Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

2-20 janvier 2020

Tunisie. Rejet du gouvernement formé par Habib Jemli

  • Article mis en ligne le

Le 2, Habib Jemli, nommé Premier ministre en novembre 2019, présente son gouvernement « de compétences indépendantes ». Plusieurs anciens ministres du gouvernement de coalition dirigé par Ennahda entre 2011 et 2014 y figurent toutefois. L’Intérieur, la Défense et la Justice sont attribués à des magistrats indépendants, mais proches d’Ennahda.

Le 10, le Parlement refuse la confiance au gouvernement, jugé insuffisamment indépendant, par 134 voix contre 72.

Le 20, le président Kaïs Saïed charge l’ancien ministre des Finances Elyes Fakhfakh, membre du petit parti de centre gauche Ettakatol, de former un gouvernement.

—  ENCYCLOPÆDIA UNIVERSALIS

Événements précédents

  • 13-15 novembre 2019 Tunisie. Nomination d’Habib Jemli au poste de Premier ministre

    Le 13, le Parlement renouvelé en octobre élit à sa présidence Rached Ghannouchi, chef historique du parti islamiste Ennahda, grâce à l’appui des élus de Qalb Tounès (Au cœur de la Tunisie), le parti de l’homme d’affaires Nabil Karoui.

    Le 15, le président Kaïs Saïed nomme Habib Jemli, ancien...

  • 9-13 octobre 2019 Tunisie. Élection de Kaïs Saïed à la présidence de la République

    Le 9, la Cour de cassation ordonne la remise en liberté de l’homme d’affaires Nabil Karoui, arrêté en août pour malversations financières. Celui-ci s’est qualifié en septembre pour le second tour de l’élection présidentielle.

    Le 13, le juriste conservateur Kaïs Saïed est élu président...

  • 6 octobre 2019 Tunisie. Élections législatives

    Les élections législatives aboutissent à une représentation très émiettée. Le parti islamiste Ennahda, bien qu’en recul, arrive en tête avec 19,6 p. 100 des suffrages et 52 sièges sur 217. Il est suivi de Qalb Tounès (Au cœur de la Tunisie), la nouvelle formation de l’homme d’affaires candidat à l’élection...

  • 15 septembre 2019 Tunisie. Premier tour de l’élection présidentielle

    Les deux candidats arrivés en tête au premier tour de l’élection présidentielle, qui se qualifient pour le second tour en octobre, sont des personnalités qui n’appartiennent pas au système politique. Le juriste constitutionnaliste Kaïs Saïed, candidat indépendant ultraconservateur, remporte 18,4 p. 100...

  • 14-23 août 2019 Tunisie. Arrestation d’un candidat à l’élection présidentielle

    Le 14, l’Instance supérieure indépendante pour les élections publie la liste des vingt-six candidats sélectionnés en vue de l’élection présidentielle anticipée de septembre, organisée à la suite du décès du président Béji Caïd Essebsi en juillet. Parmi ceux-ci figurent notamment le Premier ministre Youssef...

  • 25-27 juillet 2019 Tunisie. Mort du président Béji Caïd Essebsi

    Le 25, le président Béji Caïd Essebsi décède. Il était le premier président élu au suffrage universel depuis la révolution de 2011. Le président de l’Assemblée des représentants du peuple Mohamed Ennaceur assure les fonctions de chef de l’État par intérim. Le mandat présidentiel arrivait à échéance en...

  • 27 juin 2019 Tunisie. Attentat à Tunis

    Un double attentat-suicide à Tunis, contre un véhicule de police et une caserne de la garde nationale, provoque la mort d’un policier. Il est revendiqué par l’organisation État islamique. Il s’agit du premier attentat dans la capitale depuis novembre 2015.

  • 27 juin-1er juillet 2019 Tunisie. Hospitalisation du président Béji Caïd Essebsi

    Le 27, le président Béji Caïd Essebsi, victime d’un grave malaise, est hospitalisé dans un état jugé « critique ».

    Le 1er juillet, il quitte l’hôpital. Cette alerte met en lumière le risque lié à l’absence de Cour constitutionnelle qui, selon la Constitution, est la seule instance habilitée...

  • 18 juin 2019 Tunisie. Durcissement des conditions de candidature aux élections

    Le Parlement adopte un train d’amendements à la loi électorale visant à durcir les conditions de candidature pour les indépendants qui ne sont pas tenus de respecter les règles propres au fonctionnement des partis politiques, notamment en matière de publicité, de financement et de distribution d’aide...

  • 21 mai 2019 Tunisie. Remise en liberté de l’expert de l’ONU Moncef Kartas

    Le parquet de Tunis décide la remise en liberté provisoire de Moncef Kartas, expert germano-tunisien chargé par l’ONU d’enquêter sur les violations de l’embargo sur les armes imposé à la Libye. Celui-ci avait été arrêté en mars pour espionnage – en dépit de son immunité diplomatique –, pour avoir « collecté...