Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

3-18 novembre 1998

États-Unis. Succès démocrate aux élections parlementaires à mi-mandat

  • Article mis en ligne le

Le 3 se déroulent les élections parlementaires à mi-mandat présidentiel. Leurs résultats sont plutôt favorables au président Clinton, au moment où une procédure pouvant conduire à sa destitution à la suite de l'affaire Lewinsky est engagée contre lui. Alors que le parti au pouvoir perd traditionnellement des sièges lors de ce type de scrutin, les démocrates progressent à la Chambre des représentants. Ils gagnent 5 sièges aux dépens des républicains. La répartition des sièges au Sénat où 34 sièges sur 100 étaient à pourvoir, reste inchangée. Enfin, lors du renouvellement de 50 postes de gouverneur, le parti du président conserve son nombre d'élus, tandis que les républicains en perdent un au profit d'un indépendant. Les démocrates remportent notamment le poste de gouverneur de l'État de Californie ainsi que le siège de sénateur de New York. Les républicains demeurent toutefois majoritaires dans les deux chambres, avec 223 représentants sur 435 et 55 sénateurs sur 100. Le taux de participation est d'environ 38 p. 100.

Le 6, Newt Gingrich, président sortant de la Chambre des représentants et chef du Parti républicain, annonce qu'il ne souhaite pas être reconduit dans ses fonctions. Controversé jusque dans les rangs de son propre parti, Newt Gingrich était l'un des principaux acteurs de la campagne menée contre le président Clinton à l'occasion de l'affaire Lewinsky.

Le 18, Robert Livingston, représentant de la Louisiane, est élu président de la Chambre des représentants et chef du Parti républicain.

—  ENCYCLOPÆDIA UNIVERSALIS

Événements précédents