement de coalition dirigé par Ennahda entre 2011 et 2014 y figurent toutefois. L’Intérieur, la Défense et la Justice sont attribués à des magistrats...

  • 13-15 novembre 2019 Tunisie. Nomination d’Habib Jemli au poste de Premier ministre

    Le 13, le Parlement renouvelé en octobre élit à sa présidence Rached Ghannouchi, chef historique du parti islamiste Ennahda, grâce à l’appui des élus de Qalb Tounès (Au cœur de la Tunisie), le parti de l’homme d’affaires Nabil Karoui.

    Le 15, le président Kaïs Saïed nomme Habib Jemli, ancien...