Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

30 décembre 2020

Argentine. Légalisation de l’avortement

Le Sénat approuve le projet de loi légalisant l’avortement, après la Chambre des députés le 11. Le texte était soutenu par le gouvernement et le président Alberto Fernández, élu en décembre 2019, qui avait fait de cette légalisation l’une de ses promesses de campagne. Après Cuba, le Guyana et l’Uruguay, l’Argentine est le quatrième pays latino-américain à adopter cette position.

— Universalis

Événements précédents

  • 27 octobre 2019 Argentine. Élection d’Alberto Fernández à la présidence

    Le candidat de l’alliance Front commun, dominée par le Parti justicialiste (péroniste), Alberto Fernández, ancien chef de cabinet des présidents Nestor Kirchner et Cristina Fernández de Kirchner, remporte l’élection présidentielle au premier tour avec 48,2 p. 100 des suffrages – un score de 45 p. 100...

  • 11-28 août 2019 Argentine. Victoire des péronistes lors des primaires

    Le 11, les péronistes remportent les « primaires ouvertes, simultanées et obligatoires » organisées avant les élections générales d’octobre. Ce vote destiné à déterminer les partis autorisés à concourir ainsi qu’à choisir les candidats de chaque formation s’assimile à un pré-scrutin, les formations ne...

  • 1er août-17 septembre 2018 Argentine. Révélation d’un vaste scandale de corruption

    Le 1er et les jours suivants, la police procède à l’arrestation d’anciens fonctionnaires des administrations de Nestor et Cristina Kirchner, au pouvoir de mai 2003 à décembre 2015, ainsi que d’entrepreneurs du BTP. Cette opération résulte de l’examen des cahiers tenus par le chauffeur de l’ancien numéro...

  • 23 juillet 2018 Argentine. Octroi de pouvoirs supplémentaires à l’armée

    Le président Mauricio Macri annonce l’octroi de pouvoirs aux forces armées dans le domaine de la sécurité intérieure, afin que celles-ci contribuent à la lutte contre « le narcotrafic et le terrorisme ». Depuis la fin de la dictature militaire en 1983, la mission de l’armée se limitait à la défense du...

  • 7-27 décembre 2017 Argentine. Avancée dans l’enquête sur la mort du procureur Alberto Nisman

    Le 7, le juge Claudio Bonadio, qui a repris l’enquête menée par le procureur Alberto Nisman sur l’attentat commis à Buenos Aires, en juillet 1994, contre l’Association mutuelle israélite argentine (AMIA) demande la levée de l’immunité parlementaire et l’arrestation de la sénatrice Cristina Fernández...

  • 29 novembre 2017 Argentine. Condamnation de tortionnaires du régime militaire

    Le Tribunal fédéral pénal n° 5 de Buenos Aires condamne quarante-huit anciens militaires pour des crimes – actes de torture, exécutions illégales, vols de bébés – commis pendant le régime de dictature (1976-1983) dans l’enceinte de l’École de mécanique de la marine argentine (ESMA), le plus grand centre...

  • 15-24 novembre 2017 Argentine. Disparition d’un sous-marin militaire

    Le 15, le San Juan,l’un des trois sous-marins de la marine nationale, qui avait appareillé d’Ushuaïa, dans le sud du pays, avec quarante-quatre membres d’équipage, disparaît.

    Le 24, la marine annonce que le submersible a subi une « explosion » et a sombré. Les familles des disparus dénoncent...

  • 22 octobre 2017 Argentine. Victoire du pouvoir aux élections législatives

    Le parti du président Mauricio Macri, Cambiemos (centre droit), conforte ses positions lors du renouvellement de la moitié des sièges de la Chambre des députés et du tiers de ceux du Sénat. Il compte désormais 109 élus sur 257 à la Chambre et 26 sur 72 au Sénat. Le Parti justicialiste (PJ, péroniste)...

  • 17 février 2017 Argentine. Arrestation de l’ancien chef de l’armée César Milani

    Le général César Milani, commandant en chef de l’armée sous la présidence de Cristina Kirchner entre 2013 et 2015, est arrêté et placé en détention pour son rôle présumé dans des enlèvements et des tortures de prisonniers sous le régime de dictature militaire, dans les années 1970. Sa nomination en 2013...

  • 27 mai 2016 Argentine. Condamnation des participants au plan Condor.

    Le tribunal de Buenos Aires condamne pour crime en bande organisée quinze anciens militaires ayant participé au plan Condor, dont l’ancien général Reynaldo Bignone, dernier dictateur du pays, déjà reconnu coupable de crimes contre l’humanité. Cette opération commanditée dans les années 1970 par six dictatures...