Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

3 février 1986

France - U.R.S.S.. Riposte de l'U.R.S.S. à l'expulsion de quatre espions soviétiques par la France

  • Article mis en ligne le

On apprend que le gouvernement français a expulsé quatre fonctionnaires de l'ambassade d'U.R.S.S. à Paris, deux attachés militaires, un militaire de rang inférieur et un membre de la mission commerciale. Selon Paris, ils appartiennent au G.R.U., service de renseignement de l'armée soviétique, et l'un d'entre eux au moins était en rapport avec Bernard Sourisseau, un ancien sous-officier français, arrêté à la fin de janvier et inculpé d'espionnage pour avoir fourni à l'U.R.S.S. des renseignements sur les activités et les mouvements des sous-marins nucléaires basés en Bretagne, notamment à l'île Longue, dans la rade de Brest. Le jour même où ces expulsions sont rendues publiques, l'U.R.S.S. réplique en expulsant à son tour quatre Français en poste à Moscou, deux attachés militaires adjoints, un sous-officier chargé des transmissions et un coopérant de la mission commerciale. Toutefois, aucune accusation d'espionnage n'est portée contre ces quatre ressortissants français.

—  ENCYCLOPÆDIA UNIVERSALIS

Événements précédents