Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

15-30 juillet 2020

Tunisie. Démission du Premier ministre Elyes Fakhfakh

  • Article mis en ligne le

Le 15, le Premier ministre Elyes Fakhfakh, nommé en février, présente sa démission à la demande du président Kaïs Saïed. Ce dernier entend éviter la chute du gouvernement sous l’effet d’une motion de censure d’Ennahda, pourtant membre de la coalition gouvernementale, ce qui donnerait au parti islamo-conservateur le droit de désigner le nouveau chef du gouvernement. Ennahda, qui n’était pas parvenu à imposer son candidat au poste de Premier ministre à l’issue des élections législatives d’octobre 2019, accuse Elyes Fakhfakh de conflit d’intérêts pour avoir conservé des parts de sociétés ayant bénéficié de contrats publics.

Le 25, le président Kaïs Saïed charge le ministre de l’Intérieur sans étiquette Hichem Mechichi de former un gouvernement.

Le 30, les députés rejettent une motion de défiance inédite, inspirée par le Parti destourien libre, visant le président du Parlement Rached Ghannouchi, chef d’Ennahda.

—  ENCYCLOPÆDIA UNIVERSALIS

Événements précédents

  • 6 mars 2020 Tunisie. Attentat contre l’ambassade américaine.

    Un attentat-suicide perpétré devant l’ambassade américaine à Tunis cause la mort d’un policier et des deux kamikazes. Il intervient quasiment quatre ans jour pour jour après l’attaque djihadiste contre des positions de l’armée et de la police à Ben Gardane. L’état d’urgence est toujours en vigueur depuis...

  • 19-27 février 2020 Tunisie. Investiture du gouvernement d’Elyes Fakhfakh

    Le 19, le président Kaïs Saïed impose son autorité au chef d’Ennahda et président du Parlement Rached Ghannouchi qui accepte de soutenir l’investiture du gouvernement d’Elyes Fakhfakh, nommé Premier ministre en janvier. Ennahda souhaitait initialement obtenir plus de postes ministériels et défendait...

  • 2-20 janvier 2020 Tunisie. Rejet du gouvernement formé par Habib Jemli

    Le 2, Habib Jemli, nommé Premier ministre en novembre 2019, présente son gouvernement « de compétences indépendantes ». Plusieurs anciens ministres du gouvernement de coalition dirigé par Ennahda entre 2011 et 2014 y figurent toutefois. L’Intérieur, la Défense et la Justice sont attribués à des magistrats...

  • 13-15 novembre 2019 Tunisie. Nomination d’Habib Jemli au poste de Premier ministre

    Le 13, le Parlement renouvelé en octobre élit à sa présidence Rached Ghannouchi, chef historique du parti islamiste Ennahda, grâce à l’appui des élus de Qalb Tounès (Au cœur de la Tunisie), le parti de l’homme d’affaires Nabil Karoui.

    Le 15, le président Kaïs Saïed nomme Habib Jemli, ancien...

  • 9-13 octobre 2019 Tunisie. Élection de Kaïs Saïed à la présidence de la République

    Le 9, la Cour de cassation ordonne la remise en liberté de l’homme d’affaires Nabil Karoui, arrêté en août pour malversations financières. Celui-ci s’est qualifié en septembre pour le second tour de l’élection présidentielle.

    Le 13, le juriste conservateur Kaïs Saïed est élu président...

  • 6 octobre 2019 Tunisie. Élections législatives

    Les élections législatives aboutissent à une représentation très émiettée. Le parti islamiste Ennahda, bien qu’en recul, arrive en tête avec 19,6 p. 100 des suffrages et 52 sièges sur 217. Il est suivi de Qalb Tounès (Au cœur de la Tunisie), la nouvelle formation de l’homme d’affaires candidat à l’élection...

  • 15 septembre 2019 Tunisie. Premier tour de l’élection présidentielle

    Les deux candidats arrivés en tête au premier tour de l’élection présidentielle, qui se qualifient pour le second tour en octobre, sont des personnalités qui n’appartiennent pas au système politique. Le juriste constitutionnaliste Kaïs Saïed, candidat indépendant ultraconservateur, remporte 18,4 p. 100...

  • 14-23 août 2019 Tunisie. Arrestation d’un candidat à l’élection présidentielle

    Le 14, l’Instance supérieure indépendante pour les élections publie la liste des vingt-six candidats sélectionnés en vue de l’élection présidentielle anticipée de septembre, organisée à la suite du décès du président Béji Caïd Essebsi en juillet. Parmi ceux-ci figurent notamment le Premier ministre Youssef...

  • 25-27 juillet 2019 Tunisie. Mort du président Béji Caïd Essebsi

    Le 25, le président Béji Caïd Essebsi décède. Il était le premier président élu au suffrage universel depuis la révolution de 2011. Le président de l’Assemblée des représentants du peuple Mohamed Ennaceur assure les fonctions de chef de l’État par intérim. Le mandat présidentiel arrivait à échéance en...

  • 27 juin 2019 Tunisie. Attentat à Tunis

    Un double attentat-suicide à Tunis, contre un véhicule de police et une caserne de la garde nationale, provoque la mort d’un policier. Il est revendiqué par l’organisation État islamique. Il s’agit du premier attentat dans la capitale depuis novembre 2015.