30 novembre - 3 décembre 1998États-Unis. Conférence internationale sur la spoliation des juifs pendant la guerre

 

Du 30 novembre au 3 décembre se tient à Washington une conférence internationale sur la spoliation des juifs durant la Seconde Guerre mondiale, organisée sous l'égide du sous-secrétaire d'État américain à l'économie, Stuart Eizenstat. Les représentants de quarante-quatre pays et de treize organisations non gouvernementales y participent. Le Congrès juif mondial estime que le montant total de ces spoliations se situe entre 230 et 320 milliards de dollars. Moins du quart de cette somme a été restitué depuis 1945. Aucun document commun n'est établi à l'issue de la conférence qui ne disposait pas de pouvoir de décision. La France, où une mission d'étude sur la spoliation des juifs a été créée en octobre 1997, s'oppose à l'adoption d'une déclaration de principe sur les œuvres d'art confisquées pendant la guerre. La Russie crée la surprise à ce sujet en annonçant que les œuvres d'art prises à l'ennemi ne seraient plus considérées comme des « prises de guerre ». La conférence évoque également l'indemnisation du travail forcé imposé aux juifs, le dédommagement des confiscations foncières en Europe de l'Est et le remboursement des polices d'assurance souscrites avant la guerre par des juifs et tombées en déshérence.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  30 novembre - 3 décembre 1998 - États-Unis. Conférence internationale sur la spoliation des juifs pendant la guerre », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 04 juillet 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/30-novembre-3-decembre-1998-conference-internationale-sur-la-spoliation-des-juifs-pendant-la-guerre/